22 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/04/2001 • 18h50

Liberty Surf confirme ses pertes

Transfert.net l’annonçait le 21 février dernier : les pertes de Liberty Surf s’établissent à 1,3 milliard de francs pour l’année 2000 et à 1,5 milliard en incluant une provision pour restructuration. Interview de Rafi Kouyoumdjian, le PDG de Liberty Surf.


Rafi Kouyoumdjian
DR
Liberty Surf a confirmé, jeudi 5 avril, l’information annoncée par Transfert le 21 février dernier. Le FAI (Fournisseur d’accès à Internet) français affiche bien une perte de 1,3 milliard de francs (202,8 millions d’euros), à laquelle s’ajoute une provision exceptionnelle de 160 millions de francs (24,4 millions d’euros). Liberty Surf, qui comptait à la fin décembre 761 000 abonnés actifs - Fresbee inclus, a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de 402 millions de francs (61,2 millions d’euros) et disposait début janvier d’une trésorerie de plus de 260 millions d’euros (1,7 milliard de francs). Nommé PDG de Liberty Surf Group et responsable du nouvel ensemble Tiscali France (1), Rafi Kouyoumdjian reconnaît les erreurs de gestion passées, promet la rentabilité pour la fin 2001, mais reste évasif sur l’avenir des salariés de son groupe.

Les pertes de Liberty Surf apparaissent supérieures aux prévisions les plus pessimistes des analystes financiers. Comment expliquez-vous ce chiffre ?

En réalité, nous enregistrons une perte exceptionnelle de 24,4 millions d’euros liée à la réorientation du groupe sur les activités françaises - donc à la restructuration des filiales étrangères (Grande-Bretagne, Suède, Norvège) - et à la dépréciation de notre participation dans le capital de Cyber Press Publishing. Pour le reste, nous en sommes en ligne avec nos prévisions internes, avec une perte d’environ 200 millions d’euros.

Même si l’on ne retient que ce chiffre de 200 millions d’euros de pertes, ne peut-on pas dire que l’entreprise Liberty Surf a été mal gérée en 2000 ?

Cette gestion est à l’image d’une certaine économie de l’Internet, dans laquelle la priorité était au développement et où, plus l’on avait d’argent, plus l’on en dépensait. Ce n’est pas propre à Liberty Surf, c’est à l’image du marché. J’ai pris la direction générale du groupe, en octobre 2000, puis ses commandes à la fin février, avec pour but de mettre Liberty Surf en phase avec des objectifs de rentabilité plus rapides. La rentabilité, qui était annoncée pour 2003, puis 2002, est désormais prévue pour la fin 2001.

Comment comptez-vous y parvenir ?

Tout d’abord, notre chiffre d’affaires se développe fortement, je suis confiant sur ce point. Ensuite, la fusion avec Freesbee et Tiscali va permettre de créer des synergies, en particulier en réduisant - de 50 millions d’euros en année pleine - les coûts techniques et de marketing. Cette baisse de coût est nécessaire et facilitée par la taille que nous atteignons, à savoir un million d’abonnés actifs pour le groupe Tiscali France. Ça permet de faire venir les annonceurs et de recruter de nouveaux abonnés à moindre coût.

Quelles seront les conséquences de ces synergies pour les salariés de Liberty Surf, World Online et Freesbee ?

Chez Freesbee, tout est réglé, l’entreprise est aujourd’hui intégrée dans Liberty Surf. Le personnel de Fresbee - 175 salariés à l’annonce de l’acquisition - a été reclassé en interne ou en externe, à l’exception de 30 personnes. Je pense que les créations de postes permettront de proposer un emploi à certaines d’entre elles. Au final, il y aura très peu de licenciements. Pour le reste du groupe, la décision n’a pas encore été prise.

Les salariés de World Online semblent très inquiets depuis l’annonce de suppressions d’emplois en Belgique et en Suisse.

Je n’ai pas vraiment le sentiment qu’ils soient inquiets. Il est vrai qu’il y a des inquiétudes dans l’ensemble du groupe, mais elle sont à l’image des craintes qui touchent le secteur de l’Internet.

Où en est votre proposition de reprise des activités de l’opérateur téléphonique Intercall ?

Notre proposition est désormais la seule en lice devant le tribunal. Le 12 avril, une assemblée générale des actionnaires d’Intercall doit se prononcer sur une augmentation de capital souscrite par Liberty Surf. Cette dernière est quant à elle conditionnée à la décision du tribunal qui dira, le 24 avril, si notre offre est retenue ou non. Quoi qu’il en soit, nous avons déjà commencé à travailler avec les équipes d’Intercall sur l’organisation future. L’idée, à terme, est d’offrir au grand public une plate-forme de téléphonie prépayée et d’envoi de SMS.

(1) Liberty Surf, Freesbee, World Online France, A Telecom.

Le détail des résultats 2000 de Liberty Surf:
http://www.libertysurfgroup.com/fra...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse