25 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/05/2001 • 23h59

Joël Palix : Y a-t-il une vie après Clust ?

archmag14
Avec son frère, il a monté le site d’achat groupé, repris par Dealpartners. Depuis, l’ex-PDG se cherche.

Mars 2000 : le site d’achat groupé Clust est lauréat des Clics d’or. Meilleur site français. Rien de moins. Et Joël Palix, son président, rayonne. Octobre 2000, Clust, au bord du dépôt de bilan, est repris par son concurrent, Dealpartners, et ses fondateurs quittent le navire. C’est l’une des premières start-ups françaises renommées à péricliter. Et l’affaire fait du bruit. Palix, lui, relativise : « Ce n’est ni le premier, ni le dernier projet auquel je m’attelle qui plante », dit-il aujourd’hui. Car l’ancien directeur du développement des Trois Suisses n’est pas, à 39 ans, le stéréotype du « monteur de start-ups inexpérimenté ». Au contraire. Alors, pourquoi, il y a deux ans, a-t-il quitté un confortable poste chez le vépéciste pour créer une start-up ? « Mon frère et moi envisagions depuis longtemps de monter un projet ensemble. En 1999, le développement du commerce électronique ouvrait des opportunités de concepts novateurs et, parallèlement, la folie du financement des start-ups s’annonçait », explique-t-il. Il décide, alors, d’en profiter en se concentrant sur la thématique de l’achat groupé, « bien dans l’esprit d’Internet et différente de ce qui existait dans le monde réel ».

Lourd passif

Et ça marche : Clust lève, sans mal, 15 millions de francs en décembre 1999, ouvre son site internet en janvier 2000 et se fait connaître, en février 2000, par une campagne d’affichage au slogan accrocheur (« moi puissance nous »). Très vite, le site attise la curiosité du grand public, reçoit plusieurs récompenses (dont le Clic d’or 2000) et bénéficie d’innombrables papiers dans la presse. Mais le chiffre d’affaires et les marges ne sont pas au rendez-vous. Tout va très vite : dès l’été, Joël Palix comprend qu’il va être difficile de trouver les 80 à 100 millions de francs recherchés pour financer ses développements internationaux. Il frise la cessation de paiement et doit chercher un repreneur. « La concurrence dans le secteur de l’achat groupé était particulièrement exacerbée en France ; après avoir trouvé l’idée formidable, les gens se sont mis à dire que ce n’était pas forcément une meilleure manière d’acheter que d’aller dans un supermarché ; enfin, les difficultés de l’entrée en Bourse de Letsbuyit n’ont pas redoré l’image du secteur », analyse Joël Palix. N’était-il pas temps, pour Clust, de tout arrêter avant de dépenser l’argent d’une deuxième levée de fonds ? « On peut raisonnablement se poser la question, mais je garde un avis partagé. Nous respections notre business plan et aurions atteint la rentabilité d’ici trois à quatre ans », expose l’ancien PDG. Mais la vraie question, comme il le reconnaît lui-même, est de savoir si les marges dégagées, à terme, auraient été suffisantes pour rembourser les investissements initiaux et créer une plus-value forte pour les capital-risqueurs.

Le doute est permis.

Le transfert de Clust vers Dealpartners et l’élaboration d’un concordat avec les créanciers de Clust (Dealpartners a repris la start-up, mais sans son passif) a occupé la fin de l’année 2000. Pour se remettre, Joël Palix s’est accordé des vacances en janvier. Depuis son retour, il réalise ponctuellement quelques missions de conseil pour des start-ups ou les activités Internet de grands groupes. Surtout il planche sur plusieurs projets nouveaux avec son frère. « Nous prenons notre temps pour réfléchir, car l’environnement n’est pas porteur pour se lancer », admet-il. Il espère, néanmoins, qu’un de ces projets aboutira prochainement. « Peut-être que, d’ici mai, je pourrai parler de ce que je prépare », lance-t-il impatient. Cessera-t-il alors d’être présenté comme Joël Palix, ex-Clust ?

Dossier : Que sont devenues les stars des start-ups ?

Oriane Garcia, elle habille son chien en Vuitton

Gilles Ghesquière est en vacances

Chine Lanzmann en attente d’un nouveau job

Jean-David Blanc La dernière séance ?

Michel Meyer s’embourgeoise chez Lycos

Nicolas Gaume, malheureux au jeu

Laurent Edel ex-Président de la Republic

Jérémie Berrebi, le gamin aux 10 000 cartes de visite

Fabrice Grinda Consultant, faute de mieux

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse