23 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/04/2001 • 18h17

Excite go home ?

Le chiffre d’affaires d’Excite@Home stagne et ses pertes se creusent. L’Américain recentre ses activités sur l’accès haut débit et envisage de céder des portails internet européens.

Au cours d’une conférence téléphonique tenue le 17 avril 2001, l’Américain Excite@Home a annoncé des résultats décevants pour le premier trimestre 2001. Son chiffre d’affaires global, légèrement supérieur à un milliard de francs, ne devrait que très peu progresser par rapport au premier trimestre 2000. Surtout, les pertes atteignent 0,14 à 0,15 dollars par action (un peu plus d’un franc), alors qu’elles étaient limitées à 0,01 dollars (moins de huit centimes) l’année dernière, pour la même période.

Recentrage sur le haut débit

Excite@Home est à la fois fournisseur d’accès internet haut débit par le câble (son offre @Home est principalement disponible en Amérique du Nord, mais aussi dans plusieurs villes du Japon, d’Australie et des Pays-Bas) et éditeur de portails internet grand public avec ses sites Excite déclinés à travers le monde (Excite.com, .fr, .it, etc.). C’est à cette deuxième activité que la société attribue ses mauvais résultats. Selon les explications de George Bell, président d’Excite@Home, les revenus de la branche média ont fondu au premier trimestre 2001 en raison de la crise du marché de la publicité et des services de marketing en ligne. La situation est d’autant plus tendue que le groupe avoue être dans l’impossibilité d’afficher des prévisions pour les trimestres à venir. Il se contente donc de prévoir un chiffre d’affaires en forte baisse pour l’ensemble de ses portails en 2001, sans plus de précision.

Manque cruel de ressources

Parallèlement, son activité de fournisseur d’accès haut débit continue de croître fortement, avec un bond de 16 % du nombre des abonnés (3,2 millions au 31 mars 2001), ce qui nécessite de lourds investissements pour maintenir ou améliorer la qualité de service promise. Or Excite@Home manque cruellement de ressources financières et cherche donc à dégager un minimum de 75 à 80 millions de dollars (d’ici à la fin du second trimestre). Plusieurs options sont envisagées. D’une part, un programme de réduction des dépenses - qui entraînera probablement des licenciements -doit être mis en place. D’autre part, Excite@Home a annoncé avoir signé une lettre d’intention avec son principal actionnaire, l’opérateur de télécommunication AT&T, aux termes de laquelle AT&T s’engagerait à injecter 75 à 80 millions de dollars (550 à 600 millions de francs) pour restructurer son réseau haut débit. Par ailleurs, Excite@Home a entamé des négociations pour lever ou emprunter des fonds supplémentaires.

Possible vente des portails européens d’Excite

Dans ce grand mouvement de recentrage sur ses activités de fournisseur d’accès haut débit, Excite@Home ouvre la porte à une éventuelle cession de ses portails européens. C’est Evan Rudowski, le patron d’Excite Europe, qui a, malgré lui, déclenché la rumeur en déclarant au Financial Times préférer vendre les activités européennes "pour un dollar plutôt que de se retirer d’Europe après tout le temps et les investissements consentis". Chez Excite@Home, on rétorque que les propos d’Evan Rudowski ont été mal interprétés. George Bell, au cours de la conférence de presse tenue hier, s’est contenté d’évoquer la "possible vente des activités média sans lien avec le haut débit". Pourtant, d’après Olivier Mazeron, directeur commercial d’Excite.fr, "AT&T, la maison mère, a décider de céder la branche européenne d’Excite@Home". Quant au prix de cession espéré, il s’établirait plutôt entre 50 et 100 millions de dollars (375 à 750 millions de francs). Reste à trouver un repreneur parmi les nombreux candidats qui pourraient se montrer intéressés.

Des repreneurs potentiels très discrets

Rien ne filtre encore de ce côté. Chez Vivendi Universal, le responsable de la communication affirme ne détenir aucune information à ce sujet et renvoie vers la personne en charge des relations presse pour Vivendi Net, le pôle qui rassemble les activités internet du groupe, qui se refuse à tout commentaire. Les responsables de Tiscali ne se montrent pas plus loquaces. Pourtant, le bulldozer italien détient déjà 70 % de Excite.it, une participation reprise à Telecom Italia. De plus, en annonçant le rachat de Planet-Interkom en Allemagne, Tiscali a indiqué qu’il comptait poursuivre ses développements européens, ce qui laisse présager de nouvelles acquisitions.

La semaine prochaine, les dirigeants d’Excite@Home ont prévu de s’exprimer à nouveau pour communiquer les résultats définitifs du premier trimestre. En profiteront-ils pour préciser leurs projets concernant les portails européens d’Excite ?

Le portail d’Excite en France:
http://www.excite.fr Le site institutionnel d’Excite@Home:
http://corp.excite.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse