16 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/05/2001 • 23h59

Jérémie Berrebi, le gamin aux 10 000 cartes de visite

archmag14
Jeune naïf surmédiatisé, le PDG de Net2One, a un peu mûri et recrute un directeur général senior pour l’épauler...

« Le petit prodige de la nouvelle économie », « le jeune PDG le plus médiatique du Landerneau multimédia ». L’an dernier, les journaux ne savaient plus quels superlatifs employer pour parler de Jérémie Berrebi, 23 ans, le patron de Net2One. Aujourd’hui, la star médiatique joue les modestes : « Je n’ai pas les chevilles qui gonflent », prétend-t-il. Et, un an plus tard, on doit admettre qu’il a très bien su utiliser cette promotion gratuite.

D’accord, il reconnaît que tous ces commentaires élogieux lui ont fait plaisir, à ses parents aussi. Il aimait bien les coups de fil des copains qui avaient vu tel ou tel article. Il répondait avec fierté à de multiples sollicitations : des émissions de télévision, le jury de l’opération Cyberlycées organisée par l’...lysée et même un colloque sur la mondialisation au Sénat. À cette occasion, les caméras de Envoyé Spécial vont fixer un instant qui fera beaucoup jaser : un sénateur d’âge respectable lui glisse un mot sur les recherches d’emploi de son fils… « Ça ne m’a pas mis mal à l’aise, j’ai trouvé ça plutôt bien », admet-il, un peu naïvement. Le fils en question ne travaille pas chez Net2One, mais la carte de visite du père a sûrement rejoint la collection de Jérémie : « J’en ai accumulé plus de 10 000, rangées dans des classeurs. » N’est-ce pas un peu puéril, façon collection de timbres ? Pas pour lui : « Avoir un réseau, c’est plus important que tout ». Forcément, toutes ces rencontres et cette notoriété lui ouvrent quelques portes : « aujourd’hui, je peux contacter n’importe quel patron de France n’importe quand », se vante-t-il. En tout cas, il a pu démarcher lui-même les sociétés de capital-risque pour boucler un tour de financement de 40 millions de francs en juin 2000, sans l’intermédiaire d’un leveur de fonds. Les critiques ne l’ont cependant pas épargné. Un chroniqueur l’a décrit comme la « Lætitia Casta des start-ups ». Krivine lui a vertement servi le couplet « faites l’amour, pas la guerre économique ». Les éditeurs de contenu sur Internet se sont subitement réveillés pour le traiter de pilleur : pas question qu’une jeune start-up prospère en piochant, sans autorisation, dans leurs articles pour construire ses newsletters. Surtout en période de négociation avec les rédacteurs sur les questions de droits d’auteur. La situation est depuis rentrée dans l’ordre, mais Jérémie fait mine de ne pas avoir bien compris leur colère. Et puis, « si je pouvais être à l’origine de Napster, je serais très, très fier », ajoute-t-il ingénument.

Sicav tous les mois

On le dit arrogant, et c’est vrai qu’il est fier de ses succès. Mais Jérémie semble avoir mûri avec sa société. Révolue, l’époque des projections idéalistes sur la croissance du nombre d’abonnés aux revues de presse Net2One. « Aujourd’hui, on se fout complètement d’un nombre d’abonnés. Seul compte le chiffre d’affaires. » Le cash est donc la nouvelle priorité de Net2One. Vendre aux annonceurs l’espace publicitaire disponible sur les newsletters et vendre à des sites portails la technologie Net2One. La conquête de nouveaux abonnés viendra plus tard. Oubliés aussi, les rêves d’entrée en Bourse. « Notre service technique tourne impeccablement, mais notre modèle économique n’a pas été éprouvé et la société n’est pas suffisamment bien structurée », reconnaît-il. Voilà pourquoi Net2One a abandonné ou mis en attente ses développements internationaux. Voilà aussi pourquoi Jérémie, sur une idée de son conseil d’administration, recrute un directeur général, un senior avec une solide expérience commerciale. « Je m’occuperai moins de l’opérationnel au quotidien et plus de la stratégie à six mois de Net2One », espère-t-il. À l’instar de Fabrice Grinda chez Aucland, son rôle va-t-il se cantonner à celui de simple conseiller stratégique ? « Pas tant que Net2One n’est pas super rentable », rejette-t-il. Confiant, il s’enorgueillit d’entretenir de bons rapports avec son conseil d’administration. « Si nous n’avions pas de trésorerie, je me serais fait lyncher », tempère-t-il. Avec une trentaine de millions de francs en banque et des dépenses autour d’un million de francs par mois, la situation est relativement confortable. « On touche des Sicav tous les mois », s’amuse-t-il.

Se désengager plus encore de Net2One ? La perspective n’enthousiasme pas Jérémie. Il ne manquerait pourtant pas de projets pour rebondir. « J’ai plein d’idées excitantes pour de nouvelles créations d’entreprises. » Mais son rêve serait de « monter une boîte qui ne nécessite que trois personnes », car la gestion des équipes n’est pas son point fort. En attendant cet idéal, Jérémie a d’autres projets, plus personnels : il se marie le 4 juin. Le jour de son anniversaire.

Dossier : Que sont devenues les stars des start-ups ?

Oriane Garcia, elle habille son chien en Vuitton

Gilles Ghesquière est en vacances

Chine Lanzmann en attente d’un nouveau job

Jean-David Blanc La dernière séance ?

Michel Meyer s’embourgeoise chez Lycos

Nicolas Gaume, malheureux au jeu

Laurent Edel ex-Président de la Republic

Joël Palix, Y a-t-il une vie après Clust ?

Fabrice Grinda Consultant, faute de mieux

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse