23 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/08/2000 • 20h58

Les Démocrates US, champions de la privacy ?

Les Démocrates américains s’autoproclament seuls défenseurs de la protection de la vie privée sur le Web. Un argument technologique de plus dans une campagne très cyber.

Les Démocrates ne se contentent pas de retransmettre leur convention en ligne, ils ont fait du Web leur nouveau cheval de bataille politique. Lors de la convention de leur parti, qui s’achève jeudi 17 août, ils n’ont pas hésité à se proclamer les seuls vrais défenseurs des données privées. Car dans la guerre que se livrent Démocrates et Républicains, à la veille des élections présidentielles américaines, le Web a pris une Net importance. Et chacun des partis alimente les débats à coup d’arguments technologiques destinés à gagner toujours un peu plus les faveurs des principaux acteurs du Réseau.

Un nouvel argument du catalogue de campagne

Les Démocrates ont récemment ajouté le thème de la protection de la vie privée au catalogue de leurs arguments de campagne. Lors de leur convention, plusieurs représentants démocrates ont défendu une position suivant laquelle "voter pour [leur] parti revient à voter pour protéger les données personnelles des consommateurs". Et de marteler, en toute simplicité : "Le parti démocrate est le parti de la vie privée." Ils peuvent, il est vrai, se prévaloir du soutien des principaux défenseurs de la protection des données personnelles, comme Evan Hendricks, le responsable du site d’information privacy.org. Forts de ces ralliements, ils accusent le Parti républicain de chercher à bloquer les projets de loi les plus protecteurs.

Les prétentions des Démocrates jurent pourtant avec la position flottante sur ce sujet de Joseph Lieberman, le colistier d’Al Gore pour les prochaines élections présidentielles. Lors de la convention, le candidat à la vice-présidence a déclaré que la surveillance électronique pouvait se révéler être un outil extrêmement puissant pour aider la police à combattre la criminalité. En 1995, Joseph Lieberman avait aussi déposé un amendement sur les écoutes téléphoniques, destiné à être intégré à un projet de loi sur la répression des terroristes. Il avait, à cette occasion, subi la critique du président (Républicain !) de la commission des lois du Sénat, notamment parce qu’il tendait à assimiler certains groupes de militants "activistes" à de potentiels terroristes.

Les partis courtisent la Silicon Valley

Dans cette guerre technico-politique, chaque parti a également adopté une approche personnalisée. Alors que les Républicains se sont concentrés, lors de leur convention, sur des thèmes comme la fiscalité, l’allégement de la réglementation pour les nouvelles technologies et la mise en avant de la lutte contre la pornographie en ligne, les Démocrates mettent l’accent sur la protection de la vie privée et rappellent leur volonté de connecter toutes les écoles à Internet. En revanche, aucun des deux partis n’adopte une position tranchée et officielle sur la question des taxes sur les ventes en ligne. La raison de cette indécision ? Le puissant lobby des industriels de la Silicon Valley. Courtisés par les partis qui font assaut de propositions alléchantes, ils s’amusent d’ailleurs ouvertement de voir les politiques de tout poil multiplier les pèlerinages en bus dans la vallée. Dans la valise électorale des Démocrates, on trouve pêle-mêle des propositions relatives à l’obtention de visas pour les travailleurs étrangers recrutés par le secteur, un contrôle de l’exportation des ordinateurs derniers cris et une politique fiscale adaptée... En novembre prochain, les vrais électeurs décideront du sort de ces promesses virtuelles.

Le convention des démocrates:
http://www.dems2000.com/ Lieberman’s Privacy ’Tap’ Dance:
http://www.wired.com/news/politics/... Parties Dancing With the Net:
http://www.wired.com/news/politics/... Are Democrats the privacy party?
http://dailynews.yahoo.com/h/zd/200...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse