19 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/11/2001 • 18h32

Transplantation : la filière chinoise

Lassés d’attendre en vain une greffe, de plus en plus d’occidentaux se rendent en Chine pour y être transplantés. La plupart de ces organes proviennent de condamnés à mort.

On le sait, les délais avant de se faire transplanter un organe sont souvent désespérément longs. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’Occidentaux se rendent en Chine pour recevoir une greffe d’un organe prélevé sur un condamné à mort. Aux ...tats-Unis, les médecins confrontés à ce problème se demandent comment réagir. En fermant les yeux et en soignant leurs patients revenus de Chine, ils encouragent tacitement les voyages de ce type. En même temps, ils peuvent difficilement condamner des personnes qui tentent de sauver leur vie... Du côté des associations de transplantation, la position est plus claire : la plupart refusent ces pratiques comme le rappelle François Rault, secrétaire général administratif de France ADOT (fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains) : "Le don doit être volontaire, et autant que je sache, dans le cas de condamnés à mort chinois le don ne semble pas très volontaire." Beaucoup de ces associations s’opposent d’ailleurs à tout don d’organes provenant d’un prisonnier, dans la mesure où les conditions de l’incarcération ne donnent pas la certitude que le donneur est volontaire.

Mises à mort

Dans un article du New York Times paru le 11 novembre, les journalistes racontent comment des ressortissants occidentaux, et en particulier des Américains partent en Chine se faire greffer un rein, un foie, une cornée ou d’autres organes. Cette année, plus de 5 000 personnes ont été ou seront mises à mort. La plupart seront dépouillées de leurs organes. Si la majorité de ces organes revient aux citoyens chinois en attente de greffe, un nombre croissant d’Occidentaux en profitent, prêts à payer dix fois le tarif normalement pratiqué en Chine. À Shanghai, les cinq hôpitaux qui pratiquent la greffe des reins concèdent tous avoir déjà traité des patients étrangers. Une fois de retour, ces greffés rencontrent des problèmes pour se faire soigner. La situation des médecins occidentaux confrontés à ces patients revenant de Chine avec un rein tout neuf est en effet délicate. Le New York Times cite le cas du docteur Tomlanovich, un spécialiste de la greffe du rein à l’université de Californie. Plusieurs de ses patients se sont rendus à Shanghai ou à Guangzhou pour y recevoir un rein. S’il soupçonne que ces organes viennent de condamnés à mort, ses patients prétendent ignorer leur origine exacte. Le docteur Tomlanovich concède ne pas avoir bronché. Il précise pourtant : "Si un cas avéré se présente à moi, je suppose que j’expliquerais à ce patient qu’il m’est difficile de le traiter, et que j’essaierais de trouver une autre structure médicale pour l’accueillir." En clair, mieux vaut fermer les yeux que de savoir...

Problème de coordination

Mais, dans ses critiques, François Rault, de France ADOT, distingue donneur et receveur, surtout dans le cas de la Chine : " On ne peut pas condamner les personnes qui vendent leurs organes, on ne peut que condamner le système qui les a contraints à faire cela, explique-t-il. Je n’ai pas eu connaissance de Français s’étant rendu, ou souhaitant se rendre en Chine pour se faire transplanter. " Et puisque la demande crée l’offre, il en profite pour rappeler que la France manque cruellement de personnel pour assurer la détection et le maintien en mort encéphalique de donneurs potentiels. Il arrive donc que des organes ne soient pas prélevés pour une simple raison de manque de personnel spécialisé. " Je n’en veux pas pour autant aux politiques. En France, nous sommes en avance dans certains domaines de la transplantation, mais en retard sur d’autres. Ce n’est pas facile de répartir les budgets. En Espagne, c’est un peu le contraire. Ils ont de très bonnes structures de détection et de prélèvement, mais techniquement, ils sont un petit peu en retard. "

France ADOT:
http://assoc.wanadoo.fr/france-adot/ L’article du New York Times (enregistrement requis):
http://www.nytimes.com/2001/11/11/i...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse