23 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


10/04/2001 • 18h45

Les visiteurs virtuels du Web

Les webmasters et les dirigeants de start-ups ont intérêt à donner des chiffres mirobolants sur leur fréquentation. Certains n’hésitent pas à gonfler leurs statistiques. Revue de détail (non exhaustive) des petits tours de passe-passe pour faire grimper son audience.


Arnaud Gonzague
Près de cinq millions de visites en mars 2001, selon Cybermétrie. Le site de dialogue en direct tchatche.com fait vraiment "péter l’audimat". Il fait même mieux que TF1. Selon le site Statisticator, qui décortique les audiences des sites, l’explication est simple. "Les sites de chat, comme les sites boursiers ou les messageries en ligne, ont un taux de rafraîchissement très élevé." En clair, tchatche.com utiliserait une fonctionnalité bien connue des webmasters, le "refresh" automatique. L’un des nombreux trucs utilisés pour gonfler son audience. Il s’agit tout simplement de rafraîchir les pages web très souvent. Chaque refresh est comptabilisé comme une page vue. Ainsi, une webcam actualisée toutes les 30 secondes vous fera gagner pas mal d’audience. Il suffit qu’un internaute reste connecté cinq minutes et, ni vu ni connu, vous empochez dix pages vues. Mais tchatche.com ne s’arrête pas là. Le site produit un système de discussion en temps réel qui est proposé sur une foultitude de sites appartenant au patron de tchatche.com. Détail amusant, tous les utilisateurs de ces sites sont comptabilisés par Cybermétrie pour le seul serveur tchatche.com...

Robots cliqueurs

Dans le même genre d’idées, certains s’amusent à insérer discrètement des tags un peu partout sur leurs pages. Traduction : les pages web sont divisées en plusieurs cadres (des frames), invisibles à l’œil nu. Chaque cadre, chaque tag, est comptabilisé comme une page vue. Si la page compte quatre frames, chaque visite est multipliée par quatre. Ces deux modus operandi de l’audience carambouillée sont utilisés plus souvent qu’on ne le croit. Mais il existe d’autres techniques, les unes plus subtiles, les autres plus radicales. Citons d’abord les robots qui cliquent plus vite que leur ombre. Il suffit d’installer un logiciel du type More Clic, que l’on trouve gratuitement sur Internet. Cet internaute virtuel envoie un grand nombre de requêtes sur les pages souhaitées, qui sont ainsi prises en compte dans l’audience du site, alors qu’elles n’ont été vues par personne. Impossible pour les outils de mesure de se prémunir contre ça. En effet, les logiciels en question vont masquer leurs visites derrière des milliers d’adresses IP différentes (en utilisant des proxy).

Cumule des audiences

Mais il y a encore plus fort. Pourquoi ne pas se créditer des visites de ses sites affiliés ou appartenant à ses filiales tant qu’on y est ? Un procédé un peu limite. Un petit tour sur le site de la Fnac pour mieux comprendre. Il est possible d’y écouter plusieurs radios en ligne, grâce au bouquet Multimusic, dont l’un des actionnaires n’est autre que Pierre Bellanger, le président de Skyrock. Il suffit de cliquer sur "Radios en ligne" pour zapper de La guinguette à Planète Rap, en passant par Cactus Country ou Maxidance. Un autre petit clic et une fenêtre s’ouvre sur le lecteur Multimusic, permettant d’écouter ladite radio. Jusque-là, rien d’extraordinaire. Mais en y regardant de plus près, on trouve quelques lignes plutôt bizarres dans la source de la page : "http://stat.cybermonitor.com/skyrock_p ?noscript_multimusic". Avec décodeur, cette ligne signifie qu’à chaque fois que quelqu’un écoute l’une de ces radios sur le site de la Fnac, il est compté comme un visiteur de Skyrock... qui culmine à près de un million de pages vues par mois. Un peu comme si TF1 cumulait dans son audimat l’audience de LCI. C’est de bonne guerre, mais quelques jours après la publication de cette information par Statisticator et, le lendemain, de sa reprise dans ZDNet.fr, la ligne en question avait disparu. Magique...

Ce qui est à moi est à toi

Dans le genre multiplication des petits pains, on trouve aussi le système de frames invisibles. Très fort... Révélée par le site zipiz.com, cette bidouille permet de partager les visiteurs. Ou de les démultiplier. En fait, il suffit d’insérer dans une page HTML un bout de code qui appelle, de manière totalement invisible pour l’utilisateur, autant de sites que l’on veut. Bilan des courses, en chargeant une telle page, le visiteur charge aussi 50 "sites amis", sans que cela n’apparaisse jamais à l’écran. Il est compté comme visiteur de 51 serveurs au lieu d’un. Enfin, on peut signaler le système qui fait ouvrir, en boucle, une nouvelle fenêtre de navigation redirigée d’office vers les sites amis, lorsque l’on quitte le premier site visité. Une chaîne un peu pesante...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse