15 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/09/2003 • 13h30

Le RATP réclame la gratuité des transports publics pour la 3ème année consécutive

Selon le Réseau pour l’abolition des transports payants, le ticket choque

Pour la troisième année consécutive, le Réseau pour l’abolition des transports payants (RATP) réclame la gratuité des transports en commun, le droit à la mobilité pour tous et le respect de l’environnement. Ce collectif se mobilise, à partir de ce mardi 16 septembre et jusqu’au 22 septembre 2003, à l’occasion d’une manifestation européenne "officielle", transposée en France et intitulée : "Semaine européenne de la mobilité et du transport public". Débats, manifestations et actions collectives et festives sont inscrits au menu de cette semaine de revendications.

Côté manifestation officielle, l’ambiance est plutôt morose. Relayée en France par le ministère de l’Écologie et celui de l’Équipement et des Transports, la "Semaine européenne de la mobilité et du transport public", n’est cette année suivie que dans 112 communes, contre 250 en 2002.

Point d’orgue de cette mobilisation citoyenne, la journée "En ville, sans ma voiture !", prévue le 22 septembre 2003, rencontrera elle aussi moins de succès que l’année dernière : 72 villes participeront, contre 96 en 2002.

En tout, seulement 32 communes organiseront les deux événements. Une faible mobilisation qui s’explique, selon le RATP, par une absence de volonté politique pour développer les transports publics.

Mobilisation pour la mobilité

Fort du succès rencontré en 2002, avec 500 participants tout au long de sa semaine d’actions et de débats, le RATP récidive donc cette année. Et en profite pour élargir sa réflexion. La "Semaine des transports gratuits" devient la "Semaine de libre et égal accès à la mobilité".

Le droit à la mobilité pour tous reste le principal thème de cette semaine d’action. Un droit inscrit dans la loi d’orientation de 1975 en faveur des personnes handicapées et dans la loi d’orientation des transports intérieurs de 1982. "Les services publics de transport doivent prendre en charge la mobilité de toutes et de tous, au même titre que la santé ou l’école, affirme Gildas, l’un des membres du RATP. Et cela passe notamment par la gratuité des transports collectifs, seul garant du libre accès."

Jugeant que les plus démunis (RMIstes, chômeurs, étudiants, sans-papiers, personnes âgées...) ont une mobilité bridée par rapport à celle des salariés - qui se voient rembourser par leur employeur jusqu’à 50 % de leur titre de transport -, le RATP organise, le samedi 20 septembre à 14 h au métro Châtelet, une grande action "Portes ouvertes" avec distribution de tickets de "transports gratuits", installation de panneaux d’affichage et lieux de discussion.

"Cessons d’opposer la gratuité des transports à une quelconque rationalité économique, reprend le militant du RATP. Le ticket rapporte presque autant que ce qu’il coûte en termes d’infrastructure (portiques et tourniquets, portes à air comprimé, distributeurs automatiques), et de fonctionnement (impression des tickets, publicité, contrôles)." En 2002, la vente de tickets représentait 33 % du financement global des transports collectifs, soit 2,31 milliards d’euros. "Mais la gratuité entraînerait un surcroît de fréquentation des transports collectifs, poursuit Gildas, le militant du RATP, ce qui signifie moins d’accidents et de morts sur la route, moins d’aménagements autoroutiers et d’investissements de voirie, moins de pollution atmosphérique, moins de maladies respiratoires..."

Souriez, vous passez sur RATP-TV

Si d’autres actions sont prévues pour réclamer l’accès gratuit dans les transports en commun (le dimanche 21 septembre, une manifestation est organisée pour demander des trottoirs payants à la place des transports gratuits), le RATP souhaite aussi attirer l’attention des usagers sur d’autres problèmes, tels que le développement de la vidéosurveillance dans le métro, par exemple. Ainsi, les manifestants sont invités à se rendre, le mercredi 17 septembre, dans les couloirs du métro Châtelet habillés en vert ou en blanc pour dénoncer "le laboratoire sécuritaire de la RATP".

Autre préoccupation du collectif : le respect de l’environnement. Le mardi 16 septembre, un débat est organisé autour de la question "Peut-on concilier le libre accès à la mobilité et l’écologie ?"

Le lundi 22, date de la journée "En ville, sans ma voiture !", le comité Vélorution proposera sa réponse. Cyclistes, piétons et rollers se mobiliseront place du Châtelet pour former un embouteillage, réclamer le développement des transports écologiques et réaffirmer la volonté des utilisateurs des moyens de transport "verts" de se réapproprier l’espace public. Une mobilisation qui s’inspire du mouvement Critical Mass (masse critique), né aux Etats-Unis dès le début des années 1990, notamment dans les rues de San Francisco.

Déplacements sous contrôle

Pour clore sa semaine d’action, le RATP, dont la sphère d’intérêt ne se limite pas à Paris et à la RATP, organise un débat sur les "déplacements sous contrôle".

Entre autres intervenants, Isabelle Saint-Saëns, du Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés), évoquera la question des sans-papiers et de leur mobilité forcée au niveau international.

Autre thème évoqué dans ce débat : les contrôles autorisés par les nouvelles lois sur la sécurité routière. "La législation mise en place ces dernières années témoigne d’une volonté délibérée d’augmenter le pouvoir de contrôle des forces de l’ordre", affirme Clément Schouler, vice-président du Syndicat de la magistrature et auteur de Vos papiers ! Que faire face à la police ? (éd. L’Esprit frappeur). Il évoque notamment le dispositif autorisant les fouilles de véhicules. Mis en place suite aux événements du 11 septembre par le gouvernement Jospin le 15 novembre 2001, ce dispositif devait disparaître le 31 décembre 2003. Il vient d’être prolongé par Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, jusqu’à fin 2005. "Il y a fort à parier que ce dispositif ne disparaîtra jamais. Il n’a aujourd’hui plus rien à voir avec une politique visant des individus soupçonnés de mener des activités terroristes, explique Clément Schouler. C’est désormais une mesure d’ordre public, qui met chaque citoyen sous contrôle et contrevient au droit à la mobilité."

Une semaine militante qui s’annonce riche et qui sera sans doute plus médiatisée que la semaine officielle organisée par le gouvernement. Mais le RATP tient à rappeller que ses actions ne s’arrêteront pas le 22 septembre : tout au long de l’année, des assemblées d’usagers(ères), des débats ainsi que des actions portes ouvertes dans le métro sont organisées.

Site du Réseau pour l’Abolition des Transports Payants (RATP), avec le programme de la semaine du "libre et égal accès à la mobilité":
http://ratp.samizdat.net

Le collectif Vélorution:
http://www.velorution.info

Semaine européenne de la mobilité:
http://www.mobilityweek-europe.org

Site français de l’opération "En ville, sans ma voiture!":
http://www.envillesansmavoiture.com

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse