29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/10/2003 • 17h04

Désaffection des filières scientifiques : profs et sénateurs proposent leurs solutions

Mais ils ne sont pas sur la même longueur d’ondes

L’APMEP, l’association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public, organise 3 jours de rencontres les 23, 24 et 25 octobre à Pau. Au coeur du débat : la désaffection des élèves pour les filières scientifiques. Un problème également évoqué dans le rapport présenté mardi 21 octobre au Sénat par Marie-Christine Blandin (Verts) et Ivan Renard (communiste). Intitulé "La culture scientifique et technique pour tous : une priorité nationale", ce rapport fait une large place à l’enseignement. Il ne reprend cependant que de façon succinte les solutions préconisées par l’APMEP.

"Des efforts particuliers doivent être consentis pour enrayer le phénomène préocupant de désaffection dont pâtisssent les études scientifiques, particulièrement dans les études universitaires." Si, comme le démontre cet extrait du rapport n°392 de la Commission d’information sur la diffusion de la culture scientifique et technique, politiques et enseignants des matières scientifiques sont d’accord sur ce point, les solutions que chacun préconise pour remédier à ce phénomène ne sont pas les mêmes.

Des membres du collectif rassemblant des représentants des sociétés savantes et d’associations d’enseignants (dont l’APMEP) réunis pour lutter contre "la désaffection pour l’enseignement des sciences" ont pourtant été reçus à plusieurs reprises par les auteurs du rapport. Mais, parmi les 21 solutions que ces derniers proposent pour hisser au rang de priorité la culture scientifique et technique, seulement trois d’entre elles concernent le problème de la désaffection de ces filières.

Des bourses pour les futurs profs

Ainsi, les auteurs du rapport recommandent de mieux présenter les postes de technicien, d’ingénieur dans le domaine de la recherche ; d’annoncer "plusieurs années à l’avance les postes ouverts aux concours de recrutement de l’enseignement, et notamment au CAPES" ; enfin, d’octroyer des bourses de pré-recrutement, "ce qui constituerait un encouragement précieux aux vocations dans le domaine de la pédagogie des sciences".

Seul, ce dernier point est aussi réclamé par les membres de l’APMEP.

Dans un autre chapitre, la mission d’information "recommande tout particulièrement qu’un effort significatif soit consenti pour inciter les jeunes filles à surmonter les réticences d’ordre sociologique qui les retiennent de s’engager dans des disciplines scientifiques". Un effort qui semble également indispensable aux yeux des professeurs de mathématiques, qui constatent avec désolation le déséquilibre grandissant entre le nombre de filles et le nombre de garçons dans les filières scientifiques, en particulier dans l’enseignement supérieur.

En revanche, le rapport ne mentionne aucun changement au niveau de l’enseignement des mathématiques dans les collèges et les lycées. L’APMEP a pourtant interpellé Luc Ferry, le ministre de l’Education Nationale, à plusieurs reprises, lui demandant notamment une plus grande cohérence au niveau du bac S. "Pourquoi un élève titulaire d’un bac scientifique peut-il aller en Khagne alors qu’un élève titulaire d’un bac littéraire ne peut pas se présenter dans des filières scientifiques ? Le bac S est devenu un diplôme d’excellence : les parents qui veulent voir réussir leurs enfants se sentent obligés de les inscrire dans cette section. Il faudrait augmenter les coefficients des matières scientifiques du bac S, afin de procéder à un rééquilibrage des filières scientifiques et littéraires", explique Michel Frechet, président de l’APMEP.

Aujourd’hui, les sciences font peur

Ce dernier réclame aussi une augmentation des horaires accordées à l’enseignement des mathématiques dans les collèges -certains directeurs ont choisi de n’y consacrer que 3 heures, de la 6ème à la 3ème- ainsi que la création d’une option sciences au lycée.

Pour ce professeur de mathématiques qui enseigne depuis 1978, il est difficile d’expliquer cette désaffection des élèves dans les filières scientifiques. "Dire ’les maths, c’est dur’ est un peu facile, souligne-t-il. Aujourd’hui, les sciences font peur : le nucléaire ou les progrès de la génétique ne donnent pas forcément une image rassurante de cette matière. De plus, la société est de moins en moins scientifique : Darwin et la Bible ont le même poids."

Pour cet enseignant, "la situation est préoccupante". Et la réaction des hommes politiques à ce problème n’a rien de très rassurant. "Quand j’ai rencontré des représentants du ministère de l’Education Nationale pour leur demander pourquoi ils avaient tenu à ajouter l’enseignement d’une seconde langue en filière S, on m’a répondu qu’avec l’Europe, tous les élèves devaient parler anglais. Quand j’ai demandé pourquoi cet ajout s’est fait au détriment des mathématiques, on m’a soufflé à l’oreille que les membres du ministère étaient plutôt de formation littéraire.C’est une façon de ne pas répondre à ma question. Au pays de Descartes, ça fait peur."

Le rapport "La culture scientifique et technique pour tous: une priorité nationale":
http://www.senat.fr/rap/r02-392/r02...

Le site de l’APMEP:
http://www.apmep.asso.fr/lfer0803.html

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse