15 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


22/02/2002 • 19h17

Souvenirs du 11 septembre : eBay suscite la polémique

La ville de New York exige du site d’enchères eBay qu’il retire de ses pages les articles commémoratifs des attentats contre le World Trade Center. Tant pour des raisons morales que juridiques.

Le spécialiste des enchères sur Internet, eBay, peut-il laisser les particuliers mettre en vente des articles souvenirs de la tragédie du 11 septembre 2001 ? Non, estime Michael Cardozo, l’avocat de la ville de New York, qui s’est fendu d’une lettre jeudi 21 février 2002 d’une lettre très sèche à la présidente de la société californienne pour exiger qu’elle mette fin à ces ventes. Sa réaction fait suite aux articles parus dans le quotidien régional new-yorkais Newsday.

Problème éthique et juridique

Ces objets mis en vente constituent " d’odieuses tentatives de profiter d’un acte récent de meurtre collectif ", écrit Michael Cardozo, avant de qualifier leur présence sur eBay de " moralement répugnante ". De fait, bien des articles proposés sont d’un goût pour le moins douteux : enregistrements sonores des cris de panique, photographies de victimes juste avant qu’elles ne sautent d’une fenêtre du World Trade Center ou bien après leur chute, etc. Mais s’il dénonce leur caractère " nauséabond ", Michael Cardozo s’appuie surtout sur des arguments juridiques pour exiger d’eBay qu’il retire ces objets de la vente. En effet, l’exploitation des logos de la police ou des pompiers new-yorkais (sur des écussons, des T-shirt...) constitue une violation du droit des marques de la ville.

Vente libre

Par retour de courrier, eBay a fait savoir qu’il partageait les préoccupations des représentants de la municipalité... mais n’entendait pas pour autant retirer de la vente tous les objets incriminés ! En effet, justifie la lettre, " eBay s’ennorgueillit de proposer une place de marché ouverte où les utilisateurs sont libres de vendre tout ou presque ". Certes, les contrefaçons et autres produits ne respectant pas le droit des marques sont prohibés par la charte d’eBay. Mais sa politique de vérification (le programme VeRO, pour verified rights owner) laisse aux entreprises dont les droits sont bafoués le soin de lui signaler la présence dans ses pages de tels articles. Par conséquent, le site d’enchères n’a pour l’instant supprimé que les objets détaillés dans le courrier de l’avocat de New York. Mais pour les autres, eBay renvoie la balle dans le camp de la municipalité, en lui demandant de fournir une liste exhaustive.

Cohérence

En terme d’image, la réponse d’eBay n’est peut-être pas optimale. Mais des considérations juridiques ont sans doute primé : si eBay avait cédé aux injonctions de la ville de filtrer a priori les objets mis en vente sur son site, il lui aurait été difficile de refuser aux marques commerciales d’exercer un tel contrôle.

Le site du quotidien Newsday:
http://www.newsday.com/ Le site de vente aux enchère:
http://www.ebay.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse