18 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


31/10/2000 • 12h25

Vote-auction pirate les élections américaines

De l’aveu même de son patron, Hans Bernhard, le site qui vend aux enchères les voix des électeurs américains, est une entreprise de mystification. Aux ...tats-Unis, à une semaine du scrutin présidentiel, Vote-auction suscite un énorme scandale.

Lire l’interview de Hans Bernhard et LizVlx par notre envoyé spécial à Berlin

"Les Américains sont terriblement arrogants. C’est pour ça que nous les emmerdons au maximum." Calé dans son bureau berlinois, Hans Bernhard tombe le masque. Le patron de vote-auction.com n’est pas celui qu’il prétendait être jusqu’ici. À quelques jours du scrutin présidentiel du 7 novembre prochain, le site qui propose aux électeurs américains de vendre leurs voix au plus offrant suscite une vive polémique outre-Atlantique : débat en prime time sur CNN, centaines d’articles de presse, accusations de "félonie" lancées par des responsables politiques et, surtout, six procédures judiciaires en cours dans six ...tats différents. Pour toute réponse aux interrogations que suscitent ses intentions, Hans Bernhard, un Autrichien de 29 ans, s’en est toujours tenu à une explication désarmante de simplicité : il veut faire des enchères sur les votes "un business à part entière dans un marché plein d’avenir". Ni plus, ni moins. Cette position est habile, car elle déroute les nombreux ennemis que Bernhard s’est faits en quelques mois aux ...tats-Unis. Des détracteurs qui ne comprennent rien à ce personnage qui navigue entre Vienne et Berlin, son i-book sous le bras. Difficile pour eux de savoir si Hans Bernhard est : 1- un ultra-libéral sans foi ni loi, pour qui faire entrer le marché dans les isoloirs ne soulève aucun problème moral, ou bien (et c’est beaucoup plus embêtant) 2- un "subversif" qui cherche à dénoncer l’omniprésence de l’argent dans le système électoral américain. On peut désormais biffer la première mention devenue inutile (lire l’interview de Hans Bernhard). Vote-auction est un pied de nez, créé dans la plus pure tradition situationniste. Au dernier pointage, le site revendiquait 22 000 électeurs inscrits pour plus de 2 millions de francs d’offres d’enchères. Selon les ...tats, une voix valait de 27,50 francs en Louisiane à 175 francs dans le Michigan.

Mails d’insultes

Hans Bernhard n’a en effet rien d’un investisseur amoral, puisqu’il est un des fondateurs du collectif international d’artistes etoy, organisé comme une société commerciale. Créée en 1993, elle repose sur "l’intuition que les méthodes business sont un bon moyen de faire changer les choses". Les coups d’éclat d’etoy ? De multiples détournements de sites et une belle victoire dans la guerre qui l’opposait, en février 2000, au marchand de jouets Etoy qui voulait monopoliser son nom de domaine. Hans Bernhard, l’homme qui fait aujourd’hui trembler l’Amérique en campagne, a établi ses locaux dans un immeuble squatté de Berlin-Est. Dans ces nouveaux locaux du WMF, un squat historique de la scène techno berlinoise, on trouve certes quelques freelances, des associations internet, mais pas d’arsenal de guerre électronique : deux bureaux, deux chaises et pas de téléphone. Bernhard et LizVlx, son alter ego et associée, ont le sourire en coin et un numéro bien rôdé. Les deux "presque trentenaires", plongés dans le Net depuis 7 ans, répondent aux mails d’insultes et donnent jusqu’à une dizaine d’interviews par jour. "Nous communiquons par portable ou en visioconférence, cela nous permet de garder l’apparence d’un vrai business. Nous ne pourrions pas maintenir le doute si les médias venaient dans nos locaux." ...galement consultants internet, ils jouent à merveille de la rhétorique marketing et tapent là où ça fait mal. Clientélisme, langue de bois, dictature des sondages, juridisme, ils singent les défauts pour mieux les dénoncer. L’Amérique, Hans Bernhard y a vécu 4 ans. Assez pour y monter quelques coups avec etoy. L’artiste-entrepreneur-activiste a un rêve : secouer le système américain, devenu "pervers" sous une pluie de dollars. "Si les entreprises et les ...tats-Unis ne changent pas radicalement, on arrivera de toute façon aux enchères de votes dans quelques années."

Identité confidentielle

Depuis sa mise en ligne au début du mois d’août dernier, Vote-auction a rempli au mieux son rôle d’emmerdeur. La commission électorale de la ville de New York a été la première à menacer le site de poursuites judiciaires. C’était à la fin du mois d’août. Vote-auction appartenait encore à son fondateur, James Baumgartner, un jeune étudiant de l’...tat de New York. La menace a porté puisque, le 24 août, Baumgartner jetait l’éponge et cédait son site à Bernhard, le collectif d’artistes RTMark (lui aussi spécialiste du sabotage médiatique) servant d’intermédiaire. Depuis, le bureau électoral de la ville de Chicago, des ...tats du Nebraska et du Massachusetts, ainsi que le procureur général du Texas, le secrétaire d’...tat de Californie et la "brigade technologique" de l’Arizona poursuivent Vote-auction pour fraude à la législation électorale. Le 18 octobre dernier, un tribunal de Chicago (Illinois) a ordonné la fermeture du site voteauction.com. Bernhard l’a immédiatement réouvert sous une nouvelle adresse, vote-auction.com. Le 24 octobre, un débat a eu lieu en direct sur CNN. Hans Bernhard y participait en duplex depuis Berlin. Au cours du débat, Bill Jones, le secrétaire d’...tat de Californie (premier réservoir électoral américain) a confirmé que les quelque 2500 électeurs de cet ...tat qui ont mis leurs voix aux enchères pourraient être poursuivis pour "félonie". Un crime passible d’au moins trois ans de prison. Le problème, c’est que l’identité des électeurs inscrits sur vote-auction est confidentielle, et que les serveurs du site se trouvent en Autriche et en Bulgarie. Très loin de la Californie.

L’ironie et le double sens sont rois

Que va-t-il se passer maintenant ? À une semaine des élections présidentielles, il est difficile de croire que les enchères vont réellement avoir lieu. Sous la pression judiciaire, Vote-auction a pas mal édulcoré ses ambitions. Le site ne parle plus d’enchères mais de "donations". Contrairement à ce qu’annonçait Hans Bernhard il y a encore quelques semaines, personne ne vérifiera que les électeurs inscrits votent bien pour le candidat désigné par le vainqueur des enchères. LizVlx, se veut rassurante : "Les donateurs devront faire confiance aux électeurs. En général, plus quelqu’un est généreux, plus il peut s’attendre à ce qu’on soit loyal envers lui. L’histoire du capitalisme le montre amplement (rires)." Chez Vote-auction, l’ironie et le double sens sont rois. Quoi qu’il arrive, et même si les enchères ne vont pas jusqu’au bout, Vote-auction est parvenu à créer l’événement, à tourner en ridicule le grand Barnum électoral américain. Selon la commission électorale fédérale, les entreprises américaines ont dépensé plus d’argent que jamais dans le financement de l’actuelle campagne : plus de 800 millions de dollars (6 milliards de francs). De son côté, Hans Bernhard n’exclut pas de vendre Vote-auction pour "au moins un million de dollars". Un prix qui n’a rien d’irréaliste, compte tenu de la couverture médiatique mondiale dont a bénéficié son site. Après tout, Bernhard n’est pas un si mauvais businessman.

Vote-auction:
http://www.vote-auction.com Tout sur le financement de la campagne présidentielle américaine:
http://www.opensecrets.org La société d’artistes etoy:
http://www.etoy.com/ La société de consulting de Bernhard et LizVlx:
http://www.ubermorgen.com La vidéo du show CNN "Burden of proof"
http://www.cnn.com/video/burden/200...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse