18 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/04/2001 • 11h44

World companies - Le monde selon AOL

archmag10
Pour le rôle de la World company qui dirigera le Net, AOL-Time Warner a la gueule de l’emploi. Transfert a essayé d’imaginer ce que pourrait donner la vie d’un internaute dominé par un AOL tout puissant. Nous vous proposons une fiction réaliste : voyage vers le futur, dans un monde où tout n’est pas rose.

aris, 2008. La brume matinale se lève sur la ville. Dans les immeubles, les tuyaux à information ont commencé à cracher leurs premières news vocales, écrites et vidéo de la journée, ainsi que des programmes de divertissement. Les données numériques pénètrent dans les foyers par un invraisemblable enchevêtrement de canaux : câble un peu partout ; technologies DSL conçues pour doper les infrastructures anciennes en fil de cuivre ; fibre optique pour les plus fortunés ; et aussi une variété de réseaux non filaires, utilisant la technologie des micro-ondes radio. Rien que du haut débit. À côté de l’antique compteur d’électricité trône, dans chaque appartement, un compteur de communications IP, qui répartit les données entre les terminaux : téléordinateurs, cellulaire, assistant numérique, menus équipements électroniques, frigo.

À l’instar de la moitié des habitants de la capitale, Moderne Chaland reçoit ces informations via les ondes plus l’ADSL, grâce à son abonnement AOL à 45,70 euros par mois. Cette « facture unique » a fait l’objet d’une des plus grandes batailles industrielles de tous les temps, la fameuse course au dernier kilomètre. Tous les opérateurs de communications voulaient être de ceux qui entreraient dans les foyers pour prendre la clientèle dans leurs rêts. AOL est ressorti vainqueur de la partie. En rachetant Time Warner, le groupe a gagné 12 millions d’abonnés au câble d’un seul coup. Une série d’acquisitions européennes lui a permis d’affermir son assise. Surtout, avec la vente de licences pour la boucle locale radio, il a conquis les campagnes. Ensuite, fidéliser ces utilisateurs n’a plus été qu’un jeu d’enfant. Il suffisait de fournir du contenu local en rachetant des fournisseurs, tel Lagardère en France, ou de conclure des alliances.

L’abonnement, c’est rasoir

Pour 45,70 euros donc, Moderne puise dans un catalogue infini de ressources en téléchargement. Il a pris l’habitude de regarder les films des studios Warner Bros, d’écouter les albums de Warner Music et de lire la presse du groupe, de Time à Sports Illustrated, dont AOL édite maintenant une version locale pour chaque pays d’Europe. Bien sûr, il pourrait chercher dans d’autres catalogues, mais il lui faudrait à chaque fois payer un supplément. De plus, il semble qu’il existe quelques conflits logiciels entre AOL et les autres fournisseurs de Net - un problème qui le dépasse.

Quant à la télé interactive, Moderne n’en a pas d’autre que celle que lui a gracieusement offerte AOL, pour avoir accepté de répondre à un questionnaire extrêmement détaillé sur ses centres d’intérêt, ses projets d’investissement, et sa psychologie. Ces données sont capitales pour la firme, n°1 mondial de la relation client, avec 71 millions d’abonnés et un chiffre d’affaires de 80 milliards de dollars. Car le portail d’AOL, qui s’affiche jusque sur le miroir de la salle de bains quand Moderne se rase, est d’abord une immense galerie marchande. Les commerçants paient une dîme à AOL pour apparaître sur l’écran des prospects les plus intéressants pour eux. Ensuite, ils versent un pourcentage sur les ventes.

Les achats s’effectuent en « aollars », la monnaie virtuelle et internationale du groupe. C’est une devise créée par prélèvement automatique sur la feuille de paie, et dont l’usage est restreint automatiquement : un mineur ne peut acheter une vidéo érotique, une personne sous tutelle n’investit qu’un montant limité, les dépenses d’une aide ménagère sont obligatoirement affectées à certains magasins et produits. Cette monnaie est un outil de marketing incomparable, et accessoirement un excellent moyen de faire respecter le copyright.

Main basse sur la ville

Si Moderne paie un forfait, c’est parce que depuis maintenant six ans, les opérateurs de télécommunications ont été contraints de réviser leurs tarifs d’interconnexion. Sous la pression d’un lobby emmené par Steve Case, le PDG américain d’AOL-Time Warner (l’ancêtre d’AOL), ils ont dû proposer des forfaits à leurs clients fournisseurs d’accès à Internet. Il s’en est suivi une concentration du marché des télécommunications - les opérateurs ne pouvant survivre à cette baisse de leurs revenus. AOL, MCI, Deutsche Telekom, Microsoft.Net en ont profité pour faire main basse sur leurs réseaux. Il n’y a plus que huit grandes multinationales dans le secteur, autour desquelles gravitent une série de petites boîtes semi-indépendantes et ultra spécialisées. Il ne tiendrait qu’aux géants de les racheter, mais ils s’en gardent bien. Même si elles sont passées sous la direction d’équipes falotes, paralysées par le lobbying industriel, les commissions anti-trust des deux rives de l’Atlantique ont encore les moyens de réprimer des concentrations trop importantes.

Alors, on externalise. On développe des réseaux toujours plus inventifs. C’est ainsi qu’AOL est devenue une banque, un grossiste, un supermarché, un avocat, un médecin, un notaire, un enseignant, un producteur, un auteur-compositeur, un chasseur de têtes, une Bourse, un conseiller tous azimuts, une mairie, une préfecture... Bref, une société humaine entièrement intégrée, étouffante, sans issue. Une monde virtuel où il n’y a plus aucun moyen de s’échapper.

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse