16 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/04/2001 • 23h59

Dis-moi qui tu es...

archmag13
Transfert publie, chaque mois, une des chroniques de Esther Dyson, également reproduite dans le New York Times. Sa lettre d’information est une référence pour tous les acteurs de la nouvelle économie.

Il y a deux mois, alors que je cherchais un thème pour ma conférence annuelle du PC Forum, j’ai trouvé cette idée : « Définissez-vous ». Après toute cette déferlante high-tech de l’année dernière, il m’a semblé qu’il était temps pour les utilisateurs et les entreprises du Net de réfléchir plus clairement à ce qu’ils étaient et à ce qu’ils essayaient d’être.

Les entreprises ont besoin de savoir qui sont leurs clients. Les clients veulent savoir ce qu’ils achètent, et selon quelles modalités.

Plus de transparence

En discutant avec les futurs intervenants du PC Forum, il apparaît que ce concept est très large et concerne beaucoup de monde. Les gens veulent plus de clarté, que ce soit sur l’infrastructure technologique, ou sur les règlements des compagnies aériennes. Ils veulent savoir ce que vous offrez maintenant, pas ce que vous pourrez offrir plus tard.

Comme la plupart des gens qui sont sur Internet ne se connaissent pas, ils veulent plus de transparence. Ils veulent savoir avec qui ils travaillent, à qui ils donnent leur argent et à qui ils fournissent des informations, et veulent connaître les règles du jeu. C’est vrai que les clients sont favorisés sur Internet car ils peuvent facilement comparer les prix ; ils peuvent aisément passer d’un site à l’autre. Mais ils en veulent plus encore. Les entreprises qui croient que tout ce qu’elles ont à faire, c’est de baisser leurs prix, manquent l’essentiel. Des sites comme BirdDog vous aident à récupérer votre argent si votre livraison est en retard, mais les clients ne veulent pas seulement des remboursements : ils veulent des promesses en lesquelles croire.

La clarté est plus qu’un problème d’identité. La clarté, c’est savoir comment fonctionne le système.

Pensez aux compagnies aériennes. Nous devrions tous être très heureux de la dérégulation : les prix ont énormément baissé, et le trafic aérien dans son ensemble est en fort développement. Pourtant, le service est catastrophique et le secteur, en crise. Les consommateurs sont mécontents. Ainsi, le site Priceline affronte des critiques, essentiellement parce que ses clients ne comprennent pas le contrat qu’ils passent quand ils réservent une chambre d’hôtel ou un siège d’avion : le prix bas se paie par moins de souplesse et de services. Priceline travaille pour rendre son offre plus explicite. Je pense que leurs clients seraient beaucoup plus satisfaits si, sans même changer leurs prix, ils expliquaient plus clairement les termes du contrat. Une nouvelle agence de voyage en ligne, Orbitz (dont je suis l’un des conseils), ne va pas se concentrer sur les tarifs (qui seront compétitifs) mais sur ce qui touche réellement les voyageurs, tout ce qui permet d’éviter les mauvaises surprises : les vols annulés, les bagages perdus, les règles compliquées de surclassement. À chaque fois que quelque chose ne marche pas normalement, le voyageur est confronté à des problèmes d’hôtels à décommander et réserver à d’autres dates, de voitures de location à changer, de correspondances de vol à réorganiser, etc. Il doit être possible d’inclure tout cela dans un programme informatique qui va tout faire automatiquement, pour le client, si un problème survient. Et le client aura connaissance des options, qui lui seront présentées noir sur blanc. Le titulaire d’un billet non-remboursable aura un choix limité, mais celui d’un billet de première classe pourra prendre le prochain avion, sur n’importe quelle compagnie aérienne. Une chose est certaine : la transparence renforcera la confiance des gens. Le comportement actuel, opaque, des compagnies aériennes conforte les clients dans le sentiment qu’ils sont maltraités. Ebay, à l’opposé, a des clients satisfaits car son mode de fonctionnement est généralement clair, et les gens savent à qui ils ont affaire. Le système de classement d’eBay, qui permet aux acheteurs et aux vendeurs de se noter les uns les autres, est un élément très important de l’offre, et un réel avantage compétitif.

Plombier virtuel

Une jeune société, soutenue notamment par Disney, veut proposer des jeux en ligne avec des règles claires. Le jeu dépend des capacités du joueur. Il peut donc se passer des règlements qui sont obligatoires pour les jeux de hasard. Mais cette entreprise considère qu’il est très important de créer un environnement de confiance, et elle a dépensé des millions de dollars pour définir des règles : combien vous pouvez dépenser par mois, quel sera le montant maximum de vos gains, et même des possibilités de rejouer en cas de contestation. L’idée est de convaincre les gens qu’ils sont dans un espace intègre, honnête, et non dans un tripot. Bien sûr, si vous préférez l’ambiance d’une salle de jeu un peu louche, ce n’est pas un problème, et il y a sûrement des sites pour cela ! Ils coûtent sans doute moins cher, mais seront certainement moins transparents quant aux gains distribués...

Enfin, les gens ont besoin de transparence à cause de la taille de l’Internet. Vivek Ranadive, directeur général de Tibco, l’un des leaders de la « plomberie virtuelle » (infrastructure logicielle) de l’Internet, note que les systèmes informatiques doivent être plus clairs. « Il faut présenter tout cela d’une façon compréhensible aux programmeurs, mais aussi aux juristes, régulateurs, auditeurs, et même aux consommateurs qui pourraient vouloir savoir de quoi il s’agit. Il doit y avoir une méthode simple de trouver un moyen terme entre le code et les règles de business. Cela rendra les systèmes plus faciles à développer, et aussi plus aisés à comprendre et modifier. »

Les règles et les outils qui amélioreront la transparence sont une tentative pour rendre un peu plus simple le monde glissant de l’Internet. Pour le transformer en cette collection de villages globaux que certains nous ont promis voici longtemps.

© 2001 EDventure Holdings Inc. Distributed by New York Times Special Features

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse