21 02 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/11/2000 • 18h51

Bernard Arnault et Suez-Lyonnaise s’allient dans l’Internet mobile

video
Déjà alliés dans la boucle locale radio, Suez-Lyonnaise et Bernard Arnault renforcent leur partenariat : Suez prend un tiers du capital d’europatweb, le holding de contenus internet de Bernard Arnault. Celui-ci entre en retour dans le consortium, candidat à l’attribution d’une licence de téléphonie à haut débit (UMTS) en France.
Retrouvez en vidéo les interviews de Bernard Arnault et de Gérard Mestrallet en vidéo
Bernard arnault interrogé sur la rentabilité

d’ Europe@Web.

Bernard Arnault présente les raisons de l’accord.

L’intéret de l’accord vu par le PDG du groupe Suez Lyonnaise : Gérard Mestrallet .

Bernard Arnault a-t-il discuté avec Vivendi ?

Dans les technologies de l’information, l’heure est décidément aux flirts contenant-contenu. Bernard Arnault voulait assurer un débouché sur le téléphone haut débit aux contenus internet qu’il a agrégés dans europatweb, son holding personnel. Gérard Mestrallet, patron de Lyonnaise-Suez, souhaitait, lui, mieux maîtriser des contenus susceptibles d’attirer des internautes sur ses réseaux fixes, câblés (Noos) ou télévisés (M6), aujourd’hui, et mobiles demain. Déjà complices dans la boucle locale radio à haut débit, les deux hommes ont donc poussé plus loin leur convergence.

Annoncé ce lundi 20 novembre, à l’hôtel Royal Monceau de Paris, le deal qualifié de "stratégique" pèse environ 300 millions d’euros de part et d’autre. D’un côté, pour cette somme, Groupe Arnault prend 10 % de la société contrôlée par Suez, qui détient elle-même 60 % (contre 40 % au groupe espagnol Telefónica) de ST3G. Ce consortium est candidat à une licence de téléphonie mobile de troisième génération (UMTS) en France. De l’autre, le Groupe Lyonnaise-Suez obtient, via une augmentation de capital d’un montant de 300 millions d’euros, 30 % du capital d’une nouvelle société, dans laquelle seront intégrées 46 participations dans des sociétés de l’Internet ( à l’exception de Liberty Surf, Zebank, E-luxury, et Akka Technologies) détenues par l’actuel europatweb.


Julien Chambaud
Prenant la parole en alternance dans un numéro bien rodé - Gérard Mestrallet saluant "l’anticipation et la vision" de Bernard Arnault, celui-ci rendant hommage à "l’esprit entrepreneurial" du premier -, les deux hommes ont ensuite expliqué tout le bien qu’ils attendent d’une alliance appelée à devenir "un acteur majeur de l’Internet mobile". Selon eux, l’enjeu est vaste : "Les hauts débits vont transformer les marchés de la télécommunication en augmentant de manière exponentielle le nombre des services offerts", a promis Bernard Arnault.

Gérard Mestrallet a affirmé que l’arrivée du Groupe Arnault dans le consortium candidat à une licence UMTS avait obtenu l’aval de Telefónica, et que ledit consortium peut encore "s‘ouvrir à l’international". On a aussi appris que ce sont les actionnaires de Liberty Surf, et non ceux de Suez, qui avaient tenu à ce que le fournisseur d’accès gratuit soit exclu de l’accord conclu. Mais que des accords commerciaux seront passés entre la nouvelle entité et Liberty Surf. Idem pour Zebank.

Bernard Arnault a, lui, assuré que les premiers contacts avaient été noués en juin, "ce qui a contribué à la décision de reporter l’introduction en Bourse d’europatweb". Le patron de LVMH n’a pas souhaité s’étendre sur d’éventuelles tractations parallèles avec Vivendi. Il a cependant précisé qu’il continuerait à siéger au conseil d’administration. Dans son entourage, on admettait pourtant l’existence de discussions, en glissant que le désir du groupe présidé par Jean-Marie Messier de prendre le contrôle d’europatweb avait mis fin aux pourparlers.


Julien Chambaud
Sur Liberty Surf, aujourd’hui "massacré" en Bourse, Bernard Arnault maintient que c’est une "grande réussite". "Vous verrez, comme Canal +, après des débuts difficiles, la fin sera bien meilleure", a-t-il prédit. Quant à Zebank, dont il a exhibé, sous les crépitements des flashs, une carte Visa, "ça va être une très grande réussite", a-t-il encore prophétisé. Se félicitant du "pourcentage exceptionnel de réussite atteint dans ce métier difficile du capital-risque", le fondateur d’Europatweb a aussi estimé à 2 milliards d’euros la valeur de son holding internet : 900 millions d’euros pour le "nouveau" Europatweb, 400 millions d’euros pour Liberty Surf, 400 millions d’euros pour Zebank et 150 millions d’euros pour E-Luxury.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse