19 04 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


15/06/2001 • 17h19

Analyzer et Mafiaboy sur la sellette

Les deux gamins qui ont fait si peur à la Maison Blanche passent devant les juges. Entre mythe et réalité...

Jeudi 14 juin, le verdict du tribunal de Kfar Saba, près de Tel-Aviv, est tombé : 6 mois de travaux d’intérêt public, deux ans de prison avec sursis et 75 000 shekels (18 500 dollars) d’amende pour Ehud Tenenbaum. En 1998, ce pirate informatique israélien avait infiltré quelques centaines de serveurs de l’armée américaine. Ce garçon de 21 ans s’était fait connaître sous le pseudonyme de "Analyzer". Dans ses attendus, le tribunal a souligné que l’accusé "avait causé de graves dégâts au sein d’une institution importante d’un pays ami". Analyzer avait fait la Une de tous les journaux à travers la planète. C’était le premier pirate à faire trembler la Maison Blanche. On pourrait aussi dire qu’il fut le premier prétexte permettant aux ...tats-Unis d’exposer, à grand renfort de FUD, leur crainte d’être victimes d’un Pearl Harbor électronique. Il n’avait pourtant pas fait grand chose de plus que de récupérer une liste de serveurs en .mil (militaires) et d’exploiter une vulnérabilité connue. Ne perdons pas de vue que ces serveurs ne pouvaient contenir aucune donnée classée secret-défense puisqu’ils étaient connectés au Net. Il s’agissait de "plaquettes" électroniques pour les différentes armes de l’Armée américaine. Le seul mérite de ce "script-kiddy" est d’avoir su occuper le devant de la scène médiatique à un point jamais atteint jusqu’alors.

Mafiaboy s’est tiré avec la caisse ?

Coïncidence amusante, on assiste au même moment à la fin du procès d’un autre gamin de 16 ans, connu sous son seul pseudo : Mafiaboy. Selon l’accusation, ce jeune Canadien serait l’auteur du grand ralentissement de février 2000 (l’attaque par déni de service) qui avait frappé plusieurs sites phares comme Yahoo !, E*Trade, CNN, eBay. On assiste dans ce procès à la matérialisation de tous les fantasmes liés au piratage informatique : un adolescent capable de paralyser la nouvelle économie (qui s’est, soit dit en passant, paralysée toute seule) avec un petit programme informatique. C’est le film War Games pour de vrai. Pour des incultes en informatique, c’est pain béni. Les entreprises et les pseudo-experts avaient ainsi parlé de 1,7 milliard de dollars américains de dommages. Pour ne retenir finalement que 10 millions aujourd’hui. On se demande où est passée la différence... Pas dans la poche de Mafiaboy, en tout cas.

Si l’on revient sur Terre deux minutes et que l’on s’en tient aux vrais chiffres, voici ce qu’a coûté la paralysie de Yahoo, eBay, E*Trade et Amazon : considérons que les sites ont été bloqués 3 heures au total, que la moyenne du chiffre d’affaires perdu sur ces quatre sites est de (chiffres réels) 322 374 dollars (2,4 millions de francs), qu’il y a eu environ 10 sites touchés, cela nous fait 3,22 millions (24 millions de francs). À quoi l’on peut ajouter environ 70 323 dollars (527 000 francs) par site en consulting sécurité et autres achats matériels après le problème. Total : 3,9 millions de dollars (29 millions de francs) en comptant large... On peut en outre considérer que cette histoire a fait énormément de publicité (gratuite) aux sites en question. Argent économisé en encarts publicitaires qui ne sera pas versé au crédit du jeune homme...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse