29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/09/2003 • 14h57

Des New-Yorkais inventent Node Runner, un jeu pour pister les noeuds Wifi

Un point par point d’accès internet sans fil répéré dans la ville

Lancé à New York en 2002, le jeu Node Runner fait s’affronter deux équipes de joueurs, chargés de repérer le maximum de points d’accès WiFi dans la ville, en un temps donné. Elaboré par l’association de promotion de l’internet sans fil NYC Wireless, il a reçu un prix lors du dernier festival d’art numérique Ars Electronica, qui s’est tenu à Linz en Autriche, jusqu’au 12 septembre. Visant à démocratiser l’internet sans fil de façon ludique, Noderunner n’a été joué que trois fois mais devrait s’implanter l’année prochaine à San Diego, Seattle et Dublin. Il est un exemple des pratiques de prospection qui vont apparaître à mesure que se développera le WiFi.

A New York, tout le monde sait que le Wifi est disponible dans les cafés Starbucks et les restaurants McDonald’s. Mais qui sait où se trouvent les autres bornes d’accès à internet sans fil ? Depuis deux ans, des projets comme le "warchalking" apparaissent pour palier à ce manque. Des individus munis d’ordinateurs portables arpentent les rues des villes à la recherche de signaux WiFi et en signalent l’existence en laissant une "marque de guerre" à la craie, au sol.

Le concept a été décliné sous plusieurs angles, en version automobile avec le wardriving, ou même aérienne, avec le warflying, pratiqué en Australie pour repérer les noeuds WiFi depuis un petit avion. Il reste pourtant souvent réservé aux geeks, accros d’informatique.

Chasse au trésor

Sans doute manque-t-il encore une dimension ludique, voire sociale, à la prospection WiFi. Deux artistes new-yorkais, Carlos Gomez de Llarena et Yury Gitman en sont convaincus et ont élaboré le Node Runner. Ce jeu aux règles simples est en quelque sorte une déclinaison de La Carte aux trésors, une émission que connaissent les fidèles téléspectateurs de France 3.

Node Runner se joue par confrontation de deux équipes de quatre joueurs. Chacun des groupes est équipé d’un ordinateur portable doté d’une carte WiFi, d’un appareil photo numérique, et dispose d’une voiture. Seuls leur sont fixés le lieu de départ et le lieu d’arrivée, qui sont "souvent très éloignés l’un de l’autre et sont équipés d’un point d’accès WiFi", précise Carlos Gomez de Llarena.

Les Noderunners disposent ensuite de deux heures pour effectuer la distance tout en repérant un maximum de noeuds WiFi, qu’on appelle aussi "hot spots". Pas de quoi épuiser le vivier de noeuds, toutefois. "Tout dépend de la densité en points d’accès, explique Gomez de Llarena. Par exemple, dans Manhattan, les équipes repèrent environ une vingtaine de noeuds sur les 5 000 que compte l’île."

Les équpes se voient décerner un point par noeud découvert, assorti d’une bonification si elles font parvenir une photo des environs du point d’accès, via WiFi, au site de l’organisation. Ce dernier assure la mise à jour des scores, afin que le match puisse être retransmis en direct en ligne.

Jusqu’à présent, il ne s’est joué que trois parties de Node Runner grandeur nature : à New York durant l’été 2002, à Londres au printemps 2003 puis à nouveau à New York, le 20 septembre dernier, lors des Wireless Park Lab Days, une manifestation organisée par NYC Wireless dans le sud de Manhattan. L’association y présentait cinq projets artistiques autor du WIfi, dont Node Runner et Magic Bike, un noeud mobile installé sur un vélo par Yury Gutman.

Plusieurs villes se disent intéressées pour accueillir des courses de Node Runner, comme San Diego, Seattle, ou Dublin. Celles-ci ne démarreront vraisemblablement pas avant 2004, tempère Gomez de Llarena, qui précise que pour accueillir le jeu, les villes doivent avoir une infrastructure assez dense en réseau sans fil.

Front de libération du WiFi

Encore peu mis en pratique, le concept de Node Runner fait pourtant sensation. Le jeu a reçu un "Nica d’Or" lors de la 16e édition d’Ars Electronica, qui s’est tenue à Linz, en Autriche, il y a deux semaines. Node Runner a reçu son prix dans la catégorie "Net Vision" de ce festival d’art numérique international, passé en quelques années d’un reconnaissance "underground" à une visibilité grand public.

"Nous avons voulu récompenser cette année les projets favorisant la reconstruction du lien social par l’intermédiaire des nouvelles technologies, indique Steve Rogers, chargé de communication du festival. Node Runner s’est distingué des autres projets en lice par son habilité à imbriquer la vie physique et le cyber-espace. Nous pensons que c’est un excellent moyen pour re-démocratiser de l’Internet."

En définitive, plus qu’une alternative aux autres modes de prospection de noeuds, Node Runner surtout d’être un moyen d’éducation du grand public au WiFi libre. Yury Gitman, l’autre cofondateur du projet, est membre du bureau de NYC Wireless, une association à but non-lucratif qui promeut les réseaux sans fil gratuits et libres.

Selon Dana Spiegel, responsable des "applications communautaires" pour l’organisation, NYC Wireless a déjà soutenu l’installation d’une douzaine de "noeuds libres officiels" dans la ville, ainsi que d’une centaine de "noeuds officieux", mis en place par des membres de l’association eux-mêmes. Par ailleurs, l’association met à disposition du public des ressources pour installer, sécuriser, déployer, répérer des noeuds WiFi.

"Node Runner est un projet artistique qui explore les bénéfices du WiFi gratuit et libre", déclare Dana Spiegel. Pour NYC Wireless, le développement de noeuds ouverts et le partage des connexions internet est une façon d’éviter que des sociétés privées n’occupent l’espace urbain avec des points d’accès payants.

Interview de Dana Spiegel (NYC Wireless): "Les réseaux sans fil dans les lieux publics sont un agrément, comme les arbres ou l’air conditionné" (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9331

Node Runner:
http://www.noderunner.com

NYC Wireless:
www.nycwireless.net

Wireless Park Lab Days:
http://www.nycwireless.net/labdays

Weblog de Yuri Gitman:
http://wirelessart.blogspot.com

Festival Ars Electronica:
http://www.aec.at/en/prix/winners20...

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse