17 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


27/04/2001 • 17h47

UMTS : la guerre des antennes a commencé

flash
La construction du réseau UMTS allemand entre dans sa phase concrète. Les opérateurs téléphoniques d’outre-Rhin promettent une arrivée sur le marché pour l’été 2002. Mais c’est sans compter avec la résistance croissante de milliers d’Allemands qui s’insurgent contre l’installation de 50 000 nouvelles antennes.


Transfert
Comment ça marche ?
l'umts comment ça marche
Cliquez sur l’image pour voir notre explication en flash(nécessite le plug-in flash)
Une ombre plane sur le développement du réseau de téléphonie mobile allemand de la troisième génération(UMTS). Sous la pression populaire, les opérateurs téléphoniques et les pouvoirs publics pourraient bien être obligés de réviser leurs belles prévisions. En effet, dans le sud et l’ouest de l’Allemagne, on relève une résistance croissante des citoyens et des communes à l’installation de nouvelles antennes de transmission. Actuellement, le réseau allemand compte environ 50 000 antennes. Et le développement des réseaux UMTS suppose la mise en place d’environ 50 000 antennes supplémentaires. Dans les villes, il n’est pas rare d’avoir des relais tous les 400 mètres. Dans les campagnes, il est fréquent de retrouver les antennes au sommet des églises. Jusqu’à présent, l’installation n’avait guère posé problème, la présence d’une antenne apportant à la paroisse ou au propriétaire concernés un loyer annuel supplémentaire allant jusqu’à 10 000 marks (40 000 francs).

Les citoyens contre l’elektrosmog

Cette époque est révolue. En février dernier, l’église protestante de Westphalie (Bielefeld, Münster), a interdit la pose d’antennes sur les 1 000 églises qui tombent sous sa juridiction. Motif : "l’elektrosmog", c’est-à-dire les champs électromagnétiques générés par les communications téléphoniques, pourraient avoir des effets nocifs sur la santé des paroissiens. Pour la même raison, le cardinal munichois Friedrich Wetter, a déclaré les antennes UMTS persona non grata dans les clochers des églises bavaroises. Les tribunaux administratifs des régions de Hesse (Francfort) et de Bade-Würtemberg (Stuttgart), rendaient, eux, la demande d’un permis de construire obligatoire pour toute installation d’antenne. "Nous représentons ou soutenons près de 600 initiatives locales contre la pose de nouvelles antennes. Jusqu’à présent, celles-ci étaient surtout implantées dans le sud-ouest de l’Allemagne, mais le mouvement commence à prendre de l’ampleur dans le nord et à l’est du pays", explique Barbara Eidling de l’association "Bürgerwelle" (littéralement l’onde citoyenne). Créée il y a quatre ans pour dispenser des informations sur les effets de l’élektrosmog, l’association bavaroise a été à la tête de la résistance contre le développement des réseaux UMTS. D’autres les ont rejoints. Plusieurs ONG environnementales sont désormais à leurs côtés et notamment le BUND, la section allemande de "Friends of the Earth", (Les amis de la terre), présents dans toutes l’Allemagne avec près de 2 000 groupes locaux.

Les médecins se saisissent du dossier

Pour Barbara Eidling, qui habite non loin d’une antenne et souffre de fréquents maux de tête, les effets nocifs de l’elektrosmog sont prouvés : "Les ondes agissent sur les cellules et peuvent même provoquer des cancers. Des études médicales sérieuses l’ont prouvé et il y a de plus en plus de plaintes contre les sociétés téléphoniques à ce sujet", certifie- t-elle. ...videmment, les opérateurs téléphoniques ne sont pas du même avis. Pour Karsten Menzel, responsable de la protection du travail chez E-Plus, les champs magnétiques produits par les communications téléphoniques sont insignifiants, comparés à ceux produits par les émetteurs de télévision et de radio : "Un groupe de recherche sur le sujet a été créé en 1992 par les sociétés de téléphonie mobile. Jusqu’à présent, près de soixante études ont été publiées sur le sujet. Le résultat est clair : il n’existe aucun indice prouvant que les émissions téléphoniques nuisent à la santé." Pour l’instant, la question n’est pas tranchée, mais le problème est suffisamment sensible pour que l’Ordre fédéral des médecins ait décidé de s’y intéresser. En mai prochain, les commissions de la Santé et de l’Environnement du Bundestag, la représentation nationale allemande, ont également inscrit le sujet à l’ordre du jour.

Catastrophe financière à l’horizon

Cette résistance fait peser une menace sur les projets des opérateurs UMTS. "Jusqu’à présent, nous n’avons pas pris suffisamment au sérieux les peurs des citoyens vis-à-vis de cette nouvelle technologie. Nous devons travailler activement sur le sujet", déclarait récemment Kai-Uwe Ricke, le président de T-Mobil. L’affaire est d’autant plus sensible que le ministère de l’Environnement planche actuellement sur la question de la puissance des émetteurs des futurs réseaux UMTS. Le BUND et les initiatives locales font pression pour obtenir des fréquences les plus basses possibles, afin de réduire les dangers pour la santé. Mais des puissances d’émissions faibles obligeraient les opérateurs téléphoniques à installer plus d’antennes. Une véritable catastrophe financière : une installation unique peut en effet atteindre 300 000 marks (1 200 000 francs). Si le réseau UMTS allemand parvient à démarrer, comme prévu, dans le courant de 2002, il aura l’allure d’un véritable gruyère et ne couvrira qu’une maigre partie du territoire allemand. La couverture totale ne devrait être atteinte qu’à la fin de la décennie. Alors, l’UMTS deviendra peut-être un investissement rentable. À moins, qu’il n’ait été, d’ici là, supplanté par une autre technologie de transmission moins coûteuse.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse