27 05 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/05/2001 • 23h59

L’entreprise poétique

archmag14
Le site « Poésie française » est l’œuvre d’une société d’ingénierie informatique, Webnet. Impulsé par un patron amoureux des belles lettres, il est devenu l’objet d’un nouveau culte d’entreprise.

Le bureau est exigu. La table de travail, impeccablement rangée. Les étagères, bondées d’éditions de poche. Hugo, Verlaine, Ronsard, Du Bellay, Pouchkine, Lamartine, Sainte-Beuve… Uniquement de la poésie, hérissée de Post-it jaunes. L’anthologie de la poésie française, de Georges Pompidou le normalien, est en bonne place. Ces pages, Claude Vasquez les a lues et relues. « Dix mille poèmes, rien que sur ces huit derniers mois », lâche-t-il. Normal, il est « Gardien des poèmes » chez Webnet, une société d’ingénierie informatique installée à Boulogne-Billancourt. Autant dire que ce quadragénaire exerce un métier unique dans un contexte surprenant : Claude travaille aux côtés de 80 ingénieurs qui s’activent sur les intranet et extranet de France Télécom, Renault, La Poste, et autres. La tâche de Claude consiste, pour l’essentiel, à sélectionner une vingtaine de poèmes par semaine, à les scanner et à les mettre en ligne. Au final, se compose chez Webnet une anthologie numérique de la poésie qui regroupe aujourd’hui 3 000 œuvres et 200 auteurs francophones. « C’est un peu un rêve, ce métier », susurre le timide érudit. En fait, Claude réalise – par procuration – le fantasme de son patron, Thierry Schwab, 53 ans, polytechnicien. Si Schwab a choisi la voie du business, et même de l’e-business, il assure qu’il aurait pu devenir artiste, musicien, écrivain… Comme son propre père, « auteur-compositeur à succès dans les années 50 ».

En janvier 1996, quand il crée sa société, il décide de lancer conjointement un site consacré à la poésie. Le moteur de recherche mis au point pour la circonstance doit pouvoir répondre, sans délai, au tarabustant « un vers me trotte dans la tête, impossible de trouver d’où il vient ». Schwab et son équipe ne renient pas leur culture d’ingénieur : l’initiative doit leur permettre de mettre au point et de tester le moteur de recherche qu’ils ont conçu. Et ça marche. Gratifié de 600 000 pages vues par mois, poesie.webnet.fr, la branche lyrique du site maison, est devenu l’un des principaux rendez-vous culturels du Web français. Acteur de la dernière édition du Printemps des Poètes, Schwab a présenté son bébé sur le plateau de Ruth Elkrieff sur LCI. « Même si ce n’était pas l’intention de départ, ce site a pris valeur d’outil marketing. C’est une composante importante de notre communication », reconnaît-il sans ambages. En visite à Boulogne-Billancourt, les clients de Webnet ne coupent pas à une présentation du site poétique.

Un espace privilégié, sans lien manifeste avec l’entreprise, se contentant d’illustrer son éthique et son sens du partage... Mais récemment, ces valeurs sont devenues plus difficiles à défendre : depuis le début du mois d’avril, l’identité de Webnet s’appuie franchement sur son florilège d’alexandrins et d’octosyllabes. La discrète phrase de présentation s’est enrichie de l’interview vidéo du PDG sur LCI. « Savez-vous que Webnet est aussi spécialiste de l’e-RH ? » demande un bandeau déroulant. Les amateurs de Baudelaire et de Clément Marot seront-ils sensibles à cette communication ? Pas sûr. Certains y verront le franchissement d’une ligne blanche, celle du désintéressement, d’autres jugeront la démarche légitime.

Quatrain du jour

Ici, c’est la culture même de l’entreprise qui est imbibée de poésie. Dès l’entretien d’embauche, elle est là : Thierry Schwab présente à son futur salarié le site de poésie comme « la réalisation majeure de la société ». Sur la page d’accueil de l’intranet, la poésie revient, avec le quatrain du jour. Sur le forum, des débats s’attardent sur la place à accorder aux poèmes en langue régionale, ou fustigent la misogynie de Musset. Lors du déjeuner, « les discussions balancent entre poésie et football », jure une responsable. ...tonnant, pour une population plutôt scientifique, peu sensibilisée, durant son cursus, à l’art des vers. Claude Vasquez, le Gardien des poèmes, doute de l’unanimité de l’engouement : « Ce n’est pas inscrit dans leur fonctionnement cérébral ! Et d’ailleurs, beaucoup n’osent pas se mettre à la poésie et encore moins le montrer. Cette passion ne cadrerait pas avec leur image sociale d’ingénieur. » En interne, pourtant, pas de détracteurs manifestes. Au contraire, des visiteurs réguliers du site, et même quelques fervents. N’en déplaise au Gardien, c’est l’occasion pour certains de tordre le cou aux idées toutes faites. « On imagine l’ingénieur informaticien embusqué derrière ses petites lunettes et son écran, ne rentrant chez lui que pour mettre en marche son ordi personnel. Mais cet ingénieur peut être sensible à cette forme d’art – et prendre le temps d’en parler », note Pierre Manoury, chef de projet. À l’évidence, le poétiquement correct a pris ses racines chez Webnet. Après le saut à l’élastique et la table de ping-pong, les sonnets de Ronsard et les odes de Hugo, nouveau ciment de l’entreprise moderne ?

http://www.poesie.webnet.fr
http://www.poesie.webnet.fr
 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse