22 06 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/04/2000 • 11h52

Anonymat ou traçabilité ?

Lors du colloque "L’anonymat dans la société de l’inform@tion : fichage et démocratie", Elisabeth Guigou semblait en décalage total avec les autres intervenants invités par l’Union des jeunes avocats.

Pour Elisabeth Guigou, le problème n’est visiblement pas dans la protection de la vie privée. La Garde des Sceaux, qui n’avait visiblement pas eu vent de la teneur des débats, provoqua une certaine hilarité en déclarant : "20 ans après la loi de 1978, les principes qu’elle a forgés sont remarquablement adaptés aux grands fichiers publics qu’ils soient fiscaux, sociaux ou policiers comme sans doute vous en avez convenu ce matin à propos du STIC"… En vue de se prémunir contre les risques de dérives et d’atteintes à la vie privée liés à ces fichiers, plusieurs mesures sont, selon la Ministre, à l’étude  : d’abord, la négociation d’un "safe harbour" visant à protéger les internautes européens de la collecte de données personnelles par les sociétés américaines. Ce "code de bonne conduite" a néanmoins été dénoncé au début du mois d’avril par le Dialogue transatlantique des consommateurs — pour qui les garanties obtenues restent très en deçà des obligations contenues dans les directives européennes (voir l’article de notre confrère zdnet). Ensuite, il y a la transposition en droit français de la directive européenne de 1995 en vue d’"harmoniser le droit européen des données pour faciliter leur circulation tout en protégeant la vie privée et les libertés individuelles" et ainsi adapter la législation, vieille de 20 ans, au contexte actuel. Enfin, on trouve un renforcement des pouvoirs d’investigation, d’injonction et de sanction de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

À rebours des interventions des autres orateurs de la conférence, Elisabeth Guigou insista aussi sur la nécessité de combattre "l’anonymat dans la société de l’information (qui) n’est pas seulement une façon de protéger la vie privée, mais aussi une façon de se livrer à des activités délictueuses ou criminelles". La conclusion de son intervention portait en effet sur l’étendue de l’arsenal policier mis en place ces temps-ci aux niveaux européen et international. Le Système Informatisé Schengen, bien sûr, destiné à engranger les renseignements transmis par les pays signataires des accords de Schengen, le développement de la coopération judiciaire et policière en Europe, et enfin la création d’Eurojust "qui a vocation à intervenir dès qu’un problème requiert la coordination des autorités nationales". Sans oublier la création d’Europol, la nouvelle police européenne pourtant dénoncée il y a peu par Henri Leclerc (président de la Ligue des droits de l’homme) et Alima Boumédiène-Thiery (députée européenne) dans un texte précisément intitulé : "Pour une CNIL européenne" (ils y dénoncent l’interconnexion des fichiers de police des ...tats membres ainsi que l’inscription de données afférentes à l’origine raciale, aux croyances religieuses, opinions politiques, vie sexuelle ou à la santé, dérives précisément décriée par les intervenants précédents comme relevant du totalitarisme).

Relents quasi-sécuritaires

Certes, c’est à Paris que, le 15 mai prochain, se tiendra la conférence du G8 consacré à la cyber-criminalité. Mais que venait faire cet opus aux relents quasi-sécuritaires dans un colloque consacré à la défense de la vie privée ? La réponse se trouve peut-être dans les hésitations même de la justice française dès qu’on parle d’Internet. Ainsi, et alors que la majeure partie des décisions de justice tendent à responsabiliser les hébergeurs et que l’amendement Bloche, qui visait justement à "faire porter le chapeau" aux auteurs des sites plutôt qu’aux "plombiers" que sont leur fournisseurs, vient d’être vidé de sa substance par l’Assemblée, Mme Guigou n’a pas hésité à dire qu’"il est évidemment hors de question qu’une autorité de contrôle aussi puissante soit-elle visite tous les sites Internet pour voir si les obligations légales sont respectées". Cela devrait plaire à Multimania et altern.org, condamnés pour avoir été exactement sur la même position…

Liens de l’article :

Rapport de la CNIL sur la "Protection des données personnelles et e-commerce en France" :

http://www.cnil.fr/thematic/them01.htm#100sites

Données privées : un “Safe Harbour” pas si sûr que ça

http://www.zdnet.fr/actu/soci/a0013804.html

Pour une Cnil européenne

http://www.liberation.fr/quotidien/debats/mars00/20000324a.html

Menaces sur Multimania

http://www.transfert.net/ancien/fr/cyber_societe/article.cfm ?idx_rub=87&idx_art=451

Altern à nouveau condamné

http://www.transfert.net/ancien/fr/cyber_societe/article.cfm ?idx_rub=87&idx_art=92

"Ce texte est essentiellement d’inspiration judiciaire et policière" (AFA)

http://www.transfert.net/ancien/fr/cyber_societe/article.cfm ?idx_rub=87&idx_art=171

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse