22 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/08/2001 • 18h56

Convention collective : le Syntec s’adapte au Net

Le syndicat des prestataires informatiques (Syntec) entend élargir sa convention collective pour l’appliquer aux métiers du Net.

"Dans notre convention collective, on connaît les ingénieurs d’études, les ingénieurs de projet, les cadres techniques, mais on ne sait pas ce qu’est un développeur. Il fallait mieux codifier la convention pour intégrer les métiers des sociétés internet." Guy Schaeffer est directeur de la politique sociale et de la formation au Syntec (syndicat des prestataires informatiques), qui se définit comme la "fédération des métiers du savoir", de l’ingénierie informatique et du conseil. Sa fédération professionnelle vient justement de soumettre une nouvelle codification de sa convention collective au gouvernement. Ce dernier devra procéder à l’extension de la convention aux métiers du Net, ou bien la refuser.

Jobs assimilés

La démarche du Syntec vise à assimiler les jobs bizarres d’Internet à des catégories déjà existantes, pour les faire rentrer dans les grilles de salaires, les normes de formation exigée. Ainsi, selon cette convention élargie, le développeur s’apparenterait au classique ingénieur d’études, le webplanner au responsable marketing multimédia et le webmaster à l’agent de maîtrise. Pour devenir concepteur multimédia, il serait établi qu’il faudrait un bac + 2. Le Syntec se risque même dans le délicat exercice qui consiste à définir ce qu’est un webmaster : "chargé du bon fonctionnement et de la maintenance du site". Quant on sait combien de casquettes ont parfois ces malheureux webmasters : les uns ne savent même pas encoder et d’autres sont de véritables administrateurs systèmes...

Mastodontes dans le flou

Si le ministère étend effectivement la convention collective, cela tirera au clair la situation de certaines sociétés qui ne savent comment s’enregistrer, explique Guy Schaeffer : "Les sociétés fournissant des prestations internet qui avaient un numéro d’activité débile auprès de l’INSEE vont pouvoir définir les professions cadres et non-cadres au sein de leur équipe."

Bien entendu, le Syntec n’a pas la prétention de rameuter tous les acteurs du Net sous sa bannière. La banque en ligne reste soumise à la convention collective de la banque, les e-marchands à celle du commerce, et les opérateurs et exploitants télécoms à celle des télécoms. Il va tout de même y avoir un certain nombre de cas limites : "Quand un portail est dédié à une seule activité, il ressort de la convention propre à cette activité. S’il multiplie les activités, cela dépendra de son prestataire de services. Si c’est une société d’ingénierie informatique ou de conseil, alors notre convention s’applique." Quid d’un portail comme Yahoo !, par exemple ? "Alors là, on ne sait pas quoi faire avec ces mastodontes multimédias..."

Coup de pub de Messier

Les métiers du Net qui relèvent d’autres conventions collectives qui n’ont pas été étendues à Internet ne risquent-ils pas d’être mal couverts ? Guy Schaeffer ne s’en inquiète pas. Au Syntec, on s’est très bien débrouillé avec l’ancien texte de convention pendant deux ans de folie Internet... Jusqu’à ce que Jean-Marie Messier, le PDG de Vivendi Universal, fourre son nez là-dedans. En février dernier, il avait demandé à ce que soit rédigée une convention collective sur mesure pour Internet. Une réflexion avait même été lancée, chez Vivendi, pour étudier la question. Résultat de cette "mission" menée par le directeur des ressources humaines du géant français : il n’est pas nécessaire de créer une troisième convention, puisque celle des télécoms convient pour les tuyaux, et celle du Syntec pour les contenus. "Ils voulaient tout passer sous la convention télécoms ! s’insurge Guy Schaeffer. On a protesté, et voilà." La sortie de Messier était-elle intéressée ? "Bah, c’était juste pour se faire un coup de pub", conclut le gars, décidément très au fait de la méthode J6M.com...

Texte de la convention:
http://www.syntec.fr
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse