03 11 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/07/2001 • 22h09

Gênes : 300 000 manifestants contre le G8

Une gigantesque manifestation regroupant, selon les organisateurs, 300 000 militants anti-mondialisation s’est déroulée, samedi, à Gênes. Malgré plusieurs affrontements entre casseurs et forces de l’ordre, la journée s’est déroulé dans le calme, la détermination et la dignité. De notre envoyé spécial, Alexandre Piquard.

"300 000 ! On vient de m’annoncer que nous ne sommes pas deux cent mille mais 300 000 ! ", hurle au micro Raffaela. Sur la scène de la Piazza Ferraris, face à la gigantesque marée humaine des manifestants anti-mondialisations, cette organisatrice du Genoa Social Forum (GSF, Forum social de Gênes) n’en croit pas ses yeux. Une immense clameur et des milliers de poings tendus lui répondent. "C’est un miracle ", dira plus tard Vittorio Agnoletto, responsable, lui aussi du GSF...

Et, effectivement, la scène tient peut-être du miracle. Malgré les violents affrontements de la veille ; malgré la mort de Carlo Giuliani, ce militant de 23 ans tué par les carabiniers ; malgré les multiples mesures prises pour empêcher les militants de rejoindre Gênes (aéroports et gares fermés, accords de Schengen suspendus...) ; malgré, surtout, l’indifférence des leaders du G8 qui ont poursuivi leurs discussions comme si rien ne s’était passé, le cortège unitaire des anti-mondialistes a défilé, comme prévu, samedi. Ils étaient donc 300 000, selon les organisateurs ; la moitié, selon les forces de l’ordre. Ils s’étaient donné rendez-vous via Caprera et, en début d’après-midi, le cortège a démarré.

Ambiance plutôt calme, dans les rangs des manifestants, qui longent le bord de mer, avant de rejoindre le Corso Sardegna. La foule entonne "Bella Chao", quelques airs révolutionnaires italiens, un peu de Manu Chao, lève quelques drapeaux rouges mais scande surtout les slogans du jour : "Berlusconi assassino" (Berlusconi assassin), ’G8 assassin !’ ,"Carlo e vivo" (Carlo est vivant). Et en tête du cortège, une immense banderole proclame, en italien, "Vous êtes le G8, nous sommes six milliards !" Des centaines de doigts d’honneur se lèvent lorsque les hélicos survolent la foule.

Sur le parcours, la police, qui a visiblement reçu des ordres précis, se fait discrète et a pour consigne de ne pas répondre aux manifestants qui la conspuent. Les affrontements les plus violents entre membres du Black Bloc et forces de l’ordre se déroulent ailleurs : près de la piazza Kennedy et autour de la gare de Gênes et l’on parle, déjà de dizaines et de dizaines de blessés.

Mais la manifestation pacifiste arrive, sans trop de difficultés, sur la Piazza Ferraris. Sur la scène, les responsables se succèdent au micro. Christophe Aguiton, d’AC (Agir contre le chômage) se félicite de cette journée historique et affirme qu’est née, à Gênes, "une alliance internationale, sans précédent, souple et flexible". Un peu mollement, une chanteuse reprend "Imagine" de John Lennon. Quelques sifflets fusent : un peu trop cliché, un peu trop calme, pour cette journée-là, sans doute, la jolie chanson des Beatles... Moment d’intense émotion et minute de silence, en revanche, lorsque, sur scène, est lu un message des parents de Carlo Giuliani. "Carlo e vivo " scande, à nouveau les manifestants.

Rendez-vous à Rome, en novembre

Vittorio Agnoletto, du Genoa Social Forum, rappelle que "un milliard de personnes gagnent moins d’un dollar par jour" et reprend les revendications des anti-mondialistes : annulation de la dette, mise en place de la taxe Tobin, mesures décisives en matière d’environnement et arrêt de la production d’armes. Il demande, également la démission du ministre de l’intérieur italien et du chef de la police et réclame que l’ensemble des dégâts subis par la ville de Gênes soit remboursé par le gouvernement italien.

Très acclamé, José Bové explique qu’il parle au nom de la Confédération paysanne et des paysans de Via Campestina et s’enflamme contre "cette minorité de nantis qui accaparent les richesses ". Il affirme : "le pouvoir s’est, hier, définitivement disqualifié". Il donne rendez-vous aux milliers de manifestants pour le prochain sommet anti-mondialisation qui se tiendra, à nouveau à Porto Allegre, en 2002. Il explique que l’OMC (Organisation mondiale du commerce) a choisi de se réfugier dans le désert, au Qatar, en novembre prochain, sans doute pour mieux échapper aux manifestants. Et qu’ils se retrouveront, donc, à Rome, du 5 au 9 novembre, à l’occasion du sommet du FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Les militants notent le rendez-vous. Pour la plupart d’entre eux, il est temps de rentrer, de regagner les cars qui doivent les ramener chez eux, sans se trouver coincés par les affrontements entre casseurs et forces de l’ordre qui marquent la fin de cette journée. Ils ne sont pas prêts de l’oublier : cet été-là, ils étaient à Gênes et, après la mort d’un des leurs, le G8 ne s’était pas arrêté.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse

Page not found