21 11 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/12/2001 • 20h33

L’intrus de l’OMC

 
Andy est un artiste d’un autre genre : il se fait passer pour ce qu’il n’est pas, pour mieux faire passer son message mi-artistique, mi-politique.


Surprise devant l'assistance en cravate...
americanmovie
"Attention : faux site de l’OMC (http://www.gatt.org) trompeur et nuisible pour les utilisateurs sérieux." C’est avec ce communiqué un peu timide que l’Organisation mondiale du commerce voulait, le 30 octobre dernier, mettre le monde en garde contre une bande d’imposteurs qui s’était déjà payé sa tête à plusieurs reprises, et avec la manière : les Yesmen. À la tête de ce collectif de quelques activistes répartis entre l’Europe et les ...tats-Unis, Andy, un Américain souriant de 37 ans, qui est venu s’installer à Paris au printemps "après avoir passé dix ans à éviter les dotcoms à San Francisco"...

L’avertissement de l’OMC fait franchement sourire Andy, qui s’est déjà fait passer trois fois en un an pour un speaker officiel de l’OMC lors de représentations officielles.

Le schéma est toujours le même : les organisateurs envoient par erreur un mail à Gatt.org pour inviter Mike Moore, le vrai président de l’OMC à s’exprimer. Andy répond que Mike Moore est indisponible, mais qu’il enverra un autre membre de l’OMC en remplacement. Andy troque son jean-tee-shirt-baskets pour un costume noir et vient délivrer un discours poignant d’ultralibéralisme, choquant et délirant, à un public qui ne bronche pas. La première fois, c’était à Salzbourg, en octobre 2000, devant 50 membres du Center for International Legal Studies, la seconde fois à Paris, le 19 juillet 2001, lors d’un débat sur la mondialisation organisé par une chaîne câblée américaine, où Andy s’est retrouvé en duplex face au chairman d’Accenture et au dirigeant d’une ONG américaine anti-OMC. La dernière apparition a eu lieu lors d’une conférence sur le futur de l’industrie textile, organisée par l’université technique de Tampere, en Finlande, face à 150 officiels et businessmen.

Sidérés de ne pas être démasqués, les Yesmen ont forcé le trait. Après avoir traité Gandhi "d’idiot protectionniste", proposé la privatisation de l’éducation pour que les enfants des anti-mondialisation puissent lire l’économiste libéral Adam Smith, et critiqué Lincoln pour avoir aboli l’esclavage au ...tats-Unis au lieu de laisser le libre échange le transformer en sous-traitance dans le tiers-monde, Andy a atteint son zénith en Finlande. Couillu, il a terminé son speech en combinaison moulante dorée, affublée d’un pénis géant avec écran à cristaux liquides, soit-disant "un costume de loisirs pour manager du futur" mis au point par l’OMC.

Le tonnerre d’applaudissements n’a fait que prouver une fois de plus le message d’Andy : "On peut dire n’importe quoi et prôner les mesures les plus fachos quand on est l’OMC".

Dans sa chambre du 11e arrondissement parisien, on comprend qu’Andy n’ait pas besoin de grand-chose pour raviver, avec ses complices, une tradition militante plus proche des Marx Brothers que de la CGT : son bureau accueille un ordinateur portable, un Palm, une caméra numérique et des disques durs, sur le lit traîne un numéro du Monde Diplomatique et au porte-manteau est accroché le masque à gaz des manifestations contre le G8 à Gênes.

Pour se protéger, le héros de la dérision institutionnelle se cache derrière divers pseudonymes, notamment parce qu’il est informaticien pour un grand opérateur téléphonique français. En rentrant du boulot, il tient le site des Yesmen et prépare l’avenir avec d’autres activistes américains et européens. "Il faut qu’on aille encore plus loin. La prochaine fois, on sera obligé de parler de nazisme", lance Andy avec malice. La prochaine fois ? Ah oui, les Yesmen viennent de recevoir une nouvelle invitation officielle et feront encore parler d’eux, en mai prochain.

(une enquête parue dans Transfert magazine n°20).

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse