19 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


25/01/2002 • 18h25

BBA are watching them

Les Big Brother Awards priment les organismes contribuant à la surveillance des citoyens. Le jury français remet ses prix lundi 28 janvier. La liste des nominations est parue.

Les Big Brother Awards vont être décernés pour la deuxième fois en France le 28 janvier. Ces " récompenses " distinguent les organismes (Etat, entreprises, collectivités locales) qui contribuent au renforcement de la surveillance des citoyens. Dans le contexte actuel, la statuette dorée — représentant une chaussure de ranger piétinant un visage _ pourrait concerner tous ceux qui contribuent à fait monter en épingle cette fameuse " insécurité ", qui serait, de mémoire d’homme, plus élevée que jamais. Un peu comme les crues de la Seine. Mais les organisateurs de la cérémonie - ce sont en partie les mêmes qui organisent le rendez-vous activiste No-zelig conf - se concentrent sur les utilisations de la technologie qui rapprochent nos sociétés du totalitarisme orwellien imaginé dans le roman 1984, d’où est tiré le nom " Big Brother ".

Interconnection des dossiers

La liste des nominations a été divisée en quatre catégories aux contours parfois un peu flous : " administrations " qui désigne les services de l’Etat et le pouvoir politique, entreprises, produits et collectivités locales, avec en plus un " prix spécial du jury ". On y trouve, sans surprise, le gouvernement actuel, pour l’adoption de la loi sur la sécurité quotidienne, le salon Milipol, consacré à l’armement high-tech et plus globalement à la " sécurité intérieure des Etats ". Les organisateurs des Big Brother Awards estiment que cet événement, qui bénéficie en général des reportages complaisants des journaux télévisés, " fait la promotion sans frontières aux technologies de surveillance et de contrôle des individus ". La carte de Sécu Sésame-Vitale a été sélectionnée pour avoir " rendu possible l’interconnection des dossiers médicaux avec les systèmes de traitement informatiques de l’industrie médicale ".

Prix Voltaire

Des secteurs commerciaux sont aussi mentionnés, comme " les établissement de crédit ", qui incluent des critères de nationalité dans leurs fichiers clients. Une pratique qui soumet l’accord de prêts à un système de points dans lequel un handicap est attribué d’office certaines origines. Outre un radar routier et un système de vidéosurveillance dans les HLM, le jury des Big Brother Awards devra choisir entre tout un tas d’initiatives, dont la pertinence dans la sélection n’est pas forcément acquise. Remarque qui vaut également pour le prix positif que les BBA ont choisi de décerner : la liste du " prix Voltaire ", qui entend distinguer ceux qui s’opposent à la surveillance inclut par exemple Andy, membre du collectif des Yesmen, qui tourne régulièrement en dérision le discours de l’Organisation mondiale du commerce.

Site des Big Brother Awards
http://www.bigbrotherawards.eu.org/...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse