07 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/11/2000 • 12h22

Vinton Cerf, un nouveau président pour l’ICANN

Look british, homme de réseaux, l’Américain Vinton Cerf, père du protocole IP, fait un président aux compétences indiscutées, mais aux multiples casquettes encombrantes pour certains membres de l’ICANN.


Vinton Cerf, membre directeur de l'ICANN, cadre de WorlCom, inventeur du protocole TCP/IP
©Tom Craig/ Transfert
On attendait sa nomination comme nouveau président de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) : elle est intervenue jeudi 16 novembre. Pressenti déjà depuis quelques semaines, Vinton Cerf prend aujourd’hui le relais d’Esther Dyson. Elle était la diva du capital-risque. Il est, à 57 ans, le papa des adresses IP (Internet protocol). Infatigable, il court les colloques, donne interview sur interview, toujours avec une patience hallucinante. Immanquable dans la foule, cet Américain au look "so british". Une silhouette longiligne soulignée par un élégant costume trois pièces, une cravate de soie jaune, la barbe impeccablement taillée, l’homme semble sorti tout droit d’un institut de beauté. Seule une prothèse auditive, pourtant discrètement glissée derrière l’oreille, détone dans ce profil soigné.

Réseau et réseaux

Malentendant depuis quelques années, Vinton Cerf parle posément, écoute avec attention et ne néglige aucune allocution publique. Depuis six ans, il représente ainsi, à travers le monde, les intérêts de l’entreprise de télécommunications World Com, dont il supervise les activités Internet. Du réseau aux réseaux, il n’y a qu’un pas, et Vinton Cerf a eu le temps de les cultiver. Dans les années 1970, professeur à l’Université de Stanford, il invente, avec Robert Kahn, le protocole TCP/IP. Il continue ensuite d’œuvrer sur la technologie Internet au sein de la DARPA, un département de la défense américaine (U. S Defense Advanced Research Projects Agency). À partir des années 80, vice-président de la compagnie MCI Digital Information Services (MCI mails), il sera à l’origine des premiers services de courrier électroniques par Internet. Plus tard la compagnie de télécommunication fusionnera avec World Com dont il est aujourd’hui le vice-président. Présent dans la plupart des organismes techniques qui administrent le Web, il a collaboré à l’ISOC (Internet society) de 1992 à 1995. Très impliqué et convaincu du besoin d’"éduquer" les législateurs, il participe en 1997, au comité d’information présidentiel sur les nouvelles technologies (Presidential information technology advisory commitee, PITAC) avant d’être propulsé au comité directeur de l’ICANN. Tant de titres, de fonctions et de compétences sous le chapeau d’un seul homme commencent, d’ailleurs, d’attirer à "Vint" quelques reproches bien sentis.

Un vote unanime et deux abstentions

Un homme en particulier ne se fait pas prier pour lui en asséner : Andy Müller-Maguhn, un hacker allemand qui fait partie des cinq membres de l’ICANN élus directement par les internautes. Il est le seul (excepté Vinton Cerf lui-même) à s’être abstenu de voter pour l’installation du maître à la présidence de l’institution. Car il ne croit pas à la neutralité du grand Vint. "Il a fait beaucoup pour le Réseau, il n’y a pas de doute là-dessus, mais aujourd’hui, il représente davantage les intérêts de l’industrie", a-t-il déclaré au journal en ligne Mercury News. Vinton Cerf lui ne voit pas le problème. "La compagnie World Com que je représente et l’ICANN n’ont pas du tout les mêmes rôles", nous a-t-il assuré. Répétant encore et toujours que l’ICANN exerce des responsabilités très "limitées" (la gestion des noms de domaines, des extensions et des adresses IP, rien que ça !), Vinton Cerf soutient que le rôle de l’organisme doit rester "technique". À condition que Big Vint n’oublie pas de vérifier la couleur de sa casquette quand s’ouvrira la première réunion de son règne de président.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse