05 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/01/2001 • 18h36

L´UMTS, c´est comme Winnie l´Ourson

Analyste chez Forrester Research, Lars Godell est l’auteur de l’étude Europe’s UMTS Meltdown. Publiée en janvier 2001, elle prophétise une débâcle financière et une concentration des télécoms en Europe.


DR
Transfert – Vous critiquez le prix élevé des licences UMTS. Pourquoi ?

Lars Godell – Avec ces licences, les gouvernements vont détruire l’industrie des télécommunications. Comme l’histoire de Winnie l’Ourson, quand on veut à la fois le lait et le miel, on n’attrape rien du tout. Or, en Grande-Bretagne comme en France, les gouvernements voudraient simultanément que les entreprises réalisent d’énormes investissements et qu’elles remplissent les caisses de l’...tat ! Ces deux désirs sont inconciliables. Tout un secteur économique risque de s’appauvrir.

Comment jugez-vous la situation française par rapport à nos voisins ?

Il y a deux indicateurs à prendre en compte pour mesurer les perspectives de revenus des opérateurs : d’abord la croissance du marché local, ensuite l’intensité concurrentielle. Du point de vue de l’intensité concurrentielle, la situation française est moins grave que celle des pays d’Europe du Nord. En France, l’Internet mobile n’a pas beaucoup fait augmenter le nombre d’opérateurs, alors qu’en Norvège, les acteurs sont maintenant très nombreux et rendent le marché instable. Par ailleurs, il y a plus d’utilisateurs potentiels par opérateur en France que dans les petits pays.

Quelles chances ont les quatre candidats à une licence UMTS en France ?

Je pense que les nouveaux entrants ne vont pas survivre [en France, Suez-Lyonnaise allié à Telefonica, NDLR], car ils ont trois désavantages. Un, ils n’ont pas de clients. Deux, ils sont défavorisés en termes de marketing et d’image. Trois, ils vont devoir supporter des coûts très importants pour construire, à partir de rien, un réseau UMTS. Alors que les sortants, eux, peuvent réutiliser les composants du réseau GSM. France Télécom devrait rester en place. Je le classe parmi les cinq survivants de l’UMTS en Europe. Cet opérateur a une grande couverture paneuropéenne et, malgré son endettement, la capacité financière pour tenir le choc. Pour Bouygues, survivre sera très difficile. Quant à Cegetel, son actionnariat est bizarrement structuré, entre Vivendi, Vodafone et BT. Cegetel risque d’être handicapé par les désaccords entre ses deux principaux actionnaires.

Vous expliquez que les opérateurs UMTS auront plus de mal que prévu à réaliser les bénéfices attendus. Pourquoi ?

D’abord, parce que l’UMTS arrivera très tard (voir premier volet du dossier UMTS), retardant d’autant les premiers profits. Sauf dans les grands pays où les coûts de licence sont tellement élevés qu’il faut se dépêcher de déployer les services. Par ailleurs, avec la création d’opérateurs de réseaux mobiles virtuels, qui vont comparer et panacher les offres, la concurrence sera plus forte et les marges diminueront en conséquence. Enfin, l’UMTS va avoir de nombreux concurrents : la technologie sans fil Bluetooth, l’ADSL, les modems câbles, la fibre optique, le LMDS.

Forrester Research:
http://www.forrester.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse