09 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


9/02/2001 • 17h32

La dame du webcinéma

L’air de rien, Nora Barry est devenue une personnalité du cinéma sur Internet : c’est elle qui annonce les nouveautés de la webfiction, grâce à sa lettre d’information, The Bit Screen.


Richard Ignazi
Ongles écarlates, châle et nuage blanc dans une longue chevelure teintée châtain : Nora Barry n’a ni le look "alternatif", ni la pose parfaite de la careerwoman. Ce qu’elle aime, c’est raconter des histoires. Il y a maintenant presque quatre ans, elle a monté The Bit Screen pour l’assouvir. Sur ce site, elle expose toutes les semaines une nouvelle webfiction, c’est-à-dire une œuvre animée (vidéo, animation, technologie Flash) créée pour le Web. Chaque mois, l’Américaine poste à ses abonnés du monde entier un mail avec des liens vers les réalisations les plus intéressantes qu’elle a repérées. L’entrepreneuse n’écrit plus elle-même de webfictions comme au lancement de The Bit Screen. Elle n’en a plus le temps, depuis qu’en 1998 elle a lâché la communication de grandes entreprises pour créer Druid Media. Sa petite société ne fait pas qu’exploiter le site internet. Elle organise aussi un festival itinérant, Streaming Cinema, qui aura lieu cette année en juin à Philadelphie et dans une ville d’Europe encore indéterminée. De plus, Druid Media met sur pied des chaînes de webtélé spécialisées dans la webfiction pour des réseaux à haut débit comme MediaOne et Europe Online.

Réseaux poussifs

"Quand on travaille pour Internet, l’esthétique change, explique, en français, l’ancienne étudiante de l’Université catholique de l’Ouest. Le nez penché vers son ordinateur, le spectateur a du mal à se concentrer longtemps. Il faut que les pièces soient plus brèves. De même, on ne regarde pas Lawrence d’Arabie sur le petit écran : mieux vaut faire des films plus intimistes." Selon la quadragénaire, fana de Harry Potter et collectionneuse de contes de fée du monde entier, l’art du récit se réinvente avec chaque nouveau moyen de communication. Nous assistons avec Internet à l’éclosion d’une forme d’expression totalement neuve, pas encore codifiée et stratifiée. Elle est conditionnée par le petit écran, les réseaux poussifs, la compression vidéo. Mais elle profite aussi de la technologie bon marché (caméras DivX, Flash). Il devient possible de travailler en solo, sans producteur, éclairagiste, script, preneur de son, maquilleur.

Nouvelle esthétique

D’après l’Américaine, les pros du cinéma traditionnel sont maladroits sur Internet - hormis quelques génies comme Tim Burton. Les nouveaux réalisateurs se nomment Dave Jones (Teetering), George Aguirre (Agitated Beauty), Michael O’Reilly, ou, en France, Guillaume Joire et Jérôme Mouscadet. Toutefois, l’influence de l’interactivité et du temps réel commence à se faire sentir sur le grand écran. Dans The Pillow Book, Peter Greenaway insérait des fenêtres multimédias dans l’image filmée. Plus récemment, Time Code de Mike Feggis présentait quatre écrans en un, avec différents points de vue exposés simultanément pour la même histoire. Le film allemand Cours, Lola, cours, raconte, lui aussi, différentes versions d’un récit, mais dans une succession chronologique. Cette façon de faire s’inspire d’Internet, où les voix se répondent, et les narrations s’enrichissent d’interactivité. Pour Nora Barry, c’est clair : tout le cinéma va progressivement basculer vers la nouvelle esthétique. D’ailleurs, son ambition est de transformer Druid Media en un studio de production de webfiction...

http://www.thebitscreen.com
http://www.thebitscreen.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse