21 11 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/09/2001 • 20h06

HP avale Compaq : indigestion ?

Hewlett-Packard rachète Compaq pour faire face au leader du marché, IBM. Le supergroupe pourra-t-il gommer les difficultés de ses deux entités et se prémunir de la loi antitrust ?

Toujours plus ! Hewlett-Packard a annoncé, lundi 3 septembre, qu’il rachetait Compaq pour 25 milliards de dollars, créant ainsi un groupe informatique de taille à rivaliser avec le leader IBM : 87,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur les 12 derniers mois (contre 90 pour Big Blue), 145 000 employés et la première place sur le marché des PC sont les premiers "bénéfices" de la fusion. Carly Fiorina, qui passe de la tête de HP à celle du nouveau groupe, se paye ainsi une méga-fusion comme le marché les aime, un vrai blockbuster économique, démesuré et dramatique : "C’est un mouvement décisif qui accélère notre stratégie et nous met en position de vaincre en offrant une valeur encore plus importante à nos clients et partenaires. Ensemble, nous allons façonner l’industrie dans les années à venir", a prophétisé Carly Fiorina, venue de Lucent à HP en 1999, avec pour mission la restructuration du groupe de Palo Alto. Michael Capellas, le CEO de Compaq, devient président du nouveau groupe qui portera le seul nom "HP". Inventée par trois ingénieurs réunis dans un restaurant de Houston, la star américaine Compaq disparaît moins de vingt ans après sa création.

Supergroupe

La fusion se fera par échange d’actions uniquement, occasionnant une prime de 19 % pour les actionnaires de Compaq, dont l’action cotait à 12,35 dollars vendredi dernier. Les actionnaires de HP détiendront 64 % du supergroupe, le reste revenant à ceux de Compaq, dont le siège de Houston ne sera plus qu’une seconde base, le quartier général étant établi à Palo Alto, en Californie. Le colosse HP-Compaq estime qu’il pourra réaliser des "synergies" amenant une réduction de coûts de 2,5 milliards de dollars. La stratégie officielle est claire : d’abord, mettre la pression sur Dell en reprenant la tête du marché des PC qu’il a subtilisée à Compaq au début de l’année. Ensuite, se mesurer à IBM et Sun sur le marché des gros serveurs, en promouvant la plate-forme technique d’Intel choisie par HP et Compaq pour concurrencer les puces de leurs rivaux. Enfin, faire front dans le domaine des services, où Compaq a fait récemment de gros efforts pour s’assurer le genre de revenus stables qui fait la grande force d’IBM. 

Licenciements supplémentaires

Voilà pour la théorie, qui dit qu’une mégafusion donne un mégagroupe plus fort que la somme de ses parties. Dans les faits, HP et Compaq connaissent depuis longtemps des difficultés qu’ils n’ont pas su surmonter seuls. Dans sa dernière grande manœuvre à la fin de l’année 2000, HP a tenté d’avaler la division consulting de Price Water House Coopers afin de rattraper son retard dans le domaine des services. Malmené en bourse, le groupe de Carly Fiorina n’avait finalement pas pu aligner les 18 milliards de dollars nécessaires. De son côté, Compaq n’a pas brillé en rachetant le fabricant de puces Digital Equipment pour équiper ses gros serveurs avant de finalement revendre, en juin 2001, toute sa division semi-conducteurs à Intel. Cette année, HP et Compaq ont vu leur part de marché et leurs résultats reculer, suivis par la dégringolade de leur cours de bourse : diminution de 76 % depuis son pic début 1999 pour Compaq, moins 66 % pour HP, qui avait atteint son plus haut à l’été 2000. Au début de l’année, les deux groupes ont donc annoncé des licenciements importants : 8 500 chez Compaq, 9 000 chez HP. Et il se pourrait que les coupes claires continuent puisque les deux constructeurs ont le défaut d’être construits sur des modèles proches, autour d’une gamme de produits similaires : PC (desktop et portables), serveurs, imprimantes et services. La "complémentarité" passera donc d’abord par des licenciements supplémentaires, 15 000 selon un document que s’est procuré le magazine anglais The Register. Enfin, les observateurs américains ont souligné la différence des cultures d’entreprise dont sont empreints les deux groupes : rivé sur les objectifs de rentabilité, Compaq serait un groupe dynamique et hardi à l’américaine, au contraire de HP, connu pour son conservatisme et même un certain respect du bien-être des employés. Ambiance.

Risque antitrust

HP pourrait enfin connaître un autre des maux modernes liés à la gloutonnerie : le procès antitrust. Les autorité européennes et américaines doivent en effet encore donner leur feu vert à la fusion. Ensemble, HP et Compaq représentent plus des deux tiers des ventes de PC dans les magasins américains et n’y ont pas de vrai concurrent. Dell et Gateway ont eux bâti leur succès sur la vente directe par correspondance.

Si le ministère de la Justice américain voulait chercher des poux dans la tête de HP, l’enquête prendrait des mois mais pourrait retarder l’entrée en vigueur de la fusion, prévue pour le premier semestre 2002. Face à de tels enjeux, le marché lui-même semble hésiter à souscrire à la belle histoire du grand HP : à trois heures de la fermeture des bourses américaines aujourd’hui, le cours de HP avait pris un bouillon de 14 %, celui de Compaq reculant de 3,81 %.

http://www.hp.com
http://www.hp.com http://www.compaq.com
http://www.compaq.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse