18 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/01/2002 • 19h49

Le web alternatif espagnol crie à l’intox

Dénigrés dans sept quotidiens régionaux et victimes d’une attaque sur un de leurs serveurs, des sites de contre-information espagnols se disent la cible du ministère de l’Intérieur.

Le web alternatif espagnol est en ébullition. Nodo 50, le principal portail associatif à vocation politique, dans le courant antimondialisation ultralibérale, a été l’objet, pendant 24 heures, d’une attaque de type DDOS (distributed denial of service). Une pratique qui plante les serveurs par d’innombrables requêtes simultanées. Dirigée contre le portail, elle a rendu impossible la consultation de tous les sites hébergés. Bien que Nodo 50 n’ait pas clairement identifié l’origine de cette attaque, l’hébergeur l’attribue à une tentative de déstabilisation émanant du ministère de l’Intérieur. Ulcérées, les différentes organisations qui participent à Nodo 50 dénoncent une volonté de faire passer leur mouvement pour ultraviolent.

Indymedia, bête noire

Leur indignation vient d’une dépêche, publiée mi janvier dans une demi-douzaine de quotidiens régionaux. Celle-ci indique que " depuis quelques semaines, la police espagnole suit à la trace sur Internet les mouvements activistes les plus violents (...) qui prétendent saboter les principales réunions organisées par la présidence espagnole de l’Union Européenne (...) et mettent à disposition, dans certains cas, des techniques de guérilla ". S’ensuit une liste d’organisations, supposées préparer " des actions pacifiques et violentes ", parmi lesquelles la branche barcelonaise d’Indymedia, Nodo 50, le collectif Sin Dominio, les sites Rebelion.org et LaHaine. Si ce dernier, tirant son nom du film de Matthieu Kassovitz, publie certains textes favorables à la violence comme outil de lutte politique, il ne semble pas vrai que les sites incriminés soient proches des mouvements " radicaux " accusés d’avoir tout cassé à Gênes. Gênes où les forces de police se sont permis de saccager les bureaux d’une agence d’information... Indymedia.

" Pas de commentaires "

Les associations visées par l’article dénoncent un " tissu de mensonges (...) écrit par un pseudo journaliste d’une pseudo agence d’informations ". Celle-ci, qui existe bel et bien, alimente la presse locale espagnole depuis une vingtaine d’années. Joint par Transfert, l’auteur de l’article, Melchor Saiz-Pardo, n’a souhaité faire aucun commentaire sur l’affaire. Sa dépêche, qui ne donne pas une seule fois le point de vue des sites concernés, renvoie systématiquement à des " sources policières ". Sur Indymedia Barcelone, certains s’interrogent sur ce qu’ils considèrent comme une manipulation. Pourquoi passer par la presse régionale ?" Une manière de préparer discrètement l’opinion publique ", répondent certains, qui pensent que le gouvernement Aznar espère empêcher les manifestations. Par ailleurs, les force de police espagnoles ont un vieux contentieux (en partie réglé) avec Nodo 50 : celui-ci héberge l’Association de lutte contre la torture, qui publiait jusqu’à l’an dernier la liste des officiers cités dans des procès pour des actes de torture.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse