07 04 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/05/2000 • 12h29

Yahoo ! et les Nazis, deuxième round

Le tribunal de grande instance de Paris a examiné, lundi 15 mai, la plainte de la Licra et de l’UEJF contre Yahoo !, à propos de la vente aux enchères d’objets nazis sur le site. Au cœur des débats : un site américain peut-il être poursuivi en vertu de la loi française ? Réponse le 22 mai.


Maitre Stéphane Lilti, avocat de l'UEJF
et Ygal El Harrar, président de l'UEJF

© Julie Krassovsky/
Transfert
Un site américain peut-il être poursuivi en vertu de la loi française ? Lundi 15 mai, cette question était au centre d’une audience en référé du tribunal de grande instance de Paris. D’un côté, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), de l’autre, Yahoo.com et Yahoo ! France. Le 12 avril dernier, la Licra avait assigné en justice le moteur de recherche américain. Motif : le site d’enchères Yahoo ! Auctions mettait (et met encore) en vente des centaines d’objets nazis, dont une boîte de Zyklon B, le produit utilisé dans les chambres à gaz (lire article de )transfertYahoo ! et les nazis ). Depuis, l’UEJF s’est joint à la plainte et a ajouté sa touche personnelle en poursuivant également Yahoo ! France : pour la sous-rubrique "Holocauste", l’annuaire français proposait un lien hypertexte renvoyant sur le site américain avec cette phrase "catégorie équivalente en anglais".

Un simple intermédiaire ?

Lors de l’examen des plaintes au tribunal, la Licra et l’UEJF ont exigé de la société américaine qu’elle prenne des mesures pour éviter l’exhibition et la vente d’objets nazis depuis son site sur le territoire français, sous astreinte de 100 000 euros (environ 715 000 F) par jour. Mais un problème demeure : le premier amendement de la Constitution américaine reconnaît la liberté de parole pour tous. Autrement dit la vente d’objets nazis n’a rien d’illégal aux ...tats-Unis. En France, en revanche, l’apologie du nazisme est interdite et passible de poursuites. Alors comment prononcer la condamnation d’un site américain en vertu des lois françaises ? Pour Maître Stéphane Lilti, l’avocat de l’UEJF, "la compétence du juge des référés peut s’appliquer dès lors que le recours est jugé devant la juridiction du territoire dans lequel les troubles ont été constatés". Il estime également que rien n’empêche le site américain de consentir des limitations à la liberté d’expression de ses utilisateurs. À l’inverse, Maître Christophe Pecnard, avocat de la société américaine Yahoo.com, a avancé que "Yahoo ! n’intervient pas matériellement dans les enchères et la sélection des objets, nous ne sommes qu’un intermédiaire entre des particuliers".

Modification sur Yahoo ! France

Dans le cas de Yahoo ! France, Maître Lilti, pour l’UEJF, demande que le tribunal impose l’annulation du lien hypertexte, l’interdiction d’héberger tout textes, fichiers et images nazis sur son site et l’obligation d’une mesure de publication. L’avocat réclame également un franc de dommages et intérêts. Yahoo ! France met en avant sa bonne volonté. La société a en effet modifié le lien hypertexte - qui indique maintenant "Poursuite de la recherche sur Yahoo US" - quatre jours après avoir reçu l’assignation de l’UEJF. La société prétend également n’indexer, pour sa part, aucun site litigieux et estime que ce lien ne peut engager sa responsabilité.

"Mouvance du contenu"

Pour clore le débat, Pierre Dillange, le représentant du parquet, a reconnu que "compte tenu de la mouvance du contenu sur Internet, un opérateur ne peut contrôler tous les sites". En revanche il a estimé que "ne pas essayer d’empêcher une activité illicite revenait à encourager l’apologie du nazisme. Est forcément responsable celui qui peut mettre fin à un trouble et qui ne le fait pas." Une déclaration qui a satisfait Maître Levy, l’avocat de la Licra : "Par ces mots, le parquet a reconnu la responsabilité de moyens, c’est assez accablant pour Yahoo !". L’ordonnance du tribunal sera rendue le lundi 22 mai.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse