21 04 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


8/07/2003 • 18h03

Le monde du logiciel libre se réunit à Metz

Les associations, des curieux, des experts et 800 entreprises consacrent le Libre

La quatrième édition des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL) se tiendra à Metz du 9 au 12 juillet 2003. Cette manifestation au succès croissant réunira grand public, experts et entreprises autour de conférences et d’ateliers thématiques destinés tant aux techniciens spécialistes qu’aux curieux néophytes. Aux côtés des associations du milieu logiciel libre, 800 sociétés sont inscrites.

Les RMLL sont l’occasion de découvrir, pour le grand public, les possibilités et les avantages du logiciel libre, à travers des présentations sur des sujets divers tels que l’éducation, les collectivités territoriales ou le développement durable. "Les personnes qui souhaitent se renseigner pourront rencontrer et interroger les développeurs des programmes qui seront présentés, ce qui n’existe pas dans le monde des logiciels propriétaires", explique Frédéric Couchet, un des membres du comité d’organisation des RMLL, également président de l’April, l’Association pour la promotion et la recherche en Informatique Libre.

Succès croissant

Les recontres de Metz permettront aussi aux experts du logiciel libre de s’informer sur des thèmes spécifiques. Exemple : comment mettre en place des outils de sécurité au coeur d’un système d’exploitation "libre" tel que Linux ?

Ce colloque représente une chance pour ses nombreux organisateurs de se rencontrer physiquement, pour une fois.

Frédéric Couchet explique : "Alors que nous avons l’habitude de passer chaque jour six à sept heures devant nos mails, nous pourrons discuter des projets et de leur avancement. C’est une occasion rare, pour nous, d’établir un ’état de l’art’ du logiciel libre."

800 entreprises se sont inscrites pour participer à ces rencontres. L’accès au public est libre et gratuit.

Depuis la première édition des Rencontres en 2000, le logiciel libre connaît une forte montée en puissance, surtout perceptible au sein des entreprises. Frédéric Couchet analyse ce succès : "Il y a quatre ans, le logiciel libre était essentiellement réservé aux serveurs. On assiste aujourd’hui à son déploiement sur les postes clients. Les cas d’entreprises qui remplacent leurs logiciels propriétaires par des logiciels libres ne sont pas rares, notamment dans le domaine de la bureautique. Lors des conférences organisées sur ce thème, de plus en plus d’utilisateurs finaux viennent parler de leur expérience."

Parmi les intervenants, les organisateurs et les mécènes, figurent de nombreuses associations qui militent en faveur du logiciel libre, telles que l’Aful (l’Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres) ou Parinux (Groupe d’utilisateurs de logiciels libres parisien).

Seront également présents des collectivités locales, des instituts de recherche et d’enseignement, ainsi que des acteurs comme la Macif ou des entreprises comme l’éditeur américain O’Reilly, spécialisé en informatique.

Fear, Uncertainty and Doubt

Un panel assez large qui, selon les organisateurs, n’est pas contradictoire avec l’indépendance affichée de la manifestation. "D’une part, les mécènes tels que O’Reilly sont des sociétés que nous connaissons bien et avec lesquelles nous avons l’habitude de travailler, souligne Frédéric Couchet. D’autre part, les entreprises qui souhaitent devenir mécènes ne doivent pas faire de FUD. Cet acronyme anglais (Fear, Uncertainty and Doubt, en français "peur, incertitude et doute") est utilisé pour qualifier les entreprises qui cherchent à entretenir la peur des logiciels libres. Ces sociétés ont compris que le "libre" n’était pas un concurrent comme un autre et qu’il fallait employer d’autres moyens que les méthodes traditionnelles de concurrence pour l’attaquer. C’est le cas de Microsoft par exemple, dont les membres ont lancé de nombreuses fausses rumeurs contre le libre, ou de certains cabinets de consultants qui militent en faveur de la brevetabilité des logiciels."

Au-delà de ces préoccupations concurrentielles, les RMLL prévoient aussi quelques distractions, qui toucheront l’aspect social du "libre". Par exemple, un concours de roman photos sera soumis au vote du public et diffusé sur le site des Rencontres. Le concours est organisé par l’association des Copines de "geek", un groupe de filles qui vivent avec "un informaticien du libre" (surnommé "geek"). Une des copines de geek animera des conférences sur les "différents aspects de la vie avec un geek" et la façon dont sa philosophie peut s’intégrer à la vie d’aujourd’hui.

"L’initiative est une première dans le cadre de ce genre de rencontres qui, il faut bien le reconnaitre, réunissent essentiellement des garçons", remarque Frédéric Couchet.

Le site des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre:
https://www.rencontresmondiales.org

Le site de l’April:
http://www.april.org

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse