23 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/04/2002 • 16h44

Dick Morris, le réinventeur de Clinton s’attaque au Web

En 1996, Dick Morris était le conseiller en communication de Bill Clinton. Celui qui avait la lourde tâche de fabriquer un président-candidat sympathique, quoique embourbé dans les affaires. Et il y réussit. Au point d’être sacré « ré-inventeur » de Bill Clinton. Depuis, il a continué à se passionner pour la politique, en ouvrant notamment Vote.com, un site permettant de voter sur tout et n’importe quoi. Il publie aujourd’hui « Vote.com » (Ed.Plon), avec le français Gilles Delafon. Entretien sur un business pas comme les autres. Article publié le 5 mars 2003

Vote.com ? On dirait un nom de fondation politique. C’est une entreprise ou une fondation ?

Vote.com est une entreprise, basée aux Etats-Unis, qui gère un site du même nom. Nous l’avons fondée en novembre 1999, ma femme et moi. Tous les jours, nous y proposons un sondage sur un sujet concernant les Etats-Unis, et tous les jours des centaines de milliers de personnes se connectent et votent. Et quand ils l’ont fait, nous envoyons un message électronique, avec le résultat des votes, à leur député, sénateur, ou n’importe quel officiel en charge du domaine. Mais cela ne se limite pas à la politique : cela peut être sur du cinéma (ce qu’ils pensent d’un film), sur de la technologie, sur des affaires de société...

Combien de personnes y travaillent ?

Aujourd’hui, une dizaine. Soit la moitié de ce que nous étions il y a un an... Mais il faut bien devenir financièrement viable.

Et c’est en faisant voter sur de la politique ou du sport que vous gagnez votre vie ? C’est surprenant...

En fait, notre source de revenu principale vient d’une autre activité du site : nous proposons des jurys en ligne pour des procès. Un avocat peut tester ses arguments, les preuves, etc... et un jury en ligne, mais dont les membres sont issus de la bonne région, du bon comté où devrait se passer le procès, donne son avis. Cela permet à des avocats de mieux connaître le sentiment potentiel d’un jury, de mieux préparer leur dossier, et éventuellement d’avoir des arguments pour une négociation.

Comment cela ?

Si un jury en ligne de 350 personnes estime qu’une personne doit recevoir 500 000 dollars de dédommagement, son avocat peut naturellement faire comprendre que son offre à l’amiable de 200 000 dollars est une bonne offre, car si ils vont au procès, un jury a de bonne chance de les condamner à plus encore. Avant, de telles simulations étaient très compliquées à organiser et coûtaient plus de 50 000 dollars. Nous les mettons en place en une nuit pour 5 000 dollars...

Et c’est fiable ?

Oh oui, très fiable. Des compagnies d’assurances nous confient systématiquement, désormais, leurs cas difficiles.

En France, vous avez eu des problèmes pour obtenir vote.fr ?

Oui, l’AFNIC nous l’a d’abord refusé en disant que c’était un terme générique. Mais c’est en train de s’arranger. Et la France devrait bientôt être le cinquième pays, hors des Etats-Unis, où Vote.com ouvrira. Nous ne ferons pas de jury en ligne, bien sûr. Mais il y a beaucoup de sujets pour lesquels nous pouvons solliciter les internautes. Et vous verrez : cela va aussi changer la façon de faire de la politique. Vos politiciens ne l’ont visiblement pas encore compris, à regarder leurs sites, mais ils vont bientôt être face à une réalité : l’âge d’or de la communication unilatérale est terminée.

Le site vote.com
http://www.vote.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse