24 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


8/08/2000 • 19h39

OneTel chasse les gros surfeurs de son ”Paradis”

L’opérateur téléphonique et fournisseur d’accès Internet OneTel a annoncé la fermeture de son forfait "Paradis des surfeurs" à tous les abonnés qui surfent beaucoup. Est-ce l’épilogue d’une aventure commerciale qui a fait couler beaucoup d’encre ?


Christophe Pilot
Fini de jouer. Vendredi 4 août, la direction du fournisseur d’accès Internet OneTel a annoncé qu’elle modifiait son forfait "Paradis des surfeurs". Cette formule très avantageuse - 149 francs par mois pour un surf illimité - se poursuit, mais seulement pour les abonnés qui téléchargent moins de 200 méga-octets (de pages html, de mails, de fichiers, etc.) par mois. Ce seuil dépassé, tous les transferts de données coûteront 1,8 franc par Mo téléchargé. Les abonnés ont quinze jours pour décider s’ils tentent l’aventure ou passent à une formule forfait illimité à 14 centimes la minute. Ils peuvent également choisir de fermer leur compte. Autant dire que OneTel exclut de son "Paradis" tous les gros surfeurs, ceux qui se rendent sur le Web plus de 10 heures par mois en moyenne et vise explicitement une nouvelle cible commerciale : l’"internaute moyen" français, celui qui ne surfe pas plus de 5 heures par mois. Pour les gourmands, OneTel conseille la formule, il est vrai encore assez alléchante, de 14 centimes la minute. La douche était attendue, mais elle est froide.

Des faux "tricheurs"

L’histoire de "Paradis des surfeurs" est celle d’une opération commerciale mal pensée et victime de son succès. "Nous ne nous attendions pas à avoir une telle distribution d’utilisation", admet d’ailleurs le président de Onetel, Michel Rouilleault, sur le site d’information Le "Paradis" de OneTel se change en enfer). Ainsi, à la fin du mois de juillet, OneTel annonçait la suspension du fameux forfait pour lutter, entre autres, contre les fraudeurs, c’est-à-dire ceux qui se connectaient simultanément pour profiter de deux, trois ou dix connexions en n’en payant qu’une seule. Une réaction normale d’un fournisseur d’accès. Sauf que certains abonnés trichaient malgré eux, en se faisant squatter leur ligne par d’autres ! Il faut dire que, selon l’Association des internautes médiateurs (Adim), le site présentait de graves failles de sécurité, les comptes clients, supposés confidentiels, étant accessibles à tout internaute un peu expérimenté. La direction de OneTel ne dément pas cette incroyable négligence, mais elle a réduit de moitié le nombre de bénéficiaires du forfait "Paradis" (20 000 abonnés au lieu de 40 000, après exclusion des "tricheurs"). Aujourd’hui, il est clair pour de nombreux observateurs que OneTel a prétexté les fraudes - bien réelles - de nombreux abonnés pour mettre fin à un forfait qui lui coûtait les yeux de la tête.

Des pratiques illégales ?

Et l’histoire n’est peut-être pas terminée, car pour goûter aux joies du "Paradis", il fallait que l’internaute choisisse OneTel comme opérateur téléphonique. Or c’est une pratique que d’aucuns considèrent comme contraire aux lois en vigueur, lesquelles répriment la subordination d’un service à l’autre. L’Adim envisage de porter plainte contre l’opérateur, mais a demandé pour le moment à l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) d’arbitrer le différend pour trouver un compromis.

L’Association des internautes médiateurs:
http://www.adim.asso.fr/fai/oneteln... Onetel:
http://www.onetelnet.fr/french/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse