20 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


11/04/2001 • 19h34

Mesures d’audience : petits arrangements entre ennemis

Plusieurs instituts d’enquête se partagent aujourd’hui le marché de la mesure d’audience. Leur unique but : imposer leur mode de calcul de "l’audimat" du Net.

Plus de 900 millions de francs : tel était, en 2000, le gâteau de la publicité en ligne française. Pour en obtenir une part, un seul et même sésame : les mesures d’audience qui permettent de calculer la valeur des espaces publicitaires (les fameuses bannières qui polluent nos vies de surfeurs), de comparer les "performances" de sites concurrents, voire d’estimer la cote boursière d’une start-up. L’activité de mesure d’audience est très rentable : le marché mondial de l’audimat du Net représentait, en 1999, un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard de dollars.

...normes revenus


Lire aussi le dossier Mesure d'audience
Arnaud Gonzague
Il existe aujourd’hui deux modes de recueil de la mesure d’audience : celle dite "site centric" est fondée sur le site étudié en lui-même, alors que la seconde, appelée "user centric", s’intéresse à l’attitude de l’internaute. Le premier indicateur se calcule à partir des statistiques internes de connexion, plus communément appelées les fichiers logs et grâce à des outils de marquage des pages web consultées (les marqueurs ou tags invisibles, situés en haut des pages - même s’ils devraient être en bas...). La méthode user centric a la particularité d’être liée à la constitution de panels, un peu comme pour les sondages. La bataille fait donc rage entre les divers organismes d’études (Cybermétrie, eStat, Net Value, MMXI) pour imposer sa propre méthode de comptage. Celui qui réussira ce coup, s’assurera d’énormes revenus.

Le serpent se mord la queue

Le problème, c’est que la fiabilité des différentes méthodes reste encore à démontrer. Prenons par exemple, le cas Cybermétrie. Créé en juin 1999 par l’institut Médiamétrie (qui calcule l’audience des chaînes de télé et des radios), Cybermétrie effectue plus de 1,5 milliard de mesures par mois. "C’est une mesure collective de l’Internet en France, annonce François Blum, directeur général Internet et nouveaux médias de Médiamétrie. Nous n’avons pas la prétention de couvrir 100 % des sites. Nous ne nous occupons que de ceux qui veulent bien participer." Traduction : pour être classé, il faut payer. Car ne sont mesurés, dans le classement mensuel Cybermétrie, que les généreux souscripteurs. Combien faut-il payer pour apparaître dans ce classement ? "Un bon site moyen paie environ 3500 à 4000 francs par mois", explique François Blum. Sans oublier les 35 000 francs de droit d’entrée. Mais, au fait, qu’est-ce qu’un bon site moyen ? Un site qui fait une bonne audience... C’est le serpent qui se mord la queue : plus le site examiné affiche des chiffres de fréquentation élevés, plus l’organisme qui l’audite est rémunéré. Ce qui n’est pas très sain en termes d’impartialité. De plus, "seuls les souscripteurs ont droit aux résultats précis", explique François Blum. Seuls les chiffres globaux, comme le nombre de pages vues, sont rendus publics. Le système Cybermétrie ne convainc pas tout le monde. Un acteur majeur du secteur, qui préfère rester anonyme, affirme : "Nous avons choisi de ne pas participer à cette étude car elle est techniquement et déontologiquement contestable. Un éditeur peut, en effet, très simplement taguer une même page plusieurs fois afin de gonfler son audience auprès de Cybermétrie : ce n’est pas ainsi que nous estimons devoir affirmer notre position sur le marché. Cybermétrie sera intéressant quand tous les acteurs y seront présents et mesurés avec des outils exacts. C’est un OJD de l’Internet que nous attendons, pas un Médiamétrie..." François Blum est pourtant clair. " Cybermétrie est l’une des études qui tend à unifier le marché de la mesure d’audience. Nous souhaitons créer une norme." Le but avoué est bel et bien de devenir LA référence. Mais le classement Cybermétrie peut-il réellement devenir incontournable quand l’un de ses responsables déclare à mi-voix : "c’est vrai que nous avons une marge de manœuvre réduite. Les clients dictent un peu la loi."

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse