29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/11/2003 • 19h32

Des chercheurs toulousains préparent un atlas mondial de la société de l’information

Cet outil d’analyse scientifique donnera aussi des repères aux décideurs politiques et aux ONG

Des chercheurs toulousains en géographie préparent un atlas électronique mondial de la société de l’information. Fruit d’une collaboration avec une dizaine d’équipes internationales, ce projet cartographique souhaite souligner la notion de "territoires" dans le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC). L’e-atlas, qui devrait être publié en ligne en janvier 2004, après le Sommet mondial de la société de l’information de Genève, devrait servir d’outil d’aide à la décision pour les responsables politiques internationaux.

Le projet de l’e-atlas est né d’une idée lancée lors du Carrefour mondial de l’internet citoyen à Montréal en septembre 2002. Il est initié par le Groupe de recherches socio-économiques (Gresoc), un laboratoire de l’université de Toulouse-Le Mirail spécialisé dans les rapports entre TIC et aménagement du territoire.

"Trop souvent encore, les TIC sont vues comme une technologie structurante, à l’image des autoroutes, explique Philippe Vidal, le coordonnateur de l’e-atlas. La dimension ’territoire’ est interprétée comme une contrainte, et non comme un atout. Pour nous, le territoire est une variable comme les autres mais qui entraîne des questionnements spécifiques. Par exemple, un espace multimédia public doit-il être le même quel que soit l’endroit où il est implanté ?"

Les TIC en cartes géo-politico-économiques

Pour bâtir cet atlas mondial, les chercheurs du Gresoc veulent agréger toutes sortes de données relatives au développement des TIC. Textes, cartes, photos ou vidéos seront classés en quatre catégories : "politiques publiques ; usages et usagers ; économie ; données chiffrées".

Ces informations seront librement disponibles en ligne, dès le lancement du site. Elles seront notamment proposées sous forme de cartes dynamiques, développées en Flash, et accessibles via une navigation géographique sur quatre niveaux territoriaux : continental, national, régional et local.

Sont également prévues d’autres entrées, comme "Thématique" ou "Formation", qui recensera les cursus universitaires consacrés à ces problématiques. "Carrefour" livrera l’analyse de concepts non directement liés à un contexte spatial tels que "communautés virtuelles" ou "fracture numérique".

Pays riches et pays pauvres impliqués

Les données seront intégrées à la "plateforme technique" e-atlas par un réseau international de contributeurs, baptisés "bureaux régionaux". A ce jour, le Gresoc a noué des partenariats avec sept universités ou instituts de recherche : Hebei (Chine), Ho Chi Minh Ville (Vietnam), Genève (Suisse), Catalogne (Espagne) Tunis (Tunisie), Québec (Canada), Mexico (Mexique). Au Sénégal, le correspondant du Gresoc est l’ONG Enda-Diapol.

Pour les promoteurs du projet, cette prépondérance universitaire s’explique par le double enjeu de l’e-atlas : founir aux chercheurs du monde entier une méthode d’analyse et de comparaison des démarches initiées par les pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile ; et donner une visibilité à ces initiatives pour nourrir la réflexion des politiques et des ONG sur les actions à mener.

Le projet s’inscrit naturellement dans la préparation du Sommet mondial de la société de l’information, dont la première phase se déroulera à Genève du 10 au 12 décembre prochain. L’e-atlas bénéficiera ainsi d’un stand lors de la conférence préparatoire du Sommet mondial des villes et des pouvoirs locaux sur la société de l’information, qui se tiendra à Lyon les 4 et 5 décembre. A Genève, le projet fera l’objet d’une courte présentation orale en session plénière.

A l’occasion de ces rencontres, les créateurs de cet atlas mondial espèrent nouer de nouveaux partenariats et trouver des sources de financement, notamment par le biais d’instances onusiennes comme l’Institut des Nations-Unies pour la formation et la recherche (Unitar). Pour l’instant, l’e-atlas qui, à Toulouse, repose sur le travail de quatre chercheurs et d’étudiants de troisième cycle, ne dispose pour 2004 que d’un budget de 40 000 euros.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse