14 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/03/2001 • 17h18

Cloneurs cherchent terre d’asile

Les professeurs Antinori et Panayiotis, les médecins qui souhaitent cloner des êtres humains pour aider les couples stériles, ont donné des précisions sur leur projet, lors d’un colloque en Italie. Si les clients sont prêts, la technique se montre balbutiante et le lieu de l’expérience n’est pas encore défini.

"Nous sommes prêts à cloner un être humain dans les prochaines semaines", ont réaffirmé les professeurs Severino Antinori et Panayiotis Zavos, lors de la première conférence mondiale sur la clonage, qui s’est tenue le vendredi 8 mars à Rome. Ces deux spécialistes de la lutte contre la stérilité avaient annoncé en février leur intention de cloner un être humain pour venir en aide aux couples stériles. À l’occasion du colloque romain, ils ont précisé leurs intentions.

Côté chiffres, les deux scientifiques ont indiqué que " 600 à 700 " couples ont déjà fait part de leur volonté de recourir à ce principe pour avoir des enfants. Les demandes émaneraient du Japon, des ...tats-Unis, d’Allemagne et de Grande-Bretagne. Côté technique, Antinori et Zavos ne nient pas que la méthode n’est pas encore fiable à 100 %, et qu’elle présente un taux d’échec élevé (de l’ordre de 97 %, selon les spécialistes). Mais leur équipe mènerait actuellement des expérimentations animales pour améliorer les résultats et éviter les malformations qui surviennent souvent lors de ce type d’expériences. Pour mener ces travaux, les deux professeurs se sont adjoint les services de plusieurs confrères. Le docteur Feitchinger, gynécologue autrichien, et le professeur Illmense, un scientifique qui n’a jamais apporté la preuve de la viabilité de ses expériences de clonage de souris menées dans les années 80, sont notamment venus à Rome pour affirmer leur soutien et leur collaboration à ce projet.

Le refus du gouvernement israélien

Enfin, le lieu - théorique - de la première expérience de clonage semble poser bien des problèmes. Dans son édition du lundi 12 mars, le journal allemand Der Spiegel annonce en effet que le premier bébé cloné naîtrait en Israël, là où des médecins participant au projet ont déjà entamé des recherches. Une annonce qui a aussitôt suscité des réactions de la part du gouvernement israélien. Selon L’Orient-Le Jour, Miriam Ibner, conseillère juridique du ministère de la Santé, aurait affirmé que "le gouvernement ne permettrait jamais une telle tentative". De son côté, le professeur Borislav Goldman, président d’une commission chargée des tests génétiques en Israël, a souligné qu’une telle demande "serait rejetée sur-le-champ". Mais face à ce refus, Antinori n’a pas baissé les bras : dans une déclaration à l’AFP, il évoquait cet après-midi la piste de Chypre ou d’un pays de l’ex-Union Soviétique.


Lindivat/Pierrot

Le site du professeur Zavos:
http://www.aia-zavos.com L’article de L’Orient -Le Jour:
http://www.lorientlejour.com Le site du Spiegel:
http://www.spiegel.de
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse