21 05 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/07/2000 • 19h15

TRUSTe, un label de qualité crédible ?

Le lancement mardi 25 de l’énorme campagne de défense de la confidentialité en ligne se fait sous l’égide de TRUSTe. Une association qui rassemble les géants du Net (Microsoft, AOL, Yahoo !...) et suscite la polémique.


DR
"Les titans de l’Internet ont mis de côté leur rivalité pour s’unir dans une campagne sur la confidentialité en ligne" titrait lundi le magazine CNet. Et de faire pleuvoir les chiffres de cette campagne du groupe Privacy Partnership (PP) : des pleines pages de pub dans près de 30 quotidiens et plus de 300 000 dollars de bannières sur le Web. Il faut dire que PP rassemble du beau monde : de Microsoft à AOL, en passant par IBM, Intel, Yahoo ! ou Netscape.

Derrière cette débauche de bons sentiments consensuels, il y a une organisation californienne à but non-lucratif, TRUSTe (prononcez "treusti"). Créee en 1996 par Lori Fena et Charles Jennings, elle regroupe plus d’un millier d’entreprises. Sa devise (très américaine) : "Construire un Web dans lequel vous pouvez croire". En clair, faire respecter à l’industrie en ligne une charte de bonne conduite en matière de confidentialité des données. TRUSTe vérifie auprès de ses adhérents qu’un certain nombre de précautions ont été prises : quel type d’information est recueillie, comment elle est utilisée, qui y a accès, etc. Si elle est satisfaite, TRUSTe appose son logo (voir image) sur le site, comme un label. Sa petite bannière est la plus répandue de tout le Net.

Pas pressée de faire le ménage

En théorie, TRUSTe est chargée d’examiner, par des tests réguliers, si les engagements sont tenus, d’enregistrer les plaintes des consommateurs et éventuellement d’alerter le Département d’...tat au commerce (FTC) qui peut engager des poursuites. Récemment, elle dénonçait Toysmart, filiale de Disney en liquidation (lire La FTC traîne Toysmart en justice), laquelle s’apprêtait à vendre ses fichiers clients par petites annonces ! Mais elle n’a pas toujours mis un zèle farouche à faire le ménage dans ses rangs. En témoigne son indulgence manifeste à l’égard de la firme RealNetwork et son plug-in RealJukebox, accusé en novembre 1999 de collecter et receler des informations confidentielles (lire RealJukebox est un espion). Ou encore à l’égard de Microsoft, attrapé en mars de l’année dernière parce que son Windows 98 était un peu trop indiscret. Et TRUSTe a eu beau avancer qu’il s’agissait de logiciels, pas de sites, et qu’elle était incompétente en la matière, ses dénégations n’ont pas convaincu. Surtout quand on sait que la cotisation des adhérents est calculée en fonction de leur chiffre d’affaires et donc que des géants comme Microsoft sont d’énormes bailleurs de fonds. Car, contrairement à notre Commission nationale informatique et liberté (Cnil), TRUSTe est totalement privée. Et pas de confusion : elle ne se bat pas pour des idéaux abstraits, mais très concrètement pour "accélérer la croissance de l’industrie sur Internet". Elle ne s’en cache pas : elle se dit avant tout au service des entreprises. "Pourquoi l’auto régulation est-elle si importante ? demande-t-elle dans sa foire aux questions. Une réglementation gouvernementale de l’Internet aurait des chances d’être plus rigide, plus chère à mettre en œuvre et difficile à abroger." En clair : il faut que les entreprises se tiennent à carreau si elles ne veulent pas que l’...tat américain soit obligé de s’en mêler...

Bientôt un label qualité de la Cnil ?

En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés n’a pas le droit d’apposer un label sur un site. Du moins pas encore. Car d’ici la fin de l’année, à l’occasion de la révision de la loi de 78 — qui a donné le jour à la Cnil — le législateur français réfléchit à la possibilité de lui octroyer ce pouvoir. Ce qui, paradoxalement, réjouirait plutôt les entreprises. "Il y a énormément de start-ups qui nous réclament ce label, s’étonne-t-on à la Commission. C’est un gage de confiance donné à leurs clients." Naturellement, pour être cohérent, il conviendrait de donner à cette nouvelle Cnil un pouvoir qu’elle ne possède pas : celui de poursuivre en justice ceux qui dérogent à ses prescriptions.

Mais la Commission voit plus loin encore : la possibilité de créer un mécanisme européen de contrôle de qualité, baptisé EUP (European Union Privacy). Il autoriserait toute entreprise (native du Vieux Continent ou d’ailleurs) à recevoir une estampille agréée par les autorités élues de l’Union européenne et non plus seulement par une corporation professionnelle, comme c’est le cas pour TRUSTe.

L’article de Cnet:
http://news.cnet.com/news/0-1005-20... http://www.truste.org
http://www.truste.org
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse