25 06 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


15/05/2003 • 15h14

"Il s’agit d’intervenir sur-le-champ sur le champ" [Sébastien Denys]

Ce membre du Cage détaille la nouvelle mode du "genespotting" sur les parcelles OGM en Belgique

Parmi les organisateurs de la semaine Genespotting, dont le but est d’informer les citoyens européens sur les problèmes liés aux OGM, figure le CAGE (Collectif d’Action GénÉthique). Très actif, ce collectif belge a déjà opéré quatre actions de "genespotting" en Belgique depuis septembre 2002 (voir nos articles d’hier et du 19 mars). Les explications de Sébastien Denys, membre du CAGE.

Qu’est ce qu’un "genespotting" ?
S. D.- Ce terme vient du "bombspotting", pratiqué par les pacifistes anglo-saxons. Il s’agit de se rendre sur le lieu où sont entreposées les armes afin d’attirer l’attention sur des stocks militaires parfois illégaux ou tenus secrets. Si cette première phase ne suffit pas, les militants passent à la seconde : le "bombstopping". Cette fois, non seulement ils pénètrent sur le terrain militaire, mais ils emmènent avec eux un outil, un marteau par exemple, avec lequel ils procèdent à la destruction de l’arme décriée. Dans le cas du genespotting, il s’agit littéralement d’intervenir sur-le-champ sur le champ : localiser puis inspecter un site sur lequel on procède à des manipulations génétiques, ou questionner des responsables sur place, sans la sempiternelle médiation des représentants politiques ou scientifiques.

Sur quels types de sites intervenez-vous ?
Les cibles ne manquent pas : une parcelle d’expérimentation de végétaux transgéniques (et s’ils sont voués à la fabrication de médicaments, vous touchez à un alibi crucial de la propagande pro-OGM), un laboratoire de recherche universitaire (vivier d’innovations technologiques et haut lieu de l’irresponsabilité organisée), le siège d’une firme de biotechnologie, un centre de recherche unissant public et privé (pour montrer leur collusion organique), un organisme de récolte de fonds pour la recherche en génétique (l’occasion de dénoncer les faux espoirs et la spoliation organisée), etc.

Quels types d’action peut on mener à l’occasion d’un genespotting ?
A chacun de voir. On peut débarquer sans crier gare dans un laboratoire, ce qui permet de rencontrer le personnel et les techniciens, au lieu de l’habituel émissaire formaté responsable de la communication. Ou dans une séance d’experts - autres petits soldats de la guerre au vivant - pour les faire sortir brutalement de leur anonymat coupable, tout en constatant l’ahurissant bricolage empirique qui résume l’ingénierie génétique. A l’inverse, on peut rendre la visite au maximum publique en contactant médias, promoteurs du projet OGM, responsables politiques locaux (le bourgmestre, l’échevin de l’environnement, celui de la santé publique, le commissaire de police), en distribuant un tract dans les boîtes aux lettres de la Commune, en contactant des associations anti-OGM et les secteurs concernés (des producteurs bio ou même "traditionnels" dont les cultures sont menacées de contamination).

Où en est la règlementation sur les OGM en Belgique ?
Il faut savoir que ce pays vient d’être officiellement libéré de son statut de laboratoire grandeur nature du génie génétique. En effet, après la décision d’abandonner en 2003 tout essai en plein champ prise par le lobby des biotechnologies, la seule demande d’autorisation déposée (une expérience de pommiers transgéniques menée dans le giron de la recherche publique et sur laquelle le CAGE est intervenu à deux reprises) vient d’essuyer un refus ministériel ce 11 avril 2003.

Des anti-OGM invitent les citoyens européens à s’initier au "genespotting" (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8803

Négligences dans les recherches OGM belges (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8554

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse