18 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/11/2001 • 15h33

Un GPS à l’européenne

Réunis à ...dimbourg, les ministres de l’Agence spatiale européenne ont manifesté leur volonté de voir aboutir le projet européen d’un système de positionnement par satellite.

" Je me félicite du plein succès de ce Conseil. La France qui, avec le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), est le moteur de l’Europe spatiale, y a obtenu des résultats extrêmement importants ", déclarait, jeudi 15 novembre, le ministre de la recherche Roger-Gérard Schwartzenberg après le dernier conseil de l’Agence spatiale européenne (Esa). Parmi ses motifs de satisfaction : le projet Galileo, un système de positionnement par satellite européen, qui a considérablement avancé. Le Conseil de l’Esa a décidé de lui attribuer 547 millions d’euros (3,6 milliards de francs), soit un peu plus de la moitié du milliard d’euros nécessaire à sa réalisation. Tout en donnant ce signal politique fort, le Conseil de l’ESA a appelé l’Union européenne à financer l’autre moitié du projet. La question doit être d’ailleurs débattue en décembre prochain lors du Conseil des Transports de l’UE qui réunira les ministres des transports des 15.

GPS et GLONASS face à Galileo

Galileo est la réponse (tardive) européenne au Navstar GPS (Système de Positionnement Global) américain et au GLONASS (Global Navigation Satellite System) russe. À une différence près : Galileo devrait être sous contrôle et à usage civil uniquement. Présenté comme une " pièce maîtresse " de la politique européenne des transports, ce système sera déployé en partenariat avec le secteur privé. Opérationnel en 2008, il offrira des services de navigation aux entreprises et aux particuliers. Galileo pourrait également servir dans le cadre d’un programme de contrôle de la circulation routière et du trafic aérien. Avec une localisation à 4 mètres près, il sera le premier service grand public à être si précis. Une trentaine de satellites composeront la constellation Galileo. Le premier d’entre eux devrait être mis en orbite en 2004. Enfin, Galileo sera compatible avec ses deux prédécesseurs, Navstar GPS et GLONASS.

Comment ça marche ?

Le principe du positionnement par satellite est proche de celui de triangulation. On mesure la distance entre l’utilisateur et un certain nombre de satellites dont les positions sont connues, le récepteur (un système de navigation automobile, par exemple) étant capable d’identifier le satellite utilisé. Cette distance entre le récepteur et le satellite est calculée en mesurant le temps que met le signal pour aller de l’un à l’autre. En recoupant les infos venant de plusieurs satellites, on obtient un positionnement relativement fiable. Dans le cas du système GPS américain, la précision est dégradée pour le grand public (qui en profite depuis 1991), l’armée américaine se réservant l’exclusivité de la qualité optimale. Contrairement au système Galileo qui offrira un signal non-dégradé à tous les utilisateurs.

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse