25 03 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/10/2000 • 11h45

Apocalypse now ?

L’accélérateur de particules américain RHIC pourrait-il créer de la "matière étrange" capable d’anéantir la planète ? Un chercheur de l’université de Cambridge pointe des négligences dans l’évaluation du risque par les physiciens.


©RHIC
La polémique remonte à mars 1999. Le théoricien Frank Wilczek notait alors que l’accélérateur de particules RHIC (Relativistic Heavy Ion Collider) du laboratoire national américain Brookhaven (Long Island), alors en construction, serait en mesure de créer de la "matière étrange". Un mélange très particulier de quarks "classiques" (qui composent les protons et les neutrons) et de quarks "étranges" (que l’on trouve dans des particules élémentaires instables comme les kaons). Problème : si leur état était stable, ces agglomérats de matière étrange (ou strangelets) pourraient croître en absorbant la matière ordinaire, et engloutir ainsi toute la planète...

Principe de précaution

Le directeur de Brookhaven convoque alors des experts, dont Frank Wilczek, pour évaluer les risques. Deux rapports concordants établissent alors qu’il n’y a rien à craindre. Le premier note que les rayonnements cosmiques sur la lune peuvent créer des strangelets et qu’après plusieurs milliards d’années, la lune est toujours là. Le second argue que, malgré de nombreuses collisions d’ions lourds dans l’espace, susceptibles de créer des strangelets et donc de faire exploser les étoiles en les transformant en supernovae, on observe à peine quelques poignées de supernovae par galaxie et par millénaire. Le débat semble clos : les scientifiques ont prudemment évalué les risques, on peut leur faire confiance...

C’était sans compter Adrian Kent : alors que le RHIC est désormais en service (depuis le 10 juin 2000), ce chercheur de l’université de Cambridge (Grande-Bretagne) vient de remettre en cause les deux rapports d’experts dans un article scientifique. Il remarque notamment que ces derniers tolèrent des "probabilités de catastrophes" supérieures aux limites communément admises. Les deux rapports annoncent en effet des probabilités comprises entre 2 "chances" sur 100 000 et 2 "chances" sur 100 milliards. Or, selon Adrian Kent, une probabilité inférieure à 1 "chance" sur 1 million de milliards est indispensable, si l’on se réfère à la politique de protection contre les radiations en vigueur en Grande-Bretagne. La question est donc : à partir de quand peut-on considérer que le risque est nul ?

Les scientifiques sereins

Dans son article, Adrian Kent conclut que les calculs de risques de catastrophes sont généralement sous-estimés en physique, et il espère que, dans le futur, cette question sera considérée avec plus d’attention. Mais pas de panique en ce qui concerne la fin de la planète. Le physicien du Cern (Laboratoire européen pour la physique des particules, Genève) Alvaro De Rujula explique : "Il n’y a pas de risque. Dans cette étude, il ne s’agit pas d’estimer les risques, mais plutôt d’expliquer combien l’idée d’estimation de risques est tirée par les cheveux." Tiziano Camporesi, également chercheur au Cern, confie : "Ça me rappelle ce débat en Italie au début du siècle lors de la mise en service du premier train entre Naples et Amalfi. Parce qu’il roulait à 35 km/h, il y a eu un certain nombre d’articles "démontrant" que l’air serait expulsé du train et que les passagers allaient mourir asphyxiés."

L’article scientifique d’Adrian Kent.
http://arxiv.org/abs/hep-ph/0009204 L’accélérateur de particules RHIC du laboratoire national américain Brookhaven
http://www.rhic.bnl.gov/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse