19 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/06/2001 • 15h36

J’ai filmé Jésus en numérique

archmag15
Andreas Eschbach vient de publier, en France, son dernier roman, Jésus Vidéo. Un voyage à travers le temps, où l’image numérique et la datation au carbone 14 se partagent la vedette. Rencontre avec le nouveau chef de file de la SF allemande.

Un café parisien à Montmartre, Place du Tertre. Andreas Eschbach termine son eau gazeuse. Anonyme au milieu des touristes. Rien n’indique que ce rondouillard à lunettes est un écrivain à succès en Allemagne. Là-bas, Jésus Vidéo, son dernier opus qui vient de sortir en France, s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires. Un exploit pour un livre de science-fiction. Propulsé, à 40 ans sonnés, chef de file de la SF germanique par la presse et l’édition, Eschbach a gardé les pieds sur terre. « Cela fait plaisir, mais je ne suis pas dupe. Le petit monde de l’édition avait besoin d’un nouveau nom : la SF se mourrait. Il fallait amorcer la reconquête du genre. J’ai joué ce rôle et je le joue encore aujourd’hui. » Eschbach parle lentement, très bas, comme si ses propos relevaient du secret défense. Claire Duval, sa traductrice attitrée, a parfois du mal à comprendre ses phrases courtes, presque monosyllabiques. Malgré les exemplaires vendus et les lauriers glanés, dont le Grand prix de l’imaginaire 2001 (Festival Utopia de Nantes), ce timide vit dans un monde à lui, rien ne pourrait l’en faire sortir.

Histoire haletante

À 12 ans, ayant lu Jules Verne, il se met à composer des histoires. D’emblée, il est attiré par la science-fiction : « Le passé ne m’intéresse pas, le futur est bien plus attractif. » Au début des années 90, l’ingénieur en aéronautique qu’il est devenu monte sa propre société d’informatique à Stuttgart. Tout en continuant à écrire. « Nous développions des logiciels de bases de données clients pour le marketing. » L’aventure ne le passionne pas. En 1996, lorsqu’il parvient à vivre de ses bouquins, il raccroche ses gants d’entrepreneur. Depuis, Andreas se consacre exclusivement à l’écriture. « Cela ne signifie pas que je suis riche. Je roule en Opel Astra. J’attendrai encore un peu avant la Mercedes. » Il avoue écrire « quand il en a le temps ». N’importe quand, mais pas n’importe où. « La seule habitude que j’ai prise est de tout rédiger sur mon PC. » On retrouve naturellement des éléments autobiographiques dans deux des protagonistes de Jésus Vidéo. Une histoire haletante, où s’entrechoquent nouvelles technologies et religion. Tout commence près de Jérusalem. Lors d’une fouille archéologique, un jeune volontaire américain, patron d’une société d’informatique, exhume le manuel d’une caméra numérique qui ne devrait sortir que dans trois ans. Un homme aurait-il visité la Palestine, muni de cette caméra ? Qui a-t-il filmé ? Où se trouve la caméra ? Et la cassette ? L’image et la voix de Jésus figurent-elles sur la bande ? Pour répondre à ces questions, le responsable des fouilles fait appel à un écrivain de SF, spécialiste du voyage temporel... Le Vatican et ses services spéciaux sont vite de la partie. Non croyant, Eschbach se dit fasciné par le thème de l’existence de Jésus. « Quel genre d’homme était-il ? J’ai effectué de longues recherches pour étayer mon propos. » Loin de lui l’idée de s’impliquer dans un débat sur la religion. « Je n’ai pas de réponse... mais ce thème offrait une trame romanesque idéale. »

Adaptation télévisée

Ce livre inclassable, à mi-chemin de la SF, du thriller et du roman d’aventure, est découpé et rédigé comme un scénario de cinéma. Ainsi, certaines scènes de fouilles archéologiques se limitent à des descriptions lentes comme des travellings... Une adaptation télévisée est en cours de préparation. Andreas Eschbach n’y participe pas. « Ce n’est pas mon truc. J’ai fait le plus dur, j’ai écrit le bouquin. Je demanderai peut-être une petite apparition, genre ‘‘ cameo appearance ’’ à la Hitchcock, juste pour m’amuser. » Le secret d’Andreas Eschbach est là : « Le plaisir, c’est le travail », proclame-t-il, imperturbable. Mais quand on lui demande où il aimerait se retrouver s’il pouvait, lui aussi, voyager dans le temps, il soupire, sourit, plisse les yeux et lâche : « À un concert des Beatles. » Jésus Vidéo, d’Andreas Eschbach, ...ditions L’Atalante, traduction de Claire Duval, 597 pages, 149 francs.

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse