20 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


13/08/2001 • 18h32

Dans mon CD, il y a des cactus

La nouvelle technologie anti-piratage baptisée Cactus a fait discrètement son entrée sur le marché. En plus de rendre les CD audio copiés inaudibles, cette protection pourrait griller les enceintes...

Développé par la société israélienne Midbar Tech. Research, le système anti-piratage Cactus Data Shield agit en deux temps. Son principe de fonctionnement, qui ressemble un peu au SafeAudio de Macrovision, consiste à ajouter du bruit à la musique copiée sur un CD. Mais ce bruit, considéré comme une information de contrôle propre au CD, agit lors de la copie et perturbe le système de correction d’erreurs intégré dans tous les graveurs. Conséquence : sur le CD copié, on ne trouve pas de musique, mais uniquement du bruit. Jusque-là, on peut rester fair-play et prétendre que la méthode est justifiée. Mais le deuxième effet Cactus est beaucoup plus gênant. Selon un article de l’édition papier du New Scientist, datée du 4 août, repris avant même sa parution (dès le 3 août) par The Register, les chaînes HI-FI et les enceintes seraient particulièrement sensibles au bruit généré par ce système. À tel point que le simple fait d’augmenter le volume pendant la lecture d’un CD piraté ferait purement et simplement griller les enceintes, les rendant inutilisables. Selon The Register, Cactus offre la possibilité d’activer ou non cette fonction "tueuse" d’enceintes : le système peut se contenter de générer un bruit désagréable, mais uniquement pour nos oreilles.

De bien plates excuses

Rumeur ou véritable information ? Quelques jours après la publication de ces articles, le New Scientist mettait en ligne sur son site un rectificatif : "Le New Scientist a publié un article expliquant que la technologie anti-piratage de la société Midbar Tech. de Tel Aviv, baptisée Cactus, pouvait endommager les haut-parleurs. Ceci est incorrect." Noam Zur, responsable des ventes et du marketing de Midbar Tech. ne souhaite pas revenir sur le problème, et se contente de rappeler que Cactus n’altère en rien les équipements sur lesquels un CD protégé est lu. Il balaie avec la même énergie les rumeurs qui évoquaient une incompatibilité des CD protégés par Cactus avec certains lecteurs de CD un peu âgés : "Notre première contrainte, c’était évidemment de concevoir un système compatible avec la totalité des lecteurs de CD, et je peux vous assurer que Cactus fonctionne sur toutes les platines !" Il ajoute qu’un million de CD protégés ont déjà été écoulés sur le marché européen. Mais impossible de savoir qui utilise la technologie Midbar... Des accords commerciaux ont été signés avec plusieurs majors, et la RIAA (Recording Industry Association of America) a donné la note maximum à ce système de protection. On n’en apprendra pas plus. On sait seulement que des tests ont été menés avec BMG et Sony. Mais on ignore s’ils utilisent désormais Cactus dans leurs produits.

Qui s’y frotte, s’y pique ?

Quand on évoque le prix de ce procédé, on se heurte au même goût de la discrétion : "Nous ne communiquons pas sur le prix, mais tout ce que je peux dire c’est que les CD protégés ne coûtent pas plus cher que les autres. Les maisons de disques préfèrent rogner un peu sur leurs marges plutôt que de voir leurs produits piratés", lâche juste Noam Zur. Mais peut-on se frotter à Cactus ? Interrogé à ce sujet, un responsable technique d’une grande maison de disques expliquait, sous couvert d’anonymat, que bien des systèmes de protection étaient facilement contournables à l’aide d’un improbable outil : Windows Medias Player et son format, le WMA ! L’enregistrement des pistes audios en WMA, via le lecteur de Microsoft, permettrait de passer outre la protection. Ensuite, il ne resterait qu’à graver les chansons ainsi extraites. Microsoft, allié des pirates et des adeptes du copyleft, qui l’eut cru ? Cette possibilité n’est pas totalement niée chez Midbar : "Nous sommes avant tout une entreprise de sécurité, et nos systèmes sont très sûrs, même s’il faut reconnaître que quelques hackers peuvent se jouer de notre protection. Mais nous surveillons de très près les sites actifs, et de toute façon, Cactus est une barrière infranchissable pour le grand public." L’entreprise israélienne devrait d’ailleurs s’attaquer prochainement au marché américain et à celui des DVD...

L’article de The Register:
http://www.theregister.co.uk/conten... Le rectificatif du New Scientist:
http://www.newscientist.com/news/ne... L’article de CNet:
http://news.cnet.com/news/0-1005-20... Midbar Tech. Research:
http://www.midbartech.com
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse