19 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/08/2001 • 19h10

Le plus gros bébé d’IBM prêt à marcher

IBM et le gouvernement américain viennent d’annoncer les débuts officiels de l’ ASCI White, le plus puissant ordinateur au monde. Un supercalculateur de 106 tonnes capable de réaliser 12,3 trillions d’opérations par seconde...

La naissance officielle du champion des ordinateurs mondiaux a eu lieu mercredi 15 Août. Présenté l’an dernier à New York par IBM et testé de nombreuses fois depuis, l’ ASCI White ( de Accelerating Strategic Computating Initiative, le projet qui a débouché sur sa création) est, selon les scientifiques de la firme, prêt à fonctionner à plein régime. Assemblé en Californie, au Lawrence Livermore National Laboratory, financé par le Département Américain de l’Energie, l’ASCI White s’impose par sa taille et ses capacités comme le leader des supercalculateurs dans le monde.

12,3 trillions d’opérations par seconde

C’est peu dire que la machine est imposante : 106 tonnes, 79 kilomètres de câblage, l’équivalent de deux terrains de basket pour loger la bête... Capable, selon IBM, de réaliser 12,3 trillions d’opérations par seconde, l’ASCI White serait 1000 fois plus puissant que des appareils comme Deep Blue, le pro des échecs. Doté d’une mémoire de 4000 gigabits , l’ordinateur, qui a coûté 110 millions de dollars, résoudrait en une seconde les opérations qu’une calculatrice ordinaire mettrait plus de dix millions d’années à résoudre. L’ASCI White est en fait un vaste réseau de 512 serveurs IBM RS6000 SP, le serveur IBM le plus sophistiqué, utilisant chacun 16 processeurs ( les derniers modèles du IBM Power 3). Cet ordinateur surpuissant est classé depuis Juin dernier en première position sur la liste américaine du " Top 500 " établie par les universités de Mannheim et du Tennessee, qui propose un classement des supercalculateurs les plus performants à l’échelle mondiale.

Simulations nucléaires

Destiné au gouvernement américain, l ‘ASCI White doit permettre d’ effectuer virtuellement les essais nucléaires que les Etats-Unis ont promis de ne plus mener pour de vrai. Selon l’agence Reuters, David Schwoegler, porte-parole du laboratoire de Livermore, affirme que l’ASCI White doit permettre à une nouvelle génération d’ingénieurs nucléaires, qui n’ont " ni crée ni testé une arme nucléaire ", de faire le même travail que les scientifiques qui ont travaillé lors des débuts de l’arme nucléaire, une espèce aujourd’hui en voie de disparition. Interrogé par le San Francisco Chronicle, le physicien Robert Cauble, du laboratoire de Livermore, précise que le calculateur d’IBM permettra notamment d’étudier les effets des hautes pressions sur les isotopes d’hydrogène, ce qui aiderait les scientifiques à mieux comprendre le mécanisme d’explosion des armes nucléaires. Il ajoute que les effets de l’âge sur le matériel nucléaire sont déjà à l’ étude grâce à ce type de calculateurs. Mais la dernière machine d’IBM n’est qu’une étape dans le projet de défense américain ASCI qui envisage pour 2005 une multiplication par huit des capacités actuelles de calcul de la machine ( 100 trillions de calculs par seconde contre 12,3 aujourd’hui). Selon les scientifiques, ce niveau de calcul garantirait définitivement le contrôle de la qualité de l’arsenal nucléaire américain.

Applications en recherche médicale

Les applications de l’ASCI White ne se limitent cependant pas au nucléaire . Selon IBM, l’Université de Boston est devenue la première institution académique à mettre en pratique une application viable de l’ASCI White. Le RS6000 SP doublerait les capacités de calcul et de l’université et permettrait des recherches plus approfondies en terme de physique quantique, de génome humain ou de recherche médicale. Par ailleurs, le supercalculateur a déjà été utilisé dans des domaines tels que les prévisions météorologiques ou l’aérospatiale. La recherche autour des supercalculateurs, qui a connu l’an dernier un essor sans précédent, et qui devrait doubler d’ici 5 ans en termes d’investissements, est loin d’être achevée. IBM annonce déjà l’utilisation de son nouveau processeur Power4 pour l’année prochaine. De quoi encore améliorer largement les performances de l’appareil...

Article du San Francisco Chronicle
http://www.sfgate.com/cgibin/articl... Projet ASCI
http://www.llnl.gov/asci/ Le projet l’ASCI White sur le site d’IBM
http://www.rs6000.ibm.com/hardware/... Liste du " Top 500 "
http://www.top500.org/list/2001/06/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse