18 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/04/2001 • 17h26

Pentium 4 à 1,7 GHz : l’atout d’Intel

Résultats décevants, suppressions d’emplois et retards dans les livraisons : Intel traverse une mauvaise passe. La société compte sur la sortie du Pentium 4 à 1,7 GHz pour rebondir.


Intel
Les résultats du premier trimestre 2001 d’Intel ne sont pas calamiteux, mais presque : 6,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires (48,8 milliards de francs environ), en baisse de 16 % par rapport au premier trimestre 2000. Les bénéfices nets atteignent, eux, 1,1 milliard de dollars (8 milliards de francs), soit 64 % de moins que l’année dernière. La société connait donc une mauvaise passe, confrontée au ralentissement de la vente des PC, notamment en Europe et en Asie. Prévoyant ces mauvais chiffres, la société annonçait en mars 2001 une vague de 5 000 suppressions d’emploi. Comme si cela ne suffisait pas, la société peine à livrer son Pentium 3 Mobile à 1 GHz aux constructeurs de portables. Retrouver la santé au second semestre ne sera donc pas si facile, malgré les déclarations optimistes des dirigeants.

51 % des acheteurs possèdent déjà un PC

L’embellie pourrait venir du Pentium 4 à 1,7 GHz, qui sort officiellement aujourd’hui. Il est vendu 352 dollars (2 560 francs environ) l’unité par lot de 1 000. Problème, comme le rappelle Jean-Paul Colin, directeur du développement d’Intel en France : 51 % des acheteurs français de PC possède déjà un PC à la maison. En clair, sur ce "marché de renouvellement", il ne s’agit plus d’inciter le public à découvrir l’informatique, le multimédia et les joies d’Internet, mais de le convaincre de lâcher son ancienne machine pour une tellement plus performante. Pour cela, il faut vraiment de solides arguments. Pour vanter les mérites de son Pentium 4, Intel n’hésite donc pas à en faire des tonnes. "Le processeur Pentium 4 est le premier processeur pour PC de bureau dont l’architecture a été complètement revue depuis le Pentium Pro et son architecture P6 en 1995", clame le communiqué. Pourtant, pas de véritable révolution à première vue. Les Pentium 4, rappelons-le, ne propose ni bus de données externe à 64 bits, ni architecture Risc (Reduced Instruction Set Computing). Le Pentium 4 à 1,7 GHz est, en outre, gravé à 0,18 micron comme les autres Pentium 4 et les Pentium 3 (les premières puces à 0,13 micron sont attendues pour le milieu de l’année).

Un PC pour le plaisir


Intel
Intel continue donc d’évoluer en douceur. Les multiples améliorations mises en avant par la marque, outre la fréquence d’horloge record à 1,7 GHz, concernent essentiellement le traitement des données à l’intérieur du processeur. C’est l’architecture Netburst, commune à tous les Pentium 4. Soit, pour mémoire : un bus système trois fois plus rapide que sur les Pentium 3, un bus interne à 64 bits, voire 128,, des unités de calcul plus rapides, une optimisation de la mise en attente des données à traiter (pipelining) et 144 nouvelles instructions adaptées aux nouveaux modes d’utilisation du PC (codage MP3, traitement audio et vidéo, etc.). Bénéficiant de l’architecture Intel la plus avancée et de la fréquence d’horloge la plus élevée, le Pentium 4 est logiquement le plus rapide de la gamme actuelle pour PC de bureau. Pour mettre en perspective ces performances, Intel s’est intéressé à l’évolution du PC depuis ses débuts, il y a 20 ans. Entre le PC à base de Pentium 4 à 1,7 GHz et le premier PC IBM sorti le 12 août 1981 équipé de son premier processeur, le 8088, les chiffres sont certes frappants : fréquence d’horloge multipliée par 356, 1 450 fois plus de transistors, 4 000 fois plus de mémoire... "À l’époque, l’ordinateur était une obligation. Aujourd’hui, dans notre monde numérique, il est au centre de la maison", rappelle Jean-Paul Colin. La vision du PC par Intel se rapproche donc de celle du Mac par Apple : le Pentium 4 à 1,7 GHz serait la pièce maîtresse d’un ordinateur qui traite vidéo et audio, exploite les dernières technologies d’Internet et de visualisation 3D... "Le marché est saturé, concède Jean-Paul Colin, mais pas saturé par rapport à ce que veulent les gens." Mais les gens ont-ils vraiment envie de changer de PC tous les ans ?

Forum Intel des développeurs:
http://developer.intel.com/idf Intel:
http://www.intel.fr/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse