12 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/09/2001 • 18h44

Du rififi dans les cellules souches

Jim Clark, le fondateur de Netscape, refuse de donner les 60 millions de dollars qu’il avait promis pour la construction d’un centre de recherches biomédicales. Il proteste contre la limitation des recherches sur les cellules souches, imposée par Bush.

Il n’est pas d’accord avec George W. Bush. Alors, il garde ses dollars. Jim Clark, milliardaire américain, fondateur de plusieurs entreprises d’informatique dont Silicon Graphics et Netscape, ne donnera pas les 60 millions de dollars (environ 430 millions de francs), comme prévu, pour financer la création du centre de recherche scientifique biomédical de l’université Stanford. Appelé BIO X, le “James H. Clark Center for Biomedical Engineering and Sciences” accueillera, malgré tout, dès 2003, des chercheurs spécialisés dans plusieurs disciplines dont la génomique, les neurosciences et la robotique.

...dito dans le New York Times

Certes, Jim Clark a déjà donné 90 millions pour l’édification du bâtiment. Mais sa générosité s’arrête là où commence la décision du Président américain de limiter la recherche sur les cellules souches. Le 9 août 2001, George W. Bush a déclaré que son gouvernement n’accorderait des financements qu’aux chercheurs utilisant des cellules souches déjà produites. En prenant cette décision, le président des ...tats-Unis fermait la porte au clonage thérapeutique. Le but de cette technique consiste, en effet, à prélever des cellules souches sur un clone de la personne à soigner, afin de recréer des tissus ou des organes pour remplacer ceux qui sont abîmés. Une méthode qui permet de limiter les risques de rejet lors de greffes. Mais la création de tels clones, qui ne connaissent qu’une durée de vie limitée (14 jours en Angleterre), suscite de vives critiques... George W. Bush a donc tranché en décidant de faire cesser ces pratiques. Trois semaines après, le 31 août, Jim Clark a annoncé, dans un éditorial publié dans le New York Times, qu’il conservait les 60 millions qu’il devait encore verser pour la création du centre à Stanford. Dès cette annonce, le président de l’université, John Hennessy, a aussitôt réagit. Dans un communiqué publié sur le site de Stanford, il a fait part de ses regrets. Il a précisé que cette décision n’entraverait pas les diverses activités menées dans le futur centre de recherches. Mais, sous les propos rassurants, on sent bien que cette perte sèche lui reste en travers de la gorge. "Nous espérons que les progrès réalisés en matière de cellules souches, combinés à des applications cliniques convaincantes, conduiront à une évolution de la politique gouvernementale et à la reprise des engagements de M. Clark envers Stanford", a-t-il précisé.

Clonage or not clonage

La décision de Jim Clark soulève deux questions brûlantes. La première concerne le pouvoir des fondations sur les politiques. Un journaliste du Mercury News insiste ainsi sur leur pouvoir immense de "donner et retirer" l’argent selon leur bon vouloir. D’autre part, dans son éditorial, Jim Clark a rédigé un brillant plaidoyer pour l’autorisation du clonage thérapeutique, seulement autorisé en Angleterre, pour l’instant . "Le clonage thérapeuthique(...) est simplement une méthode pour créer des cellules génétiquement compatibles, explique-t-il. Peut être que ça ne devrait pas s’appeler clonage." Il évoque aussi le retard que prendront les ...tats-Unis dans ce domaine de recherche. "Réduire les recherches sur les cellules souches, même pour quelques années, signifie simplement que les scientifiques aux ...tats-Unis ne seront pas des pionniers. D’autres possèderont les brevets (...) et une nouvelle industrie pharmaceutique prospérera ailleurs."

Le communiqué du Président de l’université Stanford:
http://news-service.stanford.edu/ne... L’éditorial de Jim Clark:
http://www.nytimes.com/2001/08/31/o... L’article du Mercury News:
http://www0.mercurycenter.com/partn...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse