17 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/04/2001 • 12h15

Le forfait internet illimité ne présente pas que des avantages

Pourquoi ce manque d’enthousiasme après le feu vert donné par l’autorité de régulation des télécommunications au lancement des forfaits internet illimités ? Les opérateurs traînent des pieds. Interview de Jérôme Bezzina, consultant à l’IDATE.

Des forfaits Internet illimités à 180 francs par mois à partir de votre ligne téléphonique classique, dès le mois de septembre 2001 : cette annonce d’une interconnexion forfaitaire, le 6 avril, par l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) n’a pas entraîné de grands élans d’enthousiasme. Cela fait pourtant des mois qu’opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet (FAI) exigeaient de France Telecom la mise en place de cette Interconnexion Forfaitaire Illimitée (IFI) qui leur permettrait de payer l’opérateur historique non plus en fonction des minutes passées par l’Internaute sur le réseau, mais sur la base d’un forfait annuel. Un changement de modèle de tarification indispensable pour lancer des forfaits illimités. Alors pourquoi cette " retenue " des acteurs du marché ? AOL, l’un des fournisseurs d’accès à la pointe du lobbying pour l’IFI, comptait sur un forfait mensuel aux alentours de 100 francs, de même que l’Association des Internautes Médiateurs. D’autres FAI n’apprécient pas trop que l’ART leur " suggère " un forfait à 180 francs influant ainsi sur leur future politique commerciale.

Dégradation de la qualité des communications

Certains opérateurs soulignent que la date du 1er septembre n’est valable que sur le papier, car techniquement, il y aura des délais incompressibles de création et de migration d’infrastructures pouvant atteindre 6 à 9 mois. D’autres, enfin, pensent que les forfaits Internet illimités sur le réseau téléphonique classique seront néfastes pour l’ensemble du réseau, entraînant des surcharges et une dégradation de la qualité des communications téléphoniques. Auteur d’une synthèse européenne sur le sujet, Jérôme Bezzina, consultant à l’Institut de l’Audiovisuel et des télécommunications en Europe (IDATE), revient sur les difficultés et les atouts de l’Internet illimité sur le réseau téléphonique classique en France. Interview.

Transfert : La tendance en Europe est de développer l’offre d’accès Internet illimité sur le réseau téléphonique (accès classique par modem 56k). France Telecom s’engage sur cette voie avec la publication récente d’une offre. Est-ce le moteur du développement d’Internet dans l’Hexagone ?

Jérôme Bezzina : Il n’y a pas de lien clairement prouvé entre le développement de l’Internet, la durée de connexion des internautes et l’existence de forfaits illimités. Seul un rapport de l’OCDE (juin 2000) a établi ce lien. De leur côté, certains fournisseurs d’accès à Internet (FAI) ont produit des sondages très opportuns qui disent que les internautes sont en attente de ces forfaits. Ces conclusions doivent cependant être maniées avec prudence. Il est difficile de savoir si les gens sont prêts à consommer de l’Internet du fait de la " structure " du prix (sous la forme d’un forfait) ou du fait de son " niveau " (moins de 100 francs). De plus, la France est encore à la traîne par rapport à ses homologues européens concernant le taux d’équipement en ordinateur.

L’Autorité de régulation des télécommunications a également annoncé que les futures offres illimitées bas débit "pourraient se situer autour de 180 francs par mois". N’est-ce pas préjuger des politiques commerciales des fournisseurs d’accès ?

Le rôle de l’Autorité de Régulation est de s’assurer que la concurrence s’exerce de manière juste et équilibrée et de s’employer à en informer les consommateurs. C’est dans cet esprit qu’elle a estimé, au regard des informations que lui ont fournies les opérateurs et les FAI, que l’offre forfaitaire par accès 2 Mbit/s proposée par France Télécom permettait aux concurrents de proposer des tarifs de détail autour de 180 francs par mois.

En quelques mois, l’accès à Internet est passé du paiement à la durée au forfait, au gratuit et maintenant à l’illimité. Ce secteur semble chercher la voie sa rentabilité. L’a-t-il trouvé avec l’illimité ou existe-t-il d’autres modèles ?

Dans ce domaine, rien n’est figé. En France, après des mois de concertation, l’offre de France Telecom pour l’interconnexion forfaitaire voit enfin le jour. En Allemagne, par contre, T-Online a décidé de supprimer le forfait d’accès Internet illimité proposé à ses clients. Cette décision a signé la fin de l’obligation faite à Deutsche Telekom d’accorder des forfaits de gros à tous les FAI (jugement en référé de la cour d’Appel administrative de Muenster). Rappelons qu’en Europe l’Allemagne faisait pourtant figure de précurseur avec le Royaume-Uni :dès le mois de Novembre 2000, le régulateur RegTP avait obligé Deutsche Telekom à accorder ce type de forfaits à tous les FAI.

Cette focalisation sur l’accès Internet illimité sur le réseau téléphonique commuté ne masque-t-il pas les vrais enjeux qui sont ceux du haut débit, l’ADSL, le câble, la Boucle locale radio (BLR) ?

L’accès commuté est, et restera pour quelques temps encore, le mode d’accès majoritaire des internautes en France et en Europe. Un rapport récent de la Commission européenne montre que les connexions à haut débit commencent seulement leur pénétration sur les marchés de l’Union européenne : environ 1,1 % des foyers européens ont un accès ADSL. Par ailleurs, jusqu’à preuve du contraire, les prévisions de déploiement de l’ADSL en France laissent entrevoir certaines inégalités géographiques. La problématique de la fracture numérique " ville-campagne " et celle d’un développement équitable du territoire appellent donc à traiter avec d’autant plus de concertation et de vigilance l’organisation de la fourniture de l’accès à Internet par la ligne téléphonique classique.

France Telecom
http://www.francetelecom.com Autorité de régulation des télécommunications
http://www.art-telecom.fr/ IDATE
http://www.idate.fr/maj/welcome.html Association des Internautes Médiateurs
http://www.adim.asso.fr/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse