19 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


9/08/2001 • 18h32

À l’origine du soleil, exactement

Partie pour un voyage de trois ans, la sonde américaine Genesis doit récolter des échantillons de vent solaire. Le but : mieux connaître le soleil et ses satellites et ainsi remonter aux sources du système solaire.

Problèmes techniques, mauvaises conditions météo... C’est finalement avec neuf jours de retard que la sonde américaine Genesis a démarré son périple. Lancée mercredi 8 août de Cap Canaveral par une fusée Delta II (Boeing), l’engin de la NASA voyagera trois mois avant de commencer à récolter des échantillons de vent solaire. On appelle vents solaires le flux permanent de particules provenant des émissions de gaz du soleil. "La meilleure preuve que l’on ait de l’existence du vent solaire, c’est lorsque l’on observe la queue des comètes qui passent près du soleil. On voit alors deux queues. La première, la queue habituellement observée, forme une sorte de traînée gazeuse derrière la comète. La seconde est très caractéristique puisqu’elle part exactement dans le sens opposé au soleil. C’est en fait le vent solaire qui souffle une partie du gaz émis par la comète", développe Marc Chaussidon, chercheur au Centre de recherche pétrographique et géochimique de Nancy.

Un parachute et un hélicoptère

À 1,5 million de kilomètres du globe, libérée de l’influence de la magnétosphère terrestre, Genesis empruntera une orbite autour du point de Lagrange, l’endroit le plus approprié, selon les scientifiques, pour récolter les vents solaires. Pendant deux ans et demi, Genesis exposera des écrans, grands comme une roue de vélo, composés de diamant, de silicium, d’or ou de saphir pour piéger des particules solaires. "Il faut des matériaux très purs pour, ensuite, faire de bonnes analyses. Par exemple, pour déceler l’oxygène dans le vent solaire, il faut un matériau sans aucun atome d’oxygène. Pendant le voyage en orbite, les écrans seront bombardés par le vent solaire et coinceront des particules, sur une épaisseur de 50 nanomètres environ", explique Marc Chaussidon. En septembre 2004, la sonde devrait être de retour sur Terre. Un retour qui s’annonce d’ailleurs périlleux puisque les scientifiques veulent à tout prix éviter un impact avec le sol qui pourrait perturber les éléments ramassés. La sonde déploiera donc un grand parachute après son entrée dans l’atmosphère, et sera récupérée en plein ciel par un hélicoptère et un équipage spécialement préparé.

Comme la pierre de Rosette...

Les 10 à 20 micro-grammes de particules ainsi récupérés, seront analysés et devraient permettre de répondre, au moins partiellement, à des questions sur la composition du soleil ou sur son origine. "Concrètement, les chercheurs vont faire des mesures de la composition isotopique des échantillons, puis la comparer avec celle de roches trouvées sur d’autres planètes. À partir de là, il sera possible d’en savoir un peu plus sur la formation des planètes de notre système solaire, ajoute Marc Chaussidon, avant de compléter, Mais vous savez, ce ne sont pas les premières mesures que l’on fera. D’autres ont été faites in situ, dans l’espace. Mais en ramenant ces éléments sur Terre, on pourra être plus technique et plus précis."

La Nasa, à qui le projet Genesis a coûté un milliard et demi de francs, doit lancer un appel d’offre pour l’analyse des échantillons, et la France pourrait y participer. Une partie de la matière recueillie sera mise de côté en attendant le développement d’appareils d’analyse plus précis. "Cette mission sera la pierre de Rosette de l’astronomie parce qu’elle va nous montrer les fondations à partir desquelles notre système solaire a évolué", s’est enthousiasmé, Chester Sasaki, le responsable du projet Genesis, dans les colonnes de la BBC News.

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse