05 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


15/01/2001 • 17h37

ARCHIVES 1.09 - Le Web réinvente le nouveau roman

Depuis le temps qu’on entend parler de littérature interactive, voilà enfin quelque chose qui y ressemble. Le Web Soap, c’est douze auteurs et autant de personnages pour une seule et même histoire à suivre sur des sites persos fictifs. Une œuvre évolutive qui offre un avant-goût de la narration du XXIe siècle.
Dynamiter les conventions narratives, bouleverser la façon de raconter des histoires, Olivier Lefèvre ne parle que de ça. « À la fin du XIXe siècle, pas mal de gens pensaient que le cinéma était un outil formidable pour filmer du music-hall en plan fixe. Aujourd’hui, c’est la même chose : on est loin d’avoir exploré toutes les possibilités qu’offre le Réseau », explique ce Belge de 35 ans, créateur du projet Web Soap. Lancé sur le Net le 22 septembre, le Web Soap est une fiction écrite par douze auteurs qui, chacun, ont inventé leur propre personnage. Au fur et à mesure qu’avance l’histoire, ils disposeront tous d’un site web construit comme une page perso : textes, photos ou vidéos raconteront les expériences et les goûts des principaux protagonistes et donneront accès à l’intégralité de leur courrier électronique, fictif bien sûr. C’est essentiellement au fil de cet échange épistolaire que se déroule la saga. Tous les mails transitent par l’ordinateur d’Olivier Lefèvre avant d’être mis en ligne, même si le lecteur a l’impression de suivre tous les développements de la narration en temps réel. L’histoire s’ouvre sur la disparition de Mona, l’héroïne du Web Soap. Luc, son amant, se lance à sa recherche. À sa suite, tous les autres personnages entrent dans la danse. « En zappant d’un site à l’autre, on passe d’une histoire à une autre. Du coup, il n’y a pas une intrigue à découvrir. Il y en a douze, au moins ! », s’enthousiasme Mahane d’Hellencourt, 23 ans, la cadette de la bande d’auteurs. Elle ajoute : « On peut très bien ouvrir l’un des sites persos sans savoir qu’il s’agit d’une fiction et débarquer dans le Web Soap par hasard. » L’illusion du réel est totale. Patrick Durin, ancien rédacteur en chef d’un magazine de jeux de rôles, incarne Luc, l’ami de Mona. « Mettons que Luc se rende dans tel bar parisien. Je peux demander à des amis qui fréquentent cet endroit de dire qu’ils l’ont vu passer à telle ou telle heure. » Ce punk encore pratiquant ajoute : « Je peux même inventer à Luc des goûts pour des artistes qui n’existent pas, et dont je mettrai les œuvres chimériques en ligne. C’est sans limites ! » Cette richesse épate Olivier Lefèvre : « Le Net permet d’ouvrir tellement de chemins narratifs qu’il faut tailler à la hache pour garder sa cohérence au récit. » L’angoisse de la page blanche à rebours, en quelque sorte... Pour les auteurs, la narration tient autant de l’improvisation que du jeu de rôles. Elle autorise beaucoup moins de distance que l’écriture traditionnelle. À chaque fois qu’elle écrit un mail, Mahane, romancière débutante, se surprend à « incarner réellement [son] personnage ». Cette démarche un peu schizophrénique n’est pas toujours qu’une posture. Naomi Lipson-Korenfeld, la créatrice de Mona, admet la connaître « un peu plus qu’intimement... » Malgré cette profonde impplication, les auteurs ne maîtrisent qu’une toute petite partie du scénario. Ils naviguent à vue au milieu de péripéties révélées au compte-gouttes par Olivier, qui est le seul à avoir une vision globale de l’intrigue. Très innovant, le Web Soap tient encore de l’expérience : pour le nouveau venu sur thewebsoap.net, comprendre l’histoire et la suivre reste assez ardu, même si des résumés sont proposés de semaine en semaine. D’ailleurs, le récit aura-t-il seulement une fin ? Les auteurs n’en savent rien. Pourtant, chacun d’eux a prévu un but ultime pour son personnage. Manipulateur dans l’âme, Olivier jubile : « Mon rôle consiste à les faire dériver de ce but, à les titiller pour qu’ils s’approprient totalement le destin de leur création. » Engagés par contrats et payés en droits d’auteur, les écrivains n’ont été embauchés que pour le premier épisode, qui doit s’achever le 22 décembre. Après, glisse Olivier, « on verra bien ». Samarkande, la société qui a lancé le projet, compte le rendre pérenne grâce à la publicité : non pas des bannières, mais des royalties découlant des citations de produits utilisés dans l’histoire. Un peu comme dans les derniers James Bond. À nouvelle forme d’écriture, nouvelle façon de rémunérer les auteurs ?
www.thewebsoap.net
www.thewebsoap.net
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse