22 09 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


7/09/2001 • 19h07

Wired, l’ancien phare de la nouvelle éco

À l’occasion du BerlinBeta, le magazine allemand Telepolis a rencontré Jane Metcalfe, la cofondatrice de Wired. L’occasion de revenir sur dix années d’optimisme et de critiques du monde numérique.

Dix ans se sont écoulés depuis la fondation du magazine Wired par Louis Rossetto et Jane Metcalfe. Créé en 1991 aux ...tats-Unis, le journal qui voulait montrer "comment se fédéraient autour et par l’Internet des mondes opposés", était la suite d’un premier magazine, Langage Technology, lancé aux Pays-Bas, leur terre d’origine. "Il fallait aller en Amérique à cause du marché", se rappelle Jane Metcalf, interrogée par le magazine allemand Telepolis. L’excitation de "voir des frontières tomber nous guidait alors. Pas seulement ces frontières qui séparaient les Greateful dead et les responsables marketing de la Silicon Valley, mais toutes celles qui s’écroulaient".

Un désastre

Les années passent entre combats et allégresse. "À chaque étape, il y a eu des changements." De la pluvieuse Europe à la côte Est des ...tats-Unis puis vers la radieuse Californie, en 1991, en pleine Guerre du Golfe. Et toutes les critiques et les "ça marchera jamais" et les difficultés nombreuses que seul leur optimisme presque béat leur permis de surmonter. Mais, ces derniers temps, les pertes financières s’accumulent, les modèles financiers se succèdent. Fini les expérimentations et l’effervescence. C’est en 1999, ce moment "très déprimant", que Jane Metcalf jette l’éponge. "Ces deux dernières années, ca devenait de moins en moins clair et difficile de trouver ce qui était particulier et excitant. Beaucoup des gens ayant travaillé pour Wired, et il y en a eu plus de 1 000 qui sont passés par chez nous quand on y était, parlent d’aller vers le monde du non lucratif (associatif). Il y en a d’autres qui ont fermé leur boîte mail et ont décidé de ne plus se servir d’ordinateurs." C’est le retour du refoulé pour l’avant-garde des nouvelles technologies. Il ne s’agit plus de parler de LA nouvelle économie, mais de pleins de petites histoires, des sous-cultures excitantes aux nouvelles façons de travailler. "Une époque intéressante s’ouvre, dit-elle encore, car vous aller pouvoir choisir ce qui vous intéresse." Questionnée sur sa vision du futur, Jane Metcalf pense que les changements continueront même si "la révolution numérique" commence par un désastre. Cependant, "avec des histoires comme celle de l’Intifada électronique, on peut actuellement trouver (sur le Réseau) des informations sur ce qui se passe au Moyen-Orient et que les autres médias délaissent. Ce genre de choses continue et leur impact est énorme sur la société."

Regarder le futur

Pour Telepolis cependant, Wired le pionnier est devenu un magazine quelconque sur la nouvelle économie. Comme ceux qui s’éteignent les uns après les autres. Jane Metcalf veut bien l’admettre avec le sourire tout en soutenant que Wired a pourtant été un phare, un aimant vers lequel était tournée l’attention de nombreuses et disparates personnes. "S’il reste quelque chose de l’esprit Wired, c’est bien Wired news." Jane Metcalf, elle, a levé le pied. Elle ne passe plus qu’une partie de l’année en Californie et le reste du temps en Hollande, bien qu’elle pense que la Silicon Valley soit toujours un endroit d’importance. Elle préfère, pour ses enfants, un environnement culturel multiple. "Pas être liés seulement à un monde Disney." Après avoir quitté l’entreprise Wired, elle a entrepris avec l’arrivée de ses enfants, une démarche de "désintox". "On a travaillé comme des esclaves si longtemps. Je travaille à trois projets actuellement dont deux sont à but non lucratif." L’un, Ground Zero, concerne l’interaction entre l’art et les nouvelles technologies, et se veut une alternative au financement habituel des projets numériques. L’autre projet, One-economy.com, vise à résorber la "fracture numérique". La troisième, c’est un projet hollandais, Ex’pressions, une sorte d’école des nouveaux médias. Une nouvelle sorte de collège/université. Mais si l’expérience Wired était à refaire, Jane Metcalf ne changerait rien. Ce serait à nouveau l’optimisme, "la seule façon de regarder le futur".

L’article de Telepolis:
http://www.heise.de/tp/english/inha... http://www.groundzero.org/groundzero.html
http://www.groundzero.org/groundzer... http://www.xnewmedia.com/splash_02.htm
http://www.xnewmedia.com/splash_02.htm http://www.one-economy.com/
http://www.one-economy.com/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h56

Lindows harcelé - Cyberdissidents vietnamiens en appel - Plus de CO2 = moins d’eau potable

27/11/2003 • 17h27

"Paréo de marbre" pour les faux naturistes - Caméras et micros pour Perben - Internet pour la France d’en-bas - Dames pour tester la machine à orgasme

26/11/2003 • 19h05

iTunes piraté par "Monsieur DVD" - La British Librairy en Amazon - Naomi Klein et les ennemis de l’intérieur

25/11/2003 • 18h59

Fichage des passagers - Arrêtés pour un e-mail - Spammeurs légalisés

24/11/2003 • 18h14

OGM de compagnie - Haut débit pour les riches - Demi-mesures anti-spam
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse