21 11 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/03/2001 • 17h33

La localisation bientôt sur nos mobiles

Encore inédite en France pour le grand public, la localisation instantanée des utilisateurs de téléphones mobiles, dans un but pratique ou commercial, devrait faire son apparition dans les prochains mois.


Julien Chambaud
Et si la localisation des utilisateurs était la killer application qu’attendent les acteurs de téléphonie mobile pour effacer les difficiles débuts du Wap ? La localisation (géolocalisation pour certains), c’est-à-dire la possibilité d’être situé géographiquement à partir de son téléphone portable (même en veille), laisse en effet entrevoir de nombreux débouchés pratiques ou commerciaux. Quelques opérateurs ou sociétés spécialisées se sont déjà lancés sur ce créneau en Europe : le finlandais Sonera (localisation d’amis, informations touristiques, trafic routier, etc.), l’allemand Viag-Interkom (réservations d’hôtel, etc.), le britannique SpotFlash (réception d’offres promotionnelles dans l’enceinte d’un centre commercial)...

Immédiatement opérationnelle

Si l’on exclut les effets d’annonce, les sociétés qui proposent de tels services sont, certes, encore rares. Plus pour très longtemps. Lors du séminaire consacré à la localisation, organisé par Euroforum à Paris les 27 et 28 mars, ce marché a été évalué à environ 30 milliards de dollars à l’horizon 2005, dont une dizaine en Europe. Près de la moitié des clients "desservis" utiliseraient alors, plus ou moins régulièrement, les services de localisation. Techniquement, tous les opérateurs peuvent dès aujourd’hui lancer leurs services de localisation, en repérant les clients à partir de la cellule dans laquelle ils se trouvent (la zone de couverture de l’antenne qui prend en charge leurs communications à un instant donné). C’est la technique dite de Cell-ID (Identification de cellule), qui compense sa faible précision (entre 200 mètres de rayon en ville et 20 km en rase campagne) par des frais de déploiement minimes. Les opérateurs pourraient ainsi simplifier les actuels services du Wap. Les utilisateurs pourraient, par exemple, connaître instantanément l’état du trafic dans la zone où ils se trouvent sans avoir à tapoter leur position... Les opérateurs pourront ensuite progressivement améliorer la précision de la localisation en fonction de leurs besoins. D’abord en calculant plus finement la distance entre l’antenne et le mobile à partir de la puissance d’émission de ce dernier (Cell-ID amélioré, précision 200 à 500 mètres). Puis en passant, au fil des années, à des méthodes plus coûteuses : la triangulation -estimation de la position à partir de plusieurs cellules adjacentes (précision : 50 à 100 mètres) - ou la localisation GPS - localisation par plusieurs satellites, éventuellement assistée par le réseau de téléphonie, à partir d’une puce dans le portable qui coûte environ 30 dollars aujourd’hui (précision : 5 à 70 mètres).

Nouvelles règles de conduite

Les opérateurs français devraient lancer leurs premiers services grand public de localisation dans les prochains mois, peut-être en même temps que le GPRS (qui augmentera le débit du Wap), ou même avant si les mobiles GPRS se font trop attendre. France Télécom, qui devrait être le premier à se lancer, aura alors tiré les leçons de l’expérience du service de localisation professionnelle d’une flotte de véhicules que l’opérateur a lancé, il y quelques semaines déjà. Des problèmes de compatibilité (entre technologies de localisation, entre modèles de mobiles, etc.) freinent cependant les efforts des uns et des autres. Ce qui a poussé Motorola, Ericsson et Nokia à créer, en septembre 2000, le Lif (Location inter-operability forum), une organisation qui compte maintenant 150 membres travaillant de concert avec les organismes de standardisation.

Reste que les problèmes éthiques rendent les opérateurs très prudents. Car la situation géographique d’une personne est une donnée personnelle qui ne doit pas pouvoir faire l’objet de traitement sans l’accord de cette personne. À supposer que les nombreux acteurs de ce marché naissant respectent cette obligation (ce qui sera indispensable pour rassurer le public), de nouvelles règles de communication devront également être établies. Comme la possibilité de filtrer très finement les informations locales que l’on veut bien recevoir sur son mobile, au risque d’être submergés de messages publicitaires dès que l’on passe dans une rue commerçante.

Genion Home, de l’opérateur allemand Viag-Interkom:
http://www.genion.de ZagMe, de la société britannique SpotFlash
http://www.zagme.com Location inter-operability forum:
http://www.locationforum.org/ Pointer, de l’opérateur finlandais Sonera
http://www.sonera.com/positioning
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse