24 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


22/03/2000 • 13h30

L’e-book, c’est un livre qui tombe en panne ?

Pour la première fois, le Salon du livre a mis sur pied un vaste " Village e-book " où des livres électroniques étaient exposés. Ambiance...
entrée village
© Julie Krassovsky / Transfert
Une grande pancarte érigée sur plus de trois mètres de hauteur, façon "fête foraine", annonce l’entrée du Village e-book. Quelques pas en avant, et le visiteur tombe nez à nez avec cinq livres électroniques scellés à une table, en consultation gratuite. Ils sont tous là : les américains, Rocket ebook, Softbook et Everybook, trônent au côté de l’unique français, le Cytale. Les "e-books" sont disposés là en guise d’attraction, pour faire saliver les lecteurs de demain. Et ils sont rares, ceux qui possèdent déjà l’un de ces terminaux magiques. Olivier Lefèvre est l’un deux. Il a acheté son Rocket ebook deux semaines plus tôt, sur un site de commerce américain. Il en parle avec des trémolos dans la voix  : "C’est totalement sexy. Ne serait-ce que le fait de pouvoir lire Vingt mille lieues sous les mers, allongé dans ma chambre, la nuit, sur un écran rétro-éclairé…" Et comme il n’est pas à demi enthousiaste, ce cyber-lecteur a acheté la version pro de l’appareil avec laquelle il peut télécharger quarante titres. Certes, il faudra patienter un peu avant de disposer d’un large choix d’ouvrages en français. En attendant, il fait une razzia chez 00h00.com (éditeur en ligne) : Houellebecq, Jules Verne, etc.

salon
© Julie Krassovsky / Transfert
Plus loin dans le Salon aménagé pour l’occasion, de nouveaux utilisateurs testent les appareils, affalés dans de confortables fauteuils. Dialogue surréaliste. Légèrement sceptique, l’un d’eux lance : " Un vrai livre au moins ça ne tombe pas en panne !". Un autre souligne  : "Si le papier tombe dans l’eau, on ne peut plus le lire !" À quoi le premier lecteur rétorque : "il suffit de le faire sécher". Cyber-brèves de comptoirs… Plutôt dubitatifs, les visiteurs manipulent néanmoins avec intérêt ce qu’ils considèrent comme des nouveaux gadgets. Un vieil homme s’interroge : "J’aimerais bien savoir quels avantages cela présente par rapport à l’ordinateur", alors qu’une lectrice campe sur ses positions : "je préfère le livre avec des vraies feuilles". Tout au long de la journée, la conversation s’anime entre ceux qui ont déjà compris que le livre électronique ne prétend pas remplacer le livre traditionnel et ceux qui défendent dur comme fer leurs habitudes de lecture… Un débat de plus ?

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse